Covid-19 : le variant Delta n'a pas entraîné plus de cas graves chez les enfants aux États-Unis

Covid-19 : le variant Delta n'a pas entraîné plus de cas graves chez les enfants aux États-Unis

HOSPITALISATION - Selon des données des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), le variant Delta ne provoque pas davantage de formes graves du Covid-19 chez les jeunes.

Le variant Delta n'est pas plus dangereux que les autres variants chez les enfants et adolescents. C'est la conclusion des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) qui se sont appuyés sur les données de patients hospitalisés en raison d'une infection au Covid-19 dans 14 États aux États-Unis. La principale agence fédérale de santé publique du pays a comparé le taux d'hospitalisation chez les 0-17 ans sur deux périodes, de mars à mi-juin et de mi-juin à fin juillet. 

Toute l'info sur

Covid-19 : déjà un an de pandémie...

Lire aussi

Ce taux a été multiplié par cinq entre les deux périodes, alors qu'entre temps le variant Delta est devenu majoritaire aux États-Unis. Mais, les CDD notent que "la proportion d'enfants et adolescents hospitalisés pour maladie grave" était "similaire" entre mars et fin juillet. Dans le détail, sur les 3.116 enfants hospitalisés en trois mois et demi avant le variant Delta, 26% ont été admis en soins intensifs. Après le variant Delta, sur 164 hospitalisations comptabilisées en un mois et demi, 23% des enfants sont passés par les soins intensifs. 

Les vaccins protègent bien les enfants contre le variant Delta

Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) ont confirmé également que les vaccins étaient efficaces chez les adolescents contre le variant Delta. Et pour cause, les taux d'hospitalisation étaient environ dix fois plus élevés pour les adolescents non-vaccinés que pour ceux vaccinés durant la période de prédominance de ce variant. De plus, une seconde étude publiée vendredi a montré que le nombre d'enfants et adolescents se présentant aux urgences des hôpitaux aux États-Unis était près de trois fois plus élevé dans les États où la couverture vaccinale était faible.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'Australie avait de "profondes et sérieuses réserves" concernant les sous-marins français, riposte son gouvernement

EN DIRECT - Crise des sous-marins : après son rappel des États-Unis, l'ambassadeur français reçu ce soir par Macron

EN DIRECT - Covid-19 : l'ONU appelle à ce que 70% de la population mondiale soit vaccinée mi-2022

Hautes-Pyrénées : un mort et deux blessés graves lors d'une rixe entre bikers à Tarbes

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.