Covid-19 : le pass sanitaire sera obligatoire pour les soirées étudiantes

GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

JEUNESSE - La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé jeudi que le pass sanitaire serait obligatoire pour les soirées étudiantes et les week-ends d'intégration en cette rentrée universitaire.

Des festivités encadrées pour la jeunesse. Le pass sanitaire va être rendu obligatoire lors des soirées étudiantes et week-ends d'intégration cette année, a indiqué jeudi la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, à l'approche de la rentrée universitaire. "Nous avons décidé de ne pas interdire ces évènements, ce qui aurait pu générer des fêtes sauvages où aucun contrôle des mesures sanitaires n'est possible. Et c’est ce qui a parfois eu lieu l’an dernier", s'est justifiée la ministre de l'Enseignement supérieur. "Nous avons décidé que ces évènements festifs seront soumis au pass sanitaire ainsi qu’à un protocole sanitaire strict", ajoute-t-elle. 

Toute l'info sur

Le pass sanitaire, nouvel outil du quotidien

Accord préalable du chef d'établissement

Par conséquent, avant de faire la fête, les étudiants devront présenter un schéma vaccinal complet, un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures ou encore un certificat de rétablissement du Covid-19. Pire, jusqu'à nouvel ordre, les soirées et week-ends d'intégration devront "être déclarés au préalable auprès du chef d'établissement", a annoncé Frédérique Vidal. S'ils ont lieu sur les campus, l'autorisation du chef d'établissement sera nécessaire. De même, une jauge maximale de 75% de la capacité d’accueil du lieu devra être respectée pour ces fêtes, où le port du masque ne sera pas obligatoire mais "recommandé", "même si les étudiants pourront le retirer lorsqu’ils mangeront ou boiront".

Lire aussi

À noter que le pass sanitaire n'est pas exigé pour les cours et les autres activités sur les campus universitaires. 

Selon le gouvernement, 77,5% des 18-24 ans sont totalement vaccinés contre le Covid-19.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Paris annule une réunion entre les ministres de la Défense français et anglais

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.