États-Unis : une femme vaccinée donne naissance à un bébé immunisé

États-Unis : une femme vaccinée donne naissance à un bébé immunisé

INÉDIT - Une professionnelle de santé a donné naissance à une petite fille, trois semaines après avoir reçu sa première dose du vaccin Moderna en Floride aux États-Unis. Le nourrisson est né avec des anticorps adaptés contre le Covid-19.

C'est une lueur d'espoir dans la lutte contre le Covid-19. Une professionnelle de santé américaine, vaccinée avec le sérum Moderna alors qu'elle était enceinte de 36 semaines, a donné naissance à une petite fille "vigoureuse et en bonne santé" en février dernier. Le bébé présentait des anticorps conférant une immunité contre le coronavirus. 

D'après les docteurs Paul Gilbert et Chad Rudnick, auteurs du rapport à la Florida Atlantic University, de précédents cas ont montré que des femmes ayant contracté le virus avaient également donné naissance à des bébés avec des anticorps. Mais, selon eux, le cas de ce nourrisson en Floride est unique au monde. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"C’était le premier cas à notre connaissance qui a été rapporté dans les études à travers le monde : une mère qui n’avait pas eu le Covid auparavant, qui a ensuite été vaccinée, et qui a eu un bébé avec des anticorps", explique le pédiatre Chad Rudnick. 

Ainsi, la question se pose : l'immunité contre le coronavirus serait-elle héréditaire ? Pour y répondre, les deux scientifiques ont analysé le cordon ombilical de cette maman. Ses anticorps "détectés au moment de l'accouchement" auraient été transmis au bébé via le placenta, offrant alors une immunité au nouveau-né. "Il existe un potentiel de protection et de réduction du risque d'infection lié au Sars-CoV-2 grâce à la vaccination maternelle", affirme Paul Gilbert.

Le niveau de protection du nourrisson reste à déterminer

Nonobstant, les deux médecins indiquent que cette hypothèse doit encore être validée par des pairs et que des recherches complémentaires doivent être effectuées, notamment en ce qui concerne le caractère protecteur de ces anticorps. "D'autres études doivent déterminer combien de temps durera cette protection. Ils doivent déterminer à quel niveau de protection ou combien d'anticorps un bébé doit-il avoir en circulation pour lui donner une protection", souligne Chad Rudnick.

"Nous exhortons d'autres chercheurs à créer des registres de grossesse et d'allaitement, et à mener des études d'efficacité et de sécurité des vaccins Covid-19 chez les femmes enceintes ou allaitant leur enfant", précise-t-il."Il s'agit d'un petit cas dans ce que seront des milliers et des milliers de bébés nés de mères qui ont été vaccinées au cours des prochains mois."

Lire aussi

Des recherches sur la vaccination des femmes enceintes devraient donc se poursuivre. Jusqu’à maintenant, aucune étude n’a rapporté de complications ou d’effets secondaires liés à la vaccination des femmes enceintes. Reste que les futures recherches devront déterminer s’il y a un moment plus propice à la vaccination durant la grossesse, afin de maximiser la protection des mères et de leur bébé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Lire et commenter