Nouvel essai de phase 2 et production du vaccin Johnson & Johnson : Sanofi tente de rester dans la course

Zone stérile sur le site de Sanofi de Val-de-Reuil, juillet 2020

VACCIN - Sanofi relance les essais de phase 2 de son candidat-vaccin, élaboré avec GSK. En attendant qu'il soit opérationnel, le laboratoire va aussi aider l'un de ses concurrents à produire son propre sérum.

En retard mais déterminé. Sanofi compte lancer de nouveaux essais cliniques de son candidat-vaccin contre le Covid-19, développé avec le Britannique GSK et utilisant la technologie de la protéine recombinante. Ce vaccin était initialement prévu pour l'été 2021 mais des résultats intermédiaires des essais de phase 1 et 2, lancés en septembre dernier sur plus de 400 adultes, ont douché les espoirs du laboratoire français. Aujourd'hui, le groupe espère réussir à le mettre à disposition au quatrième trimestre 2021. 

Toute l'info sur

Le monde commence à se vacciner contre le Covid-19

Des premiers résultats décevants en décembre

D'après les premières données de ces essais, publiées en décembre, "les résultats sont positifs chez les adultes âgés de 18 à 49 ans mais (…) la réponse immunitaire observée chez les adultes plus âgés n'est pas assez élevée en raison d'une concentration insuffisante d'antigène". Ici, "cette nouvelle étude de phase 2 évaluera le potentiel d'une formulation affinée d'antigènes dans le but d'obtenir une réponse immunitaire optimale, en particulier chez les adultes plus âgés", indique le groupe pharmaceutique, qui espère ainsi rendre disponible son vaccin au dernier trimestre de cette année. 

Ces nouveaux essais seront menés auprès de 720 adultes volontaires aux États-Unis, au Honduras et au Panama et s'ils produisent des résultats encourageants, conduiront à une phase 3 dès le mois de mai ou de juin, selon Thomas Triomphe, vice-président exécutif de Sanofi Pasteur, la branche vaccins du groupe. Le laboratoire travaille également à la recherche d'un vaccin à ARNm contre le Covid-19 mais celui-ci ne devrait pas être prêt avant 2022.

Lire aussi

Faute de pouvoir commercialiser son propre vaccin dans les prochains mois, Sanofi se voit obligé de contribuer à ceux des autres. Le groupe pharmaceutique a profité de cette actualité sur sa recherche pour annoncer qu'il apportait son aide à la production du vaccin de l'Américain Johnson & Johnson. Concrètement, Sanofi remplira le rôle d'un sous-traitant en se chargeant dès cet été de la formulation et du remplissage des flacons sur son site de Marcy-l'Etoile, près de Lyon. 

"Nous devons accélérer ensemble la production de vaccins via des partenariats industriels. Tout en poursuivant sa recherche, Sanofi va prendre en charge plusieurs étapes de fabrication du vaccin de Johnson & Johnson pour répondre rapidement à la demande européenne et mondiale", a réagi Emmanuel Macron sur Twitter, suite à l'annonce de Sanofi. "Une très bonne nouvelle" qui va "élargir l'offre" dans la campagne vaccinale, a salué l'Élysée, tout en précisant que cet accord allait "permettre de produire chaque mois environ 12 millions de doses de vaccins" à partir de l'été qui seront distribuées en France et dans d'autres pays européens. 

Ce n'est pas la première fois que Sanofi propose ses services à un fabricant ayant déjà mis au point un vaccin contre le Covid-19. Le 26 janvier dernier, le laboratoire a annoncé avoir conclu un accord avec Pfizer/BioNTech visant à produire plus de 125 millions de doses en Europe à partir de cet été, depuis son usine de Francfort. 

"Nous devrions pouvoir fournir plus de 100 millions de doses d’ici la fin de l’année, qui seront destinées à l’Union européenne et donc en partie à la France", avait indiqué Paul Hudson, directeur général du groupe, au Figaro. Soit 15% de ces doses, a eu l'occasion de préciser la ministre chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

EN DIRECT - Israël va vacciner l'ensemble des Palestiniens munis d'un permis de travail

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Lire et commenter