Covid-19 : les Français plus nombreux que jamais à adhérer à la vaccination

Covid-19 : les Français plus nombreux que jamais à adhérer à la vaccination

VACCINATION - Selon la dernière enquête CoviPrev de Santé publique France, 76% des Français ont déjà reçu une dose de vaccin ou comptent se faire vacciner contre le Covid-19. Une intention vaccinale au plus haut depuis le début de la campagne.

Les Français semblent de plus en plus favorables à la vaccination contre le Covid-19. Alors que plus d'un adulte sur deux a d'ores et déjà reçu une première dose dans le pays, le nombre de vaccinés pourrait encore augmenter bien davantage. Selon la dernière enquête CoviPrev de Santé publique France réalisée entre le 17 et le 19 mai, plus de trois Français sur quatre (76%) se déclarent favorables à la vaccination.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Dans le détail, 47% des personnes interrogées ont répondu être déjà vaccinées avec au moins une dose. L'intention vaccinale "atteint 63% chez les 18-24 ans, et 93% pour les plus de 65 ans", rapporte l'agence sanitaire. Lors de la précédente vague, réalisée au mois d'avril, 69% des participants souhaitaient se faire vacciner.

Ces nouveaux chiffres représentent une hausse "significative", écrit Santé publique France, valable pour toutes les classes d'âge. À titre de comparaison, environ un Français sur quatre répondait vouloir "certainement" ou "probablement" se faire vacciner lors de l'enquête réalisée en décembre 2020, avant le début de la campagne. Un taux d'ores et déjà dépassé.

"Les vaccins ne sont pas sûrs", principale réticence

Toutefois, la réticence à la vaccination persiste pour 24% des interrogés. Plusieurs raisons sont évoquées. Pour 73% des réfractaires, "les nouveaux vaccins ne sont pas sûrs". 27% préfèrent également "d'autres moyens de prévention comme les gestes barrières", et 25% estiment que le vaccin "n'est pas efficace pour empêcher la propagation de l'épidémie".

Près d'un tiers des réticents (31%) seraient cependant prêts à changer d'avis si "des informations prouvent l'efficacité et la sûreté des vaccins". 19% d'entre eux pourraient également se faire vacciner en cas de "mise en place d'un pass sanitaire permettant d'accéder à certains lieux ou événements", et 18% afin de permettre "un retour à une vie plus normale".

Lire aussi

En outre, alors que la vaccination des mineurs de plus de 12 ans doit démarrer le 15 juin prochain, Santé publique France a souhaité savoir si les parents d'enfants de moins de 17 ans, dont le consentement est nécessaire, souhaitaient faire vacciner leurs enfants. "Seuls 47% ont répondu positivement", note l'agence sanitaire.

L'enquête a été réalisée sur un échantillon de 2000 personnes de plus de 18 ans, via un questionnaire, en utilisant la méthode des quotas, assure Santé publique France.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément révélé par l’amant de l'infirmière

EN DIRECT - Disparition de Delphine Jubillar : Cédric, le mari de l'infirmière présenté à un juge

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.