Covid-19 : les patients du groupe sanguin O moins vulnérables ?

Covid-19 : les patients du groupe sanguin O moins vulnérables ?

DÉFENSES NATURELLES - Deux nouvelles études publiées dans "Blood Advances" révèlent que les personnes du groupe sanguin O seraient moins touchées par le Covid-19 et, le cas échéant, resteraient moins longtemps en soins intensifs.

Si les recherches sur le Covid-19 avancent de plus en plus, la pandémie détient encore de nombreux secrets pour les scientifiques. Parmi elles, la capacité d'être infecté ou de subir des complications. Depuis plusieurs mois, plusieurs études ont conclu que les personnes du groupe sanguin O pourraient être moins vulnérables face à la maladie. Selon deux nouvelles études publiées ces derniers jours et réalisées sur un nombre de patients beaucoup plus important, le groupe sanguin jouerait effectivement un rôle dans notre capacité à être contaminé ou dans la gravité de la maladie.

Des scientifiques danois ont analysé le groupe sanguin de milliers de leurs compatriotes testés positifs entre le 27 février et le 30 juillet dernier. Ils ont ensuite comparé ces résultats avec la répartition des groupes sanguins dans la population. Et leur conclusion est sans appel : "Le groupe sanguin O est associé à une diminution du risque de contracter une infection" au Covid-19, écrivent-ils.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

En effet, selon les auteurs de l'étude publiée dans la revue Blood Advances, 42% de la population danoise figurerait dans le groupe sanguin O, 42% dans le groupe A, 11% dans le B et 4% dans le AB. Or, parmi les plus de 7.000 personnes testées positives au Danemark et dont les échantillons ont été analysés, seules 38% ont un groupe sanguin O, alors que les taux sont similaires pour les autres groupes avec leur répartition dans la population. Pour les chercheurs, cela démontre "que le groupe sanguin O est significativement associé à une sensibilité réduite à l'infection par le SRAS-CoV-2".

Les patients des groupes O et B moins longtemps en soins intensifs

La "protection" du groupe sanguin ne s'arrête pas là. Selon une autre étude publiée dans Blood Advances, "les patients du groupe sanguin A ou AB semblent présenter une plus grande gravité de la maladie que les patients du groupe sanguin O ou B". Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont recueilli les données de patients hospitalisés dans des hôpitaux de Vancouver (Canada) entre février et avril 2020. Pour déterminer les personnes les plus gravement malades, "notre critère de jugement principal était la proportion de patients nécessitant une ventilation mécanique", écrivent les chercheurs.

Au total, 95 patients dont les groupes sanguins étaient connus ont été admis en soins intensifs : 57 du groupe O ou B, 38 du groupe A ou AB. Or, 32 des 38 patients de ce dernier groupe ont eu recours à de la ventilation mécanique (84%), contre seulement 35 pour les patients O ou B (61%). En outre, les patients du groupe A ou AB restaient en moyenne 13,5 jours en soins intensifs, contre 9 jours pour les patients O ou B.

"Nos données indiquent que les patients gravement malades du Covid-19 du groupe sanguin A ou AB courent un risque accru de nécessiter une ventilation mécanique (...) et une hospitalisation prolongée en soins intensifs par rapport aux patients du groupe O ou B", notent les auteurs. Toutefois, "des travaux supplémentaires sont nécessaires pour comprendre les mécanismes sous-jacents".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Emmanuel Macron s'exprimera à 20h pour rendre hommage à "VGE"

L'application TousAntiCovid sésame indispensable pour entrer dans un supermarché ?

EN DIRECT - Covid 19 : 100.000 personnes hospitalisées aux États-Unis, un record

Bruxelles : quand la police tombe nez à nez avec un eurodéputé hongrois dans une fête libertine clandestine

Valéry Giscard d'Estaing est décédé "des suites du Covid-19"

Lire et commenter