Covid-19 : une école de l'Oise restée ouverte malgré la détection de 27 cas positifs

Covid-19 : une école de l'Oise restée ouverte malgré la détection de 27 cas positifs

CLUSTER - Malgré la multiplication des cas de Covid-19, l'école du Plessis-Belleville n'avait procédé qu'à la fermeture de certaines classes et de la cantine. Face à la polémique, la préfecture de l’Oise a demandé ce lundi à l'établissement de suspendre son activité jusqu'à fin janvier.

Colère, incompréhension et inquiétude. La semaine dernière, une vingtaine de cas de coronavirus ont successivement été détectés à l'école élémentaire Louisette Wattiez au Plessis-Belleville (Oise). La direction de l'établissement a alors procédé à la fermeture de certaines classes et de la cantine tout en annulant les activités périscolaires. L'école, elle, est restée ouverte. 

"Nous avons appliqué le protocole et fermé une première classe de CM2 lundi dernier après qu'une enseignante ait été testée positif", s'est justifié au Parisien Dominique Smaguine, maire de la commune. Il a ajouté suivre "l'évolution de la situation au jour le jour" et appliquer "le protocole" en conséquence.  Trois autres classes (sur 11 au total) ont, dans la foulée, fermé leurs portes et les élèves potentiellement touchés ont été invités à être testés.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

"On a tous peur pour nos enfants"

Néanmoins, ces derniers jours les cas positifs se multipliaient et de nombreuses voix s'élevaient pour tenter d'obtenir la fermeture provisoire de l'école. "On est passé à 26 cas positifs au coronavirus. Je ne comprends pas pourquoi l'Inspection académique refuse de fermer l'école", s'offusquait par exemple Paolo Sandre, un parent d'élève. Un avis partagé par un autre, Ludovic Louchart, interrogé par BFMTV : "On a tous peur pour nos enfants, 26 cas dans une école c'est aberrant, je ne comprends pas pourquoi l'école n'a pas été fermée."

Finalement, face à la polémique naissante, les autorités ont décidé de fermer l'établissement provisoirement. La préfecture de l'Oise a ainsi pris un arrêté ce lundi prévoyant la cessation provisoire des activités de l'école jusqu'au mardi 26 janvier inclus. "La fermeture constitue une mesure nécessaire pour lutter contre la propagation du virus", explique-t-elle. Le communiqué précise que 27 cas de contamination ont désormais été recensés parmi lesquels 22 élèves et cinq enseignants.

Ce lundi matin, les locaux de l'école étaient déjà bien vides : seule "une vingtaine d'élèves", sur les 290 inscrits habituellement, étaient présents sur place.

Une campagne de dépistage à venir

La semaine prochaine, l'Agence régionale de santé (ARS) devrait mettre en place "une campagne de dépistage massive" à destination des 3600 habitants du Plessis-Belleville. Dès ce lundi, les membres du personnel de l'école et de la collectivité peuvent effectuer un test antigénique dans une salle municipale mise à disposition par la commune. 

Lire aussi

Dernièrement, le ministre de la Santé Olivier Véran a fait savoir que la campagne de dépistage va s'accroître dans les écoles avec un objectif de 300.000 tests par semaine, soit 1 million par mois.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - 31.519 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, du jamais vu depuis novembre dernier

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : "gagner du temps" avant de reconfiner, une stratégie risquée

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter