AlloCOVID, un numéro pour repérer et orienter les potentiels malades du coronavirus

AlloCOVID, un numéro pour repérer et orienter les potentiels malades du coronavirus
Santé

CONSEILS - Avant le lancement effectif de l’application StopCovid, l’Inserm et l’Université de Paris donnent le coup d’envoi ce lundi d’un service gratuit, AlloCOVID. Ce numéro national (0.806.800.540) va aider les malades du Covid-19 et mieux identifier les foyers de l’épidémie.

Alors que l’application StopCovid tarde encore à être mise en place et que la CNIL a émis quelques réserves sur son entrée en vigueur, l’Inserm et l’Université de Paris lancent ce lundi leur alternative, AlloCOVID. Ce numéro national (0 806 800 540 - prix d'un appel normal) doit permettre d’informer et d’assurer le suivi en temps réel de l’épidémie, 7 jours/7 et 24h/24.

Un robot va pouvoir répondre à diverses questions des utilisateurs qui souhaitent savoir s’ils présentent les symptômes du Covid-19 et nécessitent une attention particulière. Après un rapide questionnaire, ils sauront s’ils doivent se tourner vers le Samu, un médecin généraliste ou rester chez eux. Destiné à des personnes de plus de 15 ans, AlloCOVID s’appuie sur un "agent virtuel ‘intelligent’, capable de synthétiser les informations médicales transmises et de les orienter sur leur susceptibilité d'être atteintes ou non par le Covid-19", expliquent l’Inserm et l’Université de Paris.

Un robot qui oriente les malades, mais détecte aussi les foyers épidémiques

Ce service gratuit doit aussi permettre d’optimiser le recueil de données pour assurer un suivi en temps réel de l'épidémie partout en France, DOM-TOM inclus. Si l’appli StopCovid s’appuie sur les mises en contact d’une personne atteinte par l’intermédiaire du smartphone pour connaître la propagation du virus et avertir les potentiels malades, AlloCOVID entend "détecter immédiatement des potentiels foyers de résurgence, de manière synergique et complémentaire des dispositifs existants (maladiecoronavirus.fr, SOS médecins, réseau Sentinelle, etc.) centralisés par Santé publique France".

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le mondeCoronavirus : en France, l'épidémie est-elle en train de se terminer ?

Présenté aussi comme une solution d’accompagnement à l'approche du déconfinement, prévu le 11 mai par le Président de la République, AlloCOVID récupérera de manière "anonymisée" les données pour les transmettre à Santé publique France, conformément aux recommandations de la CNIL.

AlloCOVID a été mis à disposition du SAMU-78 et testé pendant sept jours au cours du mois d'avril, avant d'être étendu au territoire national à partir de lundi. Dans un premier temps, 1.000 robots pourront répondre simultanément aux appels.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent