Des cas de coronavirus sont-ils vraiment déclenchés par la vaccination ?

Des cas de coronavirus sont-ils vraiment déclenchés par la vaccination ?

VACCIN - D'après Didier Raoult, un individu non-vacciné a "moins de chance d'avoir le coronavirus qu'une personne qui n'a reçu qu'une seule dose" une semaine auparavant. Nous avons passé son affirmation au crible.

C'est le comble pour un vaccin. Dans une vidéo publiée sur YouTube le 11 mai, Didier Raoult a voulu alerter sur le cas de patients testés positifs au coronavirus à l'IHU Méditerranée, à Marseille, alors qu'ils étaient vaccinés. Intitulée "effet des vaccins & corruption ", cette séquence bat des records d'audience. Et pour cause, le défenseur de l'hydroxychloroquine y assure devant la caméra avoir découvert un "phénomène nouveau". Selon lui, la première dose pourrait déclencher le Covid-19.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Une observation que les études ne corroborent pas

"On a 46 patients qui ont fait un coronavirus dans la semaine qui a suivi l'injection", a ainsi assuré le professeur marseillais. Un nombre donné sans comparatif. Il ne communique pas par la suite la proportion des personnes testées positives après vaccination à celles qui n'étaient pas immunisées. Mais il le promet, ce chiffre est "significatif". Des observations reprises par des internautes, défendues par des personnalités politiques et débattues sur les plateaux télé. Ainsi, sur Cnews, cette sortie a valu une discussion durant laquelle chacun y est allé de son témoignage pour corroborer l'observation du directeur de l'IHU Méditerranée. 

Lire aussi

Pourtant, la totalité des études montrent l'exact inverse. Réalisées en population générale, ces données en vie réelle montrent que le vaccin diminue les infections symptomatiques dès la première dose. Au-delà des simples recherches sur l'efficacité d'une immunité totale, d'autres se sont en effet concentrées sur la protection après les premiers jours. Et les chiffres sont au contraire encourageants. Une étude des CDC américains portant sur 3.950 personnels de santé a ainsi révélé qu'une seule injection d'un vaccin à ARN messager fournissait une protection d'environ 80% contre l'infection par le SRAS-CoV-2 au moins 14 jours après l'injection. Comme l'a donc expliqué le Pr Daniel Floret, vice-président de la Commission technique des vaccinations de la Haute autorité de Santé, auprès du Figaro, "aucune étude n'a montré un excès de cas dans le groupe vacciné, rien de semblable n'a été observé dans les grandes études en population générale".

Le "syndrome du vacciné"

Alors comment expliquer que Didier Raoult ait vu des personnes se contaminer après vaccination ? Tout d'abord, il faut rappeler qu'il est tout à fait normal de voir survenir une infection après avoir reçu une dose. Les vaccins - même ceux ne nécessitant qu'une injection - ne sont pas immédiatement efficaces. Il n'y a là rien de nouveau. C'est le cas pour d'autres produits, comme celui contre les oreillons. "Après deux doses de vaccin, environ 85% des personnes sont protégées contre les oreillons", tandis qu'une seule dose de vaccin "ne protège au mieux qu'à 60% environ", peut-on par exemple lire sur la plateforme suisse Infovac

Lire aussi

En réalité, il pourrait tout simplement s'agir d'un faux sentiment de protection. C'est ce que notent les autres docteurs sur le terrain. Depuis plusieurs jours, ils évoquent ce phénomène, qu'ils nomment le "syndrome du vacciné". Il s'agit de nouvelles infections liées au comportement. Les médecins ont ainsi alerté sur le fait qu'ils voyaient arriver à l'hôpital des personnes contaminées juste après leur vaccin faute de vigilance. Quand ils interrogeaient ces malades, qui font des formes moins sévères, ils découvraient la stupeur chez des personnes parfois mal informées du délai nécessaire pour être tout à fait protégé. "Ils se sont contaminés avant que le vaccin ait pu faire effet", résumait auprès d'Europe 1 Benjamin Davido, infectiologue de l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 16 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Rappel massif de glaces : qu'est-ce que l'oxyde d'éthylène, la substance en cause ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.