Limitez vos contacts pour éviter des mesures plus drastiques : la mise en garde du Conseil scientifique

Jean-François Delfraissy, président du Conseil Scientifique

SANTE - Le Conseil Scientifique appelle les Français à limiter le nombre de gens qu'ils côtoient pour éviter que l'épidémie de Covid-19 devienne hors de contrôle.

Nouveau signal d'alarme émis par le Conseil scientifique. Dans un avis publié jeudi soir, l'instance présidée par le médecin Jean-François Delfraissy note que "le ralentissement de la circulation du virus reste à portée de main, mais plus pour très longtemps sans doute". "La France est confrontée à une dégradation de la situation épidémiologique. Le virus a commencé à circuler chez les jeunes cet été mais, faute de mesures barrières suffisantes, on observe actuellement un phénomène de propagation à l’ensemble des groupes d’âge", explique notamment l'organisation. 

Elle prévient que cette situation pourrait rapidement "induire dans certaines régions ou métropoles une saturation des services de soins, notamment en réanimation, et être à l’origine d’une augmentation de la mortalité liée au Covid-19, mais aussi d’autres maladies suite à une désorganisation du système de soins". Les chiffres montrent pour l'instant que le nombre d'hospitalisations double tous les 16 jours en moyenne en France métropolitaine. Dans certaines régions, il double tous les 8 jours.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Une "addition de mesures modérées" préconisée

Le Conseil scientifique définit quatre options pour agir, de la plus minimaliste (aucune mesure supplémentaire) à la plus radicale (couvre-feu voire confinement, au moins territorial). Il opte pour l'instant pour le niveau 3, "une addition de mesures modérées, faisant appel à l'adhésion volontaire et, en cas de besoin, à des mesures contraignantes". 

Sa note, qui répète qu'un nouveau confinement généralisé n'est "pas souhaitable et qu'il serait le résultat d'un échec de la maîtrise de l'épidémie", livre une batterie de préconisations pour "apprendre à vivre le virus [...] alors même que les conditions climatiques vont favoriser sa transmission". Il faut ainsi commencer par limiter le nombre de gens qu'on côtoie : selon ses recommandations, "les personnes sont fortement invitées à limiter volontairement le nombre de leurs contacts sociaux au cours d'une période donnée, notamment lors de réunions familiales et amicales, qui sont identifiées comme des moments de contamination car la distance physique et le port du masque y sont moins respectés". Les personnes à risque, compte tenu de leur âge ou leur état de santé, doivent aussi faire en sorte de particulièrement se protéger.

A propos des bars et restaurants, "identifiés comme des lieux de contamination même si des données restent rares", le conseil prône "un respect plus strict des règles de distanciation physique ainsi que l'instauration d'horaires d'ouverture limités". A noter que cet avis, s'il a été publié ce jeudi, a été rédigé le 22 septembre, juste avant le tour de vis décidé par le gouvernement, notamment à Marseille.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.