Covid-19 : les vaccins ont sauvé au moins 500.000 vies en Europe, assure l'OMS

Covid-19 : les vaccins ont sauvé au moins 500.000 vies en Europe, assure l'OMS

BÉNÉFICE - Selon un rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) publié ce jeudi, les vaccins ont déjà permis de sauver au moins 500.000 vies en Europe. Elle appelle néanmoins à la mise en place urgente d'autres mesures sanitaires pour éviter l'hécatombe cet hiver.

Et si nous avions porté des masques plus tôt ? Et si les brevets des vaccins anti-Covid avaient pu être levés ? Et si le gouvernement avait été plus anticipatif ? Depuis le début de la pandémie, les suppositions se multiplient. Alors que les inconnues restent encore nombreuses, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) affirme en avoir levée une s'agissant des bénéfices du vaccin. Selon un rapport publié ce jeudi par sa branche européenne, les différents sérums ont déjà permis de sauver à minima un demi-million de vies en Europe.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Au moins 39.000 vies sauvées par le vaccin en France

Selon l'étude, en comptant seulement les plus de 60 ans dans une trentaine de pays européens cumulant quelque 460 millions d'habitants, 470.000 vies ont été sauvées depuis le début de la campagne vaccinale. Cette estimation s'avère prudente, car elle ne tient pas compte du nombre de vies sauvées chez les moins de 60 ans, ni en raison d'une réduction de la transmission.

L'étude, réalisée à partir de données recueillies dans plus de la moitié des 53 pays de la région Europe de l'OMS, estime que près de 160.000 vies ont été sauvées en Angleterre et environ 39.000 en France. Les données ne sont pas disponibles pour vingt pays de la zone, dont la Russie, la Turquie, l'Allemagne et les Pays-Bas.

Dans certains pays, le nombre de décès aurait été le double de ce qu'il est aujourd'hui sans les vaccins.- Hans Kluge, directeur de l'OMS Europe

"Ce que cette étude montre, c'est que (les vaccins) font ce qu'ils ont promis, c'est-à-dire qu'ils sauvent des vies, en offrant une protection très élevée contre les formes graves et la mort", a affirmé le directeur régional de l'institution pour l'Europe, Hans Kluge, pressant les pays à poursuivre leurs campagnes d'immunisation. "Dans certains pays, le nombre de décès aurait été le double de ce qu'il est aujourd'hui sans les vaccins", selon Hans Kluge.

Dans l'Union européenne, plus de 1,5 million de personnes sont mortes du Covid depuis le début de l'épidémie, dont 90% avaient plus de 60 ans. À l'heure actuelle, 67,7% de la population a reçu deux doses de vaccin, mais les écarts sont vertigineux entre les pays. Ainsi, seuls 25% des Bulgares sont vaccinés contre 86,7% des Portugais.

En vidéo

Dose de rappel : comment les centres de vaccination s'organisent

La crainte d'une hécatombe cet hiver

Si l'efficacité des vaccins semble, selon l'étude de l'OMS, porter ses fruits, Hans Kluge insiste pour qu'ils soient accompagnés d'une série de mesures préventives "pour maintenir les niveaux de transmission à un niveau faible et garder la société ouverte". Et ce d'autant que l'OMS a prévenu mercredi que le variant Delta, très contagieux, réduit à 40% l'efficacité des vaccins contre la transmission de la maladie.

Lire aussi

La veille, elle disait craindre 700.000 décès supplémentaires en Europe d'ici au printemps. Elle a appelé à adopter une approche "vaccin plus", associant vaccination, port du masque, mesures d'hygiène et distanciation. Le continent doit désormais prendre "urgemment" des mesures pour tenter de freiner la nouvelle vague de Covid-19 a mis en garde le même jour le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), l'agence sanitaire de l'UE chargée des épidémies.

Des restrictions annoncées partout en Europe

Ces derniers jours, de nombreux pays ont, comme la France ce jeudi, annoncé de nouvelles restrictions sanitaires. Le gouvernement portugais a par exemple annoncé qu'au retour des fêtes de fin d'année, le télétravail deviendrait obligatoire, que les vacances des écoliers seraient prolongées, tandis que les bars et discothèques fermeraient leurs portes. En République tchèque, où le président est hospitalisé pour la deuxième fois suite à sa contamination au Covid-19, une période d'état d'urgence de trente jours a été décrétée, avec fermeture notamment des marchés de Noël et des boîtes de nuit.

En Italie, les personnes non vaccinées ne pourront plus avoir accès aux restaurants, bars, cinémas, théâtres, discothèques et salles de musculation dès le 6 décembre, tandis qu'un confinement de deux semaines a été décrété en Slovaquie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Jean Castex et Olivier Véran donneront une conférence de presse à 19h, édition spéciale à suivre sur TF1 dès 18h35

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.