Covid-19 : un masque spécial pour sauver les salles de sport ?

ILLUSTRATION

NOUVEAU SOUFFLE - Avec le report de la réouverture des salles de sport à des temps meilleurs, la filière déprime. Seul motif d'espoir, la mise au point prochaine d'un masque spécial, sur laquelle mise le gouvernement.

Roxana Maracineanu, ministre chargée des Sports, a confié hier l'espoir qu'elle plaçait dans la fabrication d'un masque adapté à la pratique sportive, qui pourrait sortir de l'impasse actuelle les divers acteurs du secteur. C'est Virgile Caillet, délégué général de l'Union sport et cycle (UCS), qui l'avait interpellée sur ce sujet au cours d'une visioconférence organisée par le Medef.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

La ministre a mentionné les recherches menées par Décathlon, en lien avec l'UCS, pour mettre au point un prototype qui trouve "une adéquation entre la respirabilité et la protection nécessaire". L'engagement du gouvernement dans ce dossier consiste en "un investissement financier pour que l'Afnor puisse mettre au point cette norme", plus rapidement que la pratique habituelle. L'objectif est de permettre la réouverture de nombreuses infrastructures sportives, renvoyée aux calendes grecques au fur et à mesure de l'évolution de l'épidémie.

L'aisance et la sécurité

Décathlon a confirmé dans un communiqué travailler depuis quelques mois à l'élaboration d'un modèle de "masque-barrière à usage sportif". "L’enjeu majeur de ce produit", explique la firme, "est de permettre la pratique du sport avec un masque barrière, en apportant au sportif une certaine aisance grâce à un masque respirant et avec les mêmes caractéristiques de filtration"

Une certification rapide par l'Afnor est cruciale, d'où sa participation en amont du projet. La procédure moyenne est de 18 mois, l'objectif est ici de la raccourcir pour viser une présentation du produit "possiblement à la fin du premier trimestre 2021", selon Décathlon.

Lire aussi

La ministre ne s'est pas engagée sur un calendrier ni sur la réouverture des salles de sport, se contentant de rappeler que "le sport est une activité essentielle pour la santé des Français"

Seule la pratique du sport en extérieur est théoriquement autorisée actuellement... mais réduite à néant le soir en raison du couvre-feu généralisé à 18h. Gymnases et piscines sont fermés depuis fin octobre aux adultes, et aux mineurs depuis la semaine dernière, après une très brève reprise fin novembre pour l'extérieur et le 15 décembre en intérieur. Au total, les salles de sport auront, elles, été fermées plus de six mois en 2020. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25.263 personnes hospitalisées, 301 décès en 24h

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : "J’ai ressenti l’injustice profonde, choquante", explique Nicolas Sarkozy dans le Figaro

Mesures de restriction : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter