Covid-19 : ce qu'il faut retenir des nouvelles restrictions annoncées par Olivier Véran

Covid-19 : ce qu'il faut retenir des nouvelles restrictions annoncées par Olivier Véran
Santé

RÉCAP' - Olivier Véran a annoncé de nouvelles restrictions ce mercredi lors de son point hebdomadaire sur la situation sanitaire pour tenter d'enrayer la progression du Covid-19. Voici ce qu'il faut en retenir.

"La situation sanitaire continue globalement de se dégrader." Le ton grave et le visage fermé, Olivier Véran a confirmé ce mercredi que le Covid-19 continue de regagner du terrain en France. "La circulation continue d'augmenter fortement. Le taux d'incidence est en hausse constante : nous sommes passés de 80 à 95 cas pour 100.000 habitants en une semaine", a détaillé Olivier Véran, précisant que 950 patients atteints du Covid sont à ce jour pris en charge en réanimation (soit 19% du total des patients dans ces services) et plus de 600 individus sont admis tous les jours en hôpital. 

Un constat face auquel le ministre de la Santé prévenu d'emblée que "des mesures supplémentaires" devaient être prises dans les territoires, les plus touchés. De nouvelles restrictions qui concernent notamment plusieurs grandes agglomérations. 

Cinq niveaux de vigilance désormais en vigueur

Espérant clarifier les choses, Olivier Véran a dévoilé cinq nouveaux niveaux de vigilance désormais en vigueur pour la classification des territoires (voir la carte ci-dessous), à savoir "normale", "alerte", "alerte renforcée", "alerte maximale" et enfin "état d'urgence sanitaire". Des seuils d'alerte qui font la synthèse de trois indicateurs : le taux d'incidence, le taux d'incidence chez les personnes âgées et le nombre de patients en réanimation. 

Zones d'alerte maximale : ce niveau est atteint dès lors que le taux d'incidence dépasse les 250 cas pour 100.000 habitants, les 100 cas pour 100.000 chez les personnes âgées et lorsque les services de réanimation comptent 30% de patients Covid. Sont concernées ce mercredi soir : l'agglomération d'Aix-Marseille ainsi que la Guadeloupe.

Les mesures : les bars et restaurants y seront totalement fermés, et ce dès samedi. Même chose pour tous les établissements recevant du public sauf s'il existe un protocole sanitaire strict déjà en place. Les lieux culturels (théâtres, cinémas, musées) où ces protocoles sont déjà obligatoires ne sont, eux, pas concernés.

Lire aussi

Zones d'alerte renforcée : ce niveau de vigilance correspond à un taux d'incidence de plus de 150 cas pour 100.000 habitants et de plus de 50 cas pour 100.000 chez les personnes âgées. Douze villes et agglomérations sont concernées ce mercredi soir : Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nice, Paris et petite couronne, Rennes, Rouen, Saint-Étienne et Toulouse.

Les mesures : les grands événements déclarés, comme les fêtes locales ou étudiantes, sont purement et simplement interdits, tandis que toutes les salles pour les activités festives et associatives y sont fermées. La jauge des rassemblements est ramenée à 1.000 personnes pour les grands événements. 

Dans l'espace public, tout rassemblement de plus de 10 personnes est en outre interdit. 

Les bars et restaurants devront, eux, fermer au plus tard à 22h, sauf si le préfet en décide autrement.

Pas de reconfinement à ce stade

Malgré la dégradation de la situation sanitaire, les autorités n'envisagent en revanche pas pour l'instant pas de reconfinement. "Nous faisons tout pour ne pas en arriver à des mesures de confinement, même partielles ou localisées", a ainsi assuré Olivier Véran. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Suivez toute l'actualité en direct sur LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attentat de Conflans : "L'islam radical s'est infiltré au cœur même de notre société de tolérance et de liberté"

EN DIRECT - Covid-19 en Ile-de-France : en réanimation, "les chiffres montent très vite, trop vite"

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent