Covid-19 : encore un couac pour AstraZeneca, les doses livrées cette semaine divisées par deux

La Haute autorité de santé s’est prononcée sur le cas des 533 000 personnes de moins de 55 ans ayant reçu une première dose d’AstraZeneca. Ils recevront du Pfizer ou du Moderna. Pourtant, ces derniers ne fonctionnent pas selon le même principe.

VACCIN - Tout juste ouverte aux plus de 55 ans, la vaccination avec le produit développé par AstraZeneca connaît déjà un premier coup d'arrêt. Le nombre de doses du vaccin suédo-britannique livrées cette semaine à la France va être deux fois moins élevé que prévu.

Nouvelle déconvenue pour AstraZeneca. Boudé par une partie de la cible vaccinale, secoué par les cas rares de caillots sanguins, le produit suédo-britannique sera deux fois moins présent en France cette semaine qu'initialement prévu. La Direction générale de la Santé a indiqué dimanche soir que seule une partie des commandes de la semaine sera livrée à la France. Au total, 162.000 doses doivent arriver dans le pays ces prochains jours, contre 300.000 programmées.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

Vendredi, un porte-parole du laboratoire pharmaceutique avait expliqué à l'AFP qu'"un des deux lots pour livraison cette semaine avait besoin d'être testé et serait livré bientôt" aux pays membres de l'Union européenne. Les livraisons totales du deuxième trimestre devraient toutefois être respectées, avait-il encore assuré.

Importante livraison d'AstraZeneca attendue fin avril

Pour l'image du vaccin AstraZeneca, déjà sérieusement affectée depuis le début de la campagne vaccinale, il s'agit d'un nouveau coup dur, alors que s'ouvre la vaccination des plus de 55 ans sans comorbidités. À compter de ce lundi, ces derniers peuvent se rendre en pharmacie ou chez leur médecin pour se voir administrer leur première dose avec le produit suédo-britannique, en attendant les livraisons du vaccin unidose de Johnson & Johnson, qui doivent débuter cette semaine.

Lire aussi

Toutefois, ce retard ne devrait pas repousser les objectifs du gouvernement, qui table sur 20 millions de primo-vaccinés à la mi-mai, après avoir réussi celui des 10 millions avant la mi-avril. En effet, la France a reçu il y a deux semaines "une très grosse livraison d'environ 1,4 millions de doses d'AstraZeneca", de l'avis du ministère de la Santé, réparties ces derniers jours chez les professionnels de santé en ville.

Malgré ce énième couac, les livraisons prévues pour ce vaccin étaient plus faibles ces prochaines semaines, avant une nouvelle arrivée massive la dernière semaine d'avril. Au total, le ministère de l'Économie table sur trois millions de doses d'AstraZeneca livrées en France au mois d'avril, dont plus de la moitié la semaine du 26. Au 6 avril, 60% des doses du produit réservé aux plus de 55 ans avaient été administrées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

EN DIRECT - Covid-19 : "La France était mal préparée" pour cette crise, estime l'épidémiologiste Didier Pittet

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Paiements en ligne par carte bancaire : ce qui change depuis ce week-end

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.