Plus de 20% des rayons "non essentiels" des supermarchés restent ouverts, selon l'UFC-Que Choisir

Plus de 20% des rayons "non essentiels" des supermarchés restent ouverts, selon l'UFC-Que Choisir

DÉSOBÉISSANCE - Selon une enquête de l'UFC-Que Choisir, 21% des rayons de produits non essentiels seraient ouverts dans les grandes surfaces, malgré l'interdiction du gouvernement.

Pas de pitié pour les petits commerces. Selon les résultats d'une enquête publiée mardi par l'UFC-Que Choisir, plus d'un cinquième des rayons non essentiels sont toujours ouverts dans les grandes surfaces, malgré l'interdiction du gouvernement de vendre les produits qui s'y trouvent par souci d'"équité" vis-à-vis des commerces ayant dû fermer.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Après avoir écumé les rayons de 361 grandes surfaces sur l'ensemble du territoire du 17 au 23 novembre, ils rapportent que 21%, en moyenne, des rayons non essentiels restent ouverts lorsqu'ils sont présents dans le magasin. Les bénévoles à l'origine de l'enquête font état "de fortes disparités selon les types de produits".

Plus de la moitié des rayons consacrés à la décoration et aux arts de la table ouverts

Si la fermeture semble plutôt respectée sur les jouets et les livres, elle l'est beaucoup moins pour la décoration et les arts de la table. Plus de la moitié (53%) des rayons vendant ce genre d'articles étaient ouverts lors de la visite des bénévoles de l'UFC-Que Choisir. Un tiers des rayons vendant des plantes et des fleurs étaient également ouverts, et un quart de ceux vendant de l'électroménager. "Plus surprenant, certains produits autorisés ne sont parfois pas accessibles (7 % des magasins), généralement le petit électroménager, et même les couches pour bébé dans un point de vente !", note l'association sur son site internet.

Auchan le plus hors des clous

"Parmi les enseignes, certaines respectent moins l’interdiction que d’autres. Auchan est le moins correct, avec 29% de rayons non essentiels ouverts en moyenne, suivi par Carrefour (22%) et Casino (20%)", indique encore l'UFC-Que Choisir. De plus, relève-t-elle, beaucoup de rayons, bien qu'officiellement fermés, laissent leurs produits à la portée des clients. Ainsi, certains enquêteurs ont tenté de les faire passer en caisse. "Bilan : 2/3 de ces 26 personnes ont pu les acheter", déplore l'association.

Lire aussi

Par souci d'équité avec les petits commerces, contraints de fermer leurs portes pendant ce confinement, le gouvernement a demandé début novembre aux grandes surfaces de barrer l'accès de leurs rayons de produits non essentiels. Rapidement, certains avaient trouvé la parade en mettant en place un système de click and collect.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Haute autorité de santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre les 2 doses de vaccin à ARNm

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Biden à la Maison Blanche : comment il a redécoré le Bureau ovale

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

"On peut passer à autre chose" : greffe des bras et des épaules réussie pour Felix Gretarsson, une première mondiale

Lire et commenter