Quel impact le couvre-feu peut-il avoir sur l'occupation des services de réanimation ?

Quel impact le couvre-feu peut-il avoir sur l'occupation des services de réanimation ?

DEUXIÈME VAGUE - Face à l'accélération des cas de Covid-19, un couvre-feu sera instauré dès vendredi à minuit. L'objectif consiste notamment à éviter une éventuelle saturation des services de réanimation. On fait le point sur les chiffres.

L'instauration d'un couvre-feu dès vendredi 16 octobre à minuit, pour une durée de quatre semaines, dans les métropoles en état d'urgence sanitaire, s'explique par la situation de plus en plus tendue dans les services de réanimation. Ce tour de vis concerne 19 millions de personnes. Et a justement vocation à limiter l'accélération des cas. La journaliste Santé de TF1 Caroline Bayle fait le point sur les chiffres.

Quelle est la situation à l'échelle du pays ?

Dans toute la France, 1.673 personnes sont actuellement soignées à l'hôpital pour des formes sévères. C'est 193 de plus en 24 heures. Pour appel, il y a aujourd'hui à peu près 6.000 lits de réanimation sur tout le territoire. 

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Pourquoi la situation est-elle préoccupante en l’Île-de-France ?

La situation est particulièrement tendue dans certaines régions comme l’Île-de-France. Aujourd'hui, 531 lits de réanimation sont occupés par des patients Covid, c'est 46% des capacités actuelles. Car si l'épidémie poursuivait cette dynamique, 800 à 1.000 lits pourraient être pris dans 15 jours sur une capacité initiale de 1.200. Pour trouver de la place, les hôpitaux ont commencé mardi à déprogrammer des opérations non urgentes, jusqu'à 30%. 

Quand pourra-t-on observer les premier effets du couvre-feu ?

Face à une épidémie, il faut être patient. Lors de la première vague, au moment où on a confiné toute la France, il a fallu attendre trois semaines avant que le nombre de patients accueillis en réanimation commence à diminuer.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : 9 départements maintenus en vigilance orange

Régionales : Marine Le Pen dénonce un "désastre civique" et appelle ses électeurs à "déconfiner leurs idées"

Région par région, la carte de France du 1er tour

EN DIRECT - Régionales : "La candidature de Felizia devient personnelle", déclare Renaud Muselier

Auto-tests sur les plages, traçage "à la japonaise" : ce qui va changer cet été dans la traque du Covid-19

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.