Covid-19 : l'ONU pointe un risque de "catastrophe générationnelle" si les écoles ne rouvrent pas

ILLUSTRATION

DANGER - Plus de 156 millions d'élèves dans dix-neuf pays sont encore privés d'écoles dans le monde à cause des restrictions sanitaires. Une situation qui "ne peut plus durer", ont averti lundi deux agences de l'ONU.

L'avenir de millions d'enfants en danger. Avec la crise du Covid-19, de nombreux pays ont mis sous cloche leur système éducatif pour enrayer la diffusion du virus. "Plus de 156 millions d'élèves dans dix-neuf pays" sont toujours affectés par cette fermeture des écoles, relèvent ce mardi l'Unicef (agence de l'ONU sur l'enfance) et l'Unesco (agence de l'ONU sur l'éducation, la science, la culture).

Toute l'info sur

Covid-19 : déjà un an de pandémie...

"Cela fait dix-huit mois que l'épidémie de Covid-19 a commencé et l'éducation de millions d'enfants continue d'être perturbée. (...) Cette situation ne peut pas durer. Les écoles devraient être les dernières à fermer et les premières à rouvrir", plaident les deux organisations par la voix de leurs directrices générales, Henrietta Fore et Audrey Azoulay. Selon elles, la réouverture des écoles - qui "ne font pas partie des principaux lieux de propagation" - ne saurait attendre la fin de la pandémie ni même la vaccination de tous les élèves et personnels. 

Des dégâts déjà irréparables ?

Malheureusement, le mal est probablement déjà fait. "Il sera peut-être impossible d'empêcher l'impact inévitable que vont subir les enfants et les jeunes n'ayant pas pu aller à l'école", déplorent les deux organisations. "Qu'il s'agisse de perte d'apprentissage, de détresse psychologique, d'exposition à la violence et aux abus, de repas scolaires et vaccinations manqués ou d'absence de sociabilité, les conséquences pour les enfants se feront ressentir partout : dans leurs résultats scolaires, dans leur engagement sociétal et dans leur santé physique et mentale", assènent-elles. "D'autant que les plus touchés sont souvent des enfants provenant de milieux à faibles ressources, qui n'ont pas accès aux outils d'apprentissage à distance, ou de jeunes enfants, qui se trouvent à des stades de développement clés", ajoutent les deux instances internationales. 

Lire aussi

Pour limiter les dégâts et "éviter une catastrophe générationnelle", une seule solution selon l'Unicef et l'Unesco : décideurs et gouvernements doivent "donner la priorité à la réouverture des écoles en toute sécurité". "La fermeture des écoles met notre avenir en danger uniquement pour préserver notre présent de façon incertaine", concluent-elles avec force.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France double le nombre de doses qu'elle prévoit de donner aux pays pauvres

Global Citizen Live : tout ce qu’il faut savoir sur le concert événement diffusé samedi sur TMC

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

Éruption aux Canaries : l'aéroport de La Palma à l'arrêt, des centaines de personnes se pressent dans les bateaux

Présidentielle 2022 : les militants LR ont préféré le congrès à la primaire pour désigner leur candidat

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.