Covid-19 : quatre collégiens de moins de 12 ans vaccinés par erreur à Rennes

PHILIPPE DESMAZES / AFP

COUAC - Des élèves non éligibles à la vaccination ont malencontreusement reçu une injection de sérum anti-Covid dans un collège privé de Rennes, a indiqué jeudi l'ARS Bretagne.

Les circonstances qui ont conduit à ce couac n'ont pas encore été identifiées. Quatre élèves de moins de 12 ans scolarisés dans un collège privé de Rennes ont été vaccinés par erreur à l'initiative de l'Agence régionale de santé et du rectorat d'académie, a-t-on appris jeudi auprès de l'ARS Bretagne. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"Il leur manque quelques mois ou quelques semaines", a précisé l'ARS Bretagne, confirmant une information de France Bleu, alors que pour rappel, la vaccination n'est actuellement possible qu'à partir de 12 ans.

Une autorisation parentale signée

Au micro de France Bleu Armorique, les quatre mineurs rennais ont indiqué être nés entre le mois d'octobre et le mois de décembre 2009. Les services de l'Agence régionale de santé de Bretagne reconnaissent que ces injections n'auraient pas dû être réalisées sur ces mineurs. "On essaye d'identifier les raisons de cette erreur", a précisé l'ARS. 

Le chef d'établissement a expliqué de son côté que le collège n'a pas vérifié l'âge des enfants inscrits puisque les parents avaient signé une autorisation de vaccination et que celle-ci faisait foi.

Lire aussi

Au total, 25 élèves du collège de l'Assomption ont reçu leur première dose de vaccin au gymnase Trégain dans le cadre de la campagne de vaccination. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Paris annule une réunion entre les ministres de la Défense français et anglais

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.