Covid-19 : les mesures sanitaires en France sont-elles plus strictes que dans les autres pays européens ?

Covid-19 : les mesures sanitaires en France sont-elles plus strictes que dans les autres pays européens  ?

COMPARATIF - Alors qu'une nouvelle série de mesures ont été adoptées dans certaines grandes villes françaises, où se situe la France par rapport aux autres pays européens ? On vous répond.

Paris est passé dans les "zones d'alerte maximale" en début de semaine, aux côtés d'Aix-Marseille et de la Guadeloupe, rejoints par Lyon, Grenoble, Lille et Saint-Etienne. Une partie du pays est donc soumise à des restrictions plus sévères : fermeture des bars, des salles de sports et des piscines pour au moins deux semaines. La pression reste forte, les jours à venir sont décisifs. C'est également le cas pour le reste des pays européens qui prennent de nouvelles décisions face à l'augmentation du nombre de contaminations. Quelles mesures sanitaires prennent-ils ? Ces mesures sont-elles plus strictes qu'en France ? 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Les dernières infos sur l'épidémie

Bruxelles : fermeture des bars jusqu'au 8 novembre

La Belgique vient de prendre une décision qui est loin de faire l'unanimité. La fermeture des bars et des cafés a pris effet, jeudi 8 octobre, à Bruxelles et dans sa région, jusqu'au 8 novembre contre le 19 octobre en France. Cette décision intervient alors que 251 cas de contaminations ont été recensés sur 100.000 habitants (contre 300 en France). 

Allemagne : fermeture des bars de 23h à 6h du matin

L’Allemagne agit aussi, localement, bien plus tôt que la France. Face à un rebond "préoccupant" d'infections de Covid-19, Berlin a décidé la fermeture, de 23h à 6h du matin, de ses bars du samedi 10 octobre jusqu'au 31 octobre. Par comparaison, la France avait ordonné la fermeture des bars à 22h, le 23 septembre dernier, dans 11 métropoles concernées par la reprise de l'épidémie, avant de déclarer l'alerte maximale pour certaines d'entre elles. Mais, le choix du ministre de la Santé allemand, Jens Spahn, intervient au moment où seulement 44 Allemands sur 100.000 sont infectés par le virus (contre 275 en France).

Lire aussi

Italie : port du masque obligatoire en extérieur

L'Italie est également entrée "dans une phase nouvelle avec une remontée de contagions" nécessitant "plus de rigueur", a annoncé son président Giuseppe Conte. Ainsi, depuis le mercredi 7 octobre, le masque est obligatoire à l'extérieur sur l'ensemble du territoire italien. Les contrevenants risquent une amende pouvant aller jusqu'à 1.000 euros contre 135 euros en France. Le port du masque est également recommandé lorsque les Italiens reçoivent des amis à leur domicile. Enfin, l'état d'urgence sanitaire a été prolongé jusqu'au 31 janvier 2021, là où la France en est sortie début juillet. 

Espagne : la capitale en bouclage partiel

L’Espagne va plus loin. Sa capitale et neuf communes voisines font face à un bouclage partiel pour deux semaines, depuis le vendredi 2 octobre. Désormais, il faut répondre à l'un de ses trois critères pour accéder à Madrid : aller travailler, aller à l'école ou aller voir un médecin. Ces conditions limitent considérablement les déplacements de la population à Madrid, qui a déposé un recours en justice. Le Tribunal supérieur de Justice de Madrid a rejeté ce jeudi les mesures du bouclage partiel car "elles nuisent aux droits et libertés fondamentales" des 4,5 millions d'habitants concernés. Cette mesure n'est pas en vigueur, ni même en débat, en France où les allers et retours à Paris peuvent se faire librement. 

Ces pays européens qui commencent à resserrer la vis

Dans le reste de l’Europe, enfin, les restrictions se multiplient mais ne sont pas encore aussi drastiques qu'en France, en Belgique ou encore en Allemagne. Par exemple, les pubs et cafés de cinq régions d'Ecosse, y compris à Glasgow et Édimbourg, n'accueilleront plus de clients pendant plus de deux semaines. En Roumanie, des policiers en civil vont patrouiller pour faire respecter le port obligatoire du masque dans certains espaces publics. Et encore, les autorités suisses ont appelé la population à se "reprendre" face à une recrudescence de l'épidémie, avec plus de mille cas confirmés, pour la première fois depuis avril. 

A l'échelle européenne, la France ne semble donc pas être un pays particulièrement strict en termes de restrictions sanitaires. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

Variants du coronavirus : faut-il désormais porter des masques FFP2 ?

Plus de 75 ans, personnes fragiles... Qui peut se faire vacciner dès lundi ?

Lire et commenter