"Minable" et "dangereux" : la colère de Véran après la campagne de dénigrement contre le vaccin Pfizer

Olivier Véran a condamné les campagnes de désinformation contre le vaccin de Pfizer.

RÉACTION - Le ministre de la Santé a jugé mardi "irresponsables" les propositions reçues par plusieurs influenceurs pour dénigrer le vaccin Pfizer sur les réseaux sociaux.

La polémique continue d'enfler. Interrogé mardi au sujet des propositions que disent avoir reçues plusieurs influenceurs pour dénigrer le vaccin Pfizer, Olivier Véran n'a pas caché sa colère. "C'est minable, c'est dangereux, c'est irresponsable et ça ne marche pas", a dénoncé le ministre de la Santé. 

"Les Français sont largement majoritaires à souhaiter le vaccin aujourd'hui et je ne crois pas que des velléités [...] visant à essayer de faire de la communication négative soient de nature à détourner les Français de la vaccination", a-t-il ajouté lors d'un déplacement à Avignon.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Consterné, Olivier Véran a indiqué ne pas connaître l'origine de ces manœuvres. "Je ne sais pas d'où ça vient, je ne sais pas si ça vient de France ou de l'étranger", a-t-il affirmé, disant ne pas vouloir "faire des hypothèses" quant à une possible implication de la Russie. "Je n'en sais rien."

Scénario identique

Plusieurs influenceurs - qui comptent plus d'un million et demi d'abonnés sur YouTube au total - ont assuré lundi avoir été contactés par une agence de communication. Celle-ci leur proposait, moyennant gratification, de relayer une information mettant en cause le vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19. 

Lire aussi

Ces personnalités - Sami Ouladitto (humoriste), Et ça se dit Médecin (interne en médecine) et Léo Grasset (vulgarisateur scientifique) - ont tous décrit le même scénario sur leur compte Twitter, déplorant eux aussi cette campagne de dénigrement. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

EN DIRECT - Covid-19 : le plan blanc déclenché dans la région PACA

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.