Covid-19 : Pfizer et BioNtech préparent une nouvelle version de leur vaccin... en poudre

Le vaccin de Pfizer et BioNTech aurait un taux d'efficacité de 95% contre le Covid-19.

PANDÉMIE - Afin de baisser les coûts de transport d'un vaccin à -80°C, les groupes pharmaceutiques Pfizer et BioNtech préparent une nouvelle version sous forme de poudre.

Vacciner l’ensemble de la population mondiale, une tâche herculéenne doublée d’un incroyable défi logistique alors que les commandes afin d'obtenir le précieux sérum se multiplient un peu partout dans le monde. 

Pour faciliter son acheminement, l’alliance Pfizer-BioNtech a annoncé qu’il travaillait sur une seconde version de son vaccin, sous la forme d’une poudre. De quoi régler l’épineux problème de la logistique liée à son transport qui nécessite qu'il soit conservé à une température de -80 degrés Celsius. Mais aussi de limiter son coût, notamment pour les pays les plus pauvres.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19
Nous lancerons l'année prochaine un vaccin sous forme de poudre- Mikael Dolsten, directeur scientifique de Pfizer

"Nous réfléchissons à plusieurs possibilités pour les vaccins de nouvelle génération (...) Nous lancerons l'année prochaine un vaccin sous forme de poudre", a ainsi déclaré le directeur scientifique de Pfizer Mikael Dolsten au site américain Business Insider

Contrairement au vaccin mis au point par Moderna, celui de Pfizer et de BioNtech revêt un inconvénient majeur. Il requiert d'être stocké à de très basses températures (-80°C), impliquant ainsi des conteneurs frigorifiques ou des emballages contenant de la neige carbonique.

Lire aussi

Une demande d'autorisation aux Etats-Unis

Les laboratoires américains Pfizer et BioNTech, qui assurent que leur vaccin contre le Covid-19 est efficace à 95%, ont déposé vendredi aux Etats-Unis une demande d'autorisation. 

En vidéo

Vaccin contre le Covid-19 : une entreprise normande produira des millions de doses

L'exécutif européen a annoncé le 11 novembre avoir commandé 300 millions de doses du vaccin expérimental prometteur développé par les deux groupes pharmaceutiques. Selon les termes de l'accord, les Vingt-Sept devraient payer moins de 19,50 dollars (16,60 euros) par dose de vaccin, a déclaré un officiel européen à Reuters sous couvert d'anonymat. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

EN DIRECT - Mort de Maradona : une veillée funèbre au palais présidentiel argentin

EN DIRECT - Election US : Trump appelle ses partisans à "inverser" le résultat, Biden lui répond

EN DIRECT - Covid-19 : l'Allemagne prolonge ses restrictions jusqu'en janvier 2021

Lire et commenter