Vaccin AstraZeneca : les premières injections ont commencé en France

AstraZeneca : les premières injections en France

CORONAVIRUS - De premiers patients ont reçu samedi une dose du vaccin AstraZeneca, le troisième autorisé en France. 273.000 doses ont été réparties dans 117 établissements.

Des doses pour le moins bienvenues. Toujours marquée par des approvisionnements limités et des contraintes logistiques, la campagne de vaccination va bénéficier de l'arrivée du vaccin AstraZeneca, le troisième autorisé au sein de l'Union européenne et en France.  

Agnès, pharmacienne à Villeurbanne, a ainsi pu être vaccinée samedi à l'hôpital Edouard-Herriot de Lyon. "C'est une technologie qui est connue. Je suis ravie d'avoir pu bénéficier des premières doses pour avoir une protection efficace rapidement", a-t-elle témoigné devant les caméras de LCI.

Avec plus de 273.000 doses réparties dans 117 établissements de l'Hexagone, le produit du laboratoire suédo-britannique va permettre d'étendre encore la liste des publics cibles, notamment les soignants de moins de 65 ans, suivant les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS).  

Toute l'info sur

Le monde commence à se vacciner contre le Covid-19

La France proche de la moyenne européenne

Avec 2,6% de sa population ayant reçu au moins une dose (1,773 million de personnes vendredi soir), la France est proche de la moyenne de l'Union européenne (2,7%). Mais seulement 0,3% de la population française a déjà reçu ses deux doses (près de 190.000), moins que la moyenne de l'UE (0,8%). L'écart est encore plus grand avec l'Italie (1,6%), l'Espagne (1,3%) ou l'Allemagne (1%), selon des données compilées par l'AFP à partir de sources officielles.

Lire aussi

Le gouvernement a annoncé que 1,7 million de nouveaux rendez-vous seraient proposés "dans les prochains jours", pour des piqûres en février et mars.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

" J'ai 30.000 euros de dettes" : ces travailleurs ruinés par la crise du Covid

Lire et commenter