Comment expliquer les clusters détectés malgré la mise en place du pass sanitaire ?

Comment expliquer les clusters détectés malgré la mise en place du pass sanitaire ?

SANTÉ - Nombre de spécialistes confirment que le pass sanitaire n'exempte pas les gestes barrières alors que plusieurs foyers de contamination ont été détectés dans des lieux où il est déjà entré en vigueur.

Source de contestations dans la rue mais adopté par le Parlement, le pass sanitaire a bien à du mal à convaincre. D'autant plus que son efficacité est d'ores et déjà pointée du doigt puisque plusieurs foyers de contaminations ont été détectés dans des lieux où il était déjà entré en vigueur, comme les boites de nuit. Une vaccination complète ou un test négatif récent uniquement octroient l'accès désormais à la piste de danse depuis le 9 juillet. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"Je préfère être dur comme ça à l'entrée, qu'avoir un cluster et devoir refermer", déclare Julien, responsable d'une discothèque dans le Var. Pourtant, ces règles draconiennes n'ont pas empêché la survenue de clusters dans d'autres établissements en France. Plus de 120 personnes ont été contaminées à Bordeaux, 80 autres dans une discothèque à Lille, 44 personnes dans les Vosges ou encore une trentaine d'adolescents dans un camping en Corse, malgré leur pass sanitaire.

Lire aussi

Face à ces clusters, alors même que le pass sanitaire était de rigueur, la question de sa suffisance et de son efficacité se pose pour lutter contre la nouvelle vague épidémique entraînée essentiellement par le variant Delta jugé plus dangereux que les souches précédentes. "Le pass sanitaire permet de diminuer les risques de contamination mais il ne les élimine pas complètement", explique Dr Jean-Pierre Thierry, conseiller médical chez France Assos Santé. 

Les personnes vaccinées peuvent passer le virus à d'autres personnes- Dr Jean-Pierre Thierry

Par exemple, les tests, même ceux de moins de 48 heures, ne peuvent garantir à 100% l'absence d'une contamination, la charge virale pouvant être encore faible voire indétectable. C'est le cas également des vaccins. "Même des gens vaccinés depuis peu peuvent avoir des Covids asymptomatiques. Ils seront beaucoup moins contagieux mais, néanmoins, ils peuvent passer le virus à d'autres personnes", avance également Dr Jean-Pierre Thierry. Et pour cause, le vaccin empêche environ 95% des formes sévères, 80% des formes symptomatiques et 65 à 70% des infections, notamment pour celles causées par le variant Delta.

Les gestes barrières plus que jamais recommandés

Mardi dernier, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a autorisé par décret l'abandon du masque dans les cinémas et les théâtres pour toutes personnes munies d'un pass sanitaire. Mais, pour le Conseil scientifique, il est urgent de remettre en place les gestes barrières, comme la distance physique et surtout le port du masque en intérieur. Ces précautions permettraient de faire baisser de 20% les hospitalisations à venir. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

Mort d'un étudiant nantais vacciné : l'autopsie renforce l'hypothèse d'un lien avec AstraZeneca

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.