Covid-19 : quelle est la situation sanitaire de la France par rapport à l'Autriche ?

L'Autriche reconfine tout le monde : que disent les chiffres ?

RESTRICTIONS - L'Autriche a décidé ce vendredi d'imposer à l'ensemble de sa population un confinement strict et la vaccination obligatoire dès le 1er février. La France, elle, n'envisage pas de nouvelles mesures pour l'instant. Mais la situation sanitaire est-elle vraiment meilleure ?

L'Autriche passe à la vitesse supérieure. Après avoir confiné depuis lundi les deux millions de non-vaccinés, le gouvernement du chancelier conservateur Alexander Schallenberg a décidé ce vendredi d'étendre cette mesure à l'ensemble de la population à partir du 22 novembre. Et dès le 1er février, tous les Autrichiens devront obligatoirement avoir reçu leurs injections de vaccin contre le Covid-19, une première pour un pays de l'Union européenne. Cette situation a été provoquée par la dégradation de la situation sanitaire depuis plusieurs semaines.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

En France aussi, la cinquième vague est scrutée de près. Pour l'heure, le gouvernement mise toujours sur le pass sanitaire et la mise en place de la dose de rappel pour parvenir à l'endiguer sans mesure supplémentaire. Le chef de l'État Emmanuel Macron a d'ailleurs exclu de confiner les non-vaccinés, comme en Autriche. Lorsque l'on compare les indicateurs des deux pays, la France demeure encore dans une meilleure situation.

Davantage de contaminations en France, mais...

En valeur absolue, la France enregistre chaque jour plus de contaminations que l'Autriche. Jeudi 18 novembre, 20.396 cas ont été recensés dans l'Hexagone, contre 15.145 dans le pays du centre de l'Europe. Même constat pour mercredi 17 novembre : 20.365 nouvelles contaminations en France, 14.416 en Autriche. Mais la population française (67 millions) est plus de sept fois plus importante que la population autrichienne (9 millions). Rapporté au nombre d'habitants, le nombre de cas est donc beaucoup plus important en Autriche.

Lire aussi

Le pays du chancelier Alexander Schallenberg connaît d'ailleurs une dynamique épidémique plus forte qu'en France. Le taux de reproduction du virus, le facteur R, y est de 1,45 selon OurWorldInData, ce qui signifie qu'un malade en contamine en moyenne 1,45 autour de lui. En France, cet indicateur s'élève à 1,28, selon la même source. Pour rappel, lorsque celui-ci est supérieur à 1, alors l'épidémie progresse.

Le taux d'hospitalisation deux fois supérieur en Autriche

Le nombre de patients malades du Covid-19 et admis à l'hôpital inquiète le gouvernement autrichien, d'autant que cet indicateur ne semble pas proche de baisser tant que les cas augmentent. À ce jour, le pays enregistre 212 hospitalisations par million d'habitants. C'est deux fois plus qu'en France (105).

L'écart est encore plus important en soins critiques, où se retrouvent les patients qui développent les formes les plus graves. 48 Autrichiens pour un million d'habitants y sont actuellement admis, contre 18 pour la France.

La couverture vaccinale plus importante en France

Pour ne pas en arriver à la situation autrichienne et à ses mesures drastiques, le gouvernement mise sur la couverture vaccinale. Celle-ci est, depuis cet été, plus importante en France. Selon les données du ministère de la Santé, plus de 76% de la population a reçu au moins une dose de vaccin dans le pays, soit plus de 51 millions de personnes. En Autriche, cet indicateur s'élève à 68%, et connaît un sursaut depuis le début du mois de novembre.

Une différence qui pourrait expliquer la situation hospitalière des deux pays, mais aussi le nombre de décès. Toujours selon OurWorldInData, Autriche et France enregistrent ces derniers jours autant de morts à l'hôpital : 55 pour l'Autriche le 18 novembre, 52 pour la France... malgré la différence de taille des deux populations.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 cas ces dernières 24 heures

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Victime de violences conjugales, Camille Lellouche se livre dans "Sept à Huit"

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.