Public prioritaire, nombre de doses... quelle stratégie pour le vaccin Johnson & Johnson ?

Public prioritaire, nombre de doses... quelle stratégie pour le vaccin Johnson & Johnson ?

NOUVEAU - Le ministère de la Santé a dévoilé les derniers détails autour du vaccin Janssen, qui arrivera en France le 12 avril, avec une semaine d'avance. Deux publics seront prioritaires pour les premières doses livrées.

C'est le quatrième vaccin autorisé par l'Agence européenne du médicament contre le Covid-19. Le produit Johnson & Johnson, qui fonctionne grâce à la même technique que celui d'AstraZeneca, fera son arrivée le 12 avril dans l'Hexagone. Il possède un net avantage par rapport aux trois autres déjà administrés aux Français : celui de ne nécessiter qu'une seule dose pour produire une protection maximale. Dans un premier temps, il ne sera toutefois pas accessible pour tout le monde.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Une première livraison de 200.000 doses

Le ministère de la Santé a ciblé deux publics prioritaires pour ce vaccin Janssen. D'abord, "les personnes qui habitent dans les zones particulièrement isolées dans les territoires d'Outre-mer", précise le ministère, qui cite notamment l'Île Saint-Martin, à l'est de la République Dominicaine. Entre la mer des Caraïbes et l'Océan Atlantique, "l'acheminent du vaccin est particulièrement compliqué", indique le ministère, qui vante "l'intérêt logistique" de l'unidose.

Autre public spécifique pour les premières livraisons : les personnes en situation de grande précarité, si elles sont éligibles à la vaccination au titre de leur âge ou de leur santé. Les autorités "ont du mal à aller les chercher pour plusieurs raisons sociales, même si elles souhaitent parfois se faire vacciner". Le ministère va ouvrir les discussions avec "le monde de la précarité" pour administrer rapidement le vaccin Johnson & Johnson à ces personnes.

Lire aussi

Les doses arriveront au compte-goutte dans le pays. La semaine du 12 avril, un peu plus de 200.000 seront livrées à la France. La semaine suivante, ce nombre devrait monter à 350.000, mais le ministère de la Santé attend encore confirmation de cette deuxième commande. Outre les deux publics prioritaires, ce vaccin n'a pas vocation à être administré dans les nombreux vaccinodromes du pays. Il sera plutôt utilisé en ville, notamment par les médecins généralistes, qui pourront le commander en ligne et le recevront une semaine plus tard, pour de premières injections le 21 ou le 22 avril.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : forte hausse des hospitalisations, près de 6000 malades en réanimation

Emmanuel Macron annonce un assouplissement des restrictions de voyage début mai

Logement : vous pouvez faire résilier le bail de votre voisin en cas de fortes nuisances

Dr Gérald Kierzek : "il n'y a pas de problème pour rouvrir les terrasses, parce que c'est à l'extérieur"

Ukraine : le déploiement de troupes russes à la frontière est "le plus massif jamais enregistré"

Lire et commenter