Covid-19 : la Haute autorité de santé autorise le vaccin Novavax en France

Covid-19 : la Haute autorité de santé autorise le vaccin Novavax en France

VACCINATION - La Haute autorité de santé approuve ce vendredi l'utilisation du vaccin Novavax. Celui-ci sera notamment utilisé pour convaincre les réticents à l'ARN messager. Mais elle demande toutefois de privilégier Pfizer et Moderna.

Un cinquième vaccin dans la stratégie vaccinale française. Dans un avis rendu ce vendredi, la Haute autorité de santé (HAS) délivre son feu vert quant à l'utilisation du vaccin Novavax dans le pays. Même si la HAS précise que les vaccins à ARN messager (Pfizer et Moderna) doivent être privilégiés compte tenu de leur efficacité et de leur recul sur leur utilisation, le vaccin Novavax pourra être administré en France dans les prochaines semaines.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Ce feu vert s'adresse avant tout aux Français non-vaccinés, car réticents à l'ARN messager, ou à ceux bénéficiant d'une contre-indication pour une vaccination via cette technologie. La HAS "maintient sa recommandation de privilégier les vaccins à ARNm, [...] mais pour les personnes réticentes à ce type de vaccins et celles qui ne peuvent en bénéficier", elle considère que le vaccin Novavax "représente une alternative utile".

Le vaccin Janssen à deux doses, l'autre alternative approuvée

Novavax, un vaccin plus "classique" qui repose sur une protéine recombinante, doit être administré à deux reprises, à trois semaines d'intervalle. "Les personnes ayant reçu une seule dose de vaccin, quel qu'il soit, et qui refusent ou ne peuvent pas recevoir une seconde dose du même vaccin, peuvent compléter leur primo-vaccination avec le vaccin de Novavax", précise la HAS. Ce vaccin peut être administré à tous les plus de 18 ans (sauf les femmes enceintes).

Lire aussi

Selon la Haute autorité de santé, l'efficacité du vaccin Novavax est d'environ 90% "contre les formes symptomatiques", et approche des 100% "contre les formes sévères". Toutefois, ces données reposent sur des essais terminés avant l'émergence des deux souches du virus qui circulent actuellement dans le pays : Delta et Omicron. L'efficacité de Novavax contre ces variants "reste à confirmer", écrit la HAS.

Par ailleurs, l'instance profite de cet avis pour délivrer son feu vert à la modification du schéma vaccinal avec Janssen. Auparavant, une seule dose était nécessaire, avant une deuxième par ARNm pour compléter le schéma de primo-vaccination. Désormais, pour terminer le cycle initial, deux doses de Janssen pourront être injectées à deux mois d'intervalle. Ce vaccin, basé sur la technologie de l'adénovirus, pourra aussi être utilisé pour le rappel, mais reste réservé aux plus de 55 ans.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : 298 décès en 24h, le nombre de cas en hausse

Variant Omicron : le vaccin favorise-t-il l'infection au Covid via des "anticorps facilitants" ?

Un patient atteint de pneumothorax s'est-il vu refuser le droit d'être opéré parce qu'il était non-vacciné ?

Faut-il que je paye le raccordement à la fibre de mon domicile ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.