Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Le site sante.fr opérationnel ce vendredi

CRISE SANITAIRE - Le site Sante.fr qui doit permettre aux Français concernés de fixer un rendez-vous pour se faire vacciner est opérationnel ce vendredi, après un léger retard à l'allumage ?

Un nouveau retard à l'allumage. La carte des centres de vaccination contre le Covid-19, qui devait être publiée jeudi sur le site internet Sante.fr, ne'est finalement disponible que depuis ce vendredi. Ce dispositif doit permettre aux personnes de plus de 75 ans de prendre rendez-vous en ligne pour aller se faire vacciner à partir du 18 janvier.

Cinq millions de personnes devront donc patienter un jour de plus. "Dès ce moment, et à condition d'être éligible, vous pourrez prendre rendez-vous en ligne ou par téléphone dans le centre de votre choix", ajoutait le site officiel, sans explication sur ce retard.

Pourquoi l'ouverture des rendez-vous en ligne a-t-elle été décalée ? "Ce n'est pas un bug", se défend le ministre de la Santé Olivier Véran. "On est en train de rentrer les données des centres de vaccination, c'est pour ça que le site n'est pas accessible", a précisé cette source, assurant que "le site sera rouvert d'ici à 8h demain".

Toute l'info sur

Le monde commence à se vacciner contre le Covid-19

Concrètement, le site Sante.fr a pour but de faciliter le processus permettant l'obtention d'un créneau pour se faire inoculer le précieux sérum. En réalité, ce dispositif mis en place par le gouvernement redirige les internautes vers différentes plateformes. Les utilisateurs sont donc réorientés vers Doctolib, Maiia et Keldoc, qui servent de relais pour finaliser la prise de rendez-vous.

Mais du côté des plateformes privées, la réservation n'était plus possible jeudi en début d'après-midi via Doctolib, dont le site internet indiquait que l'inscription serait possible "d'ici la fin de la semaine". L'entreprise a toutefois assuré : "Tout est prêt à être lancé, nous avons déjà équipé plus de 500 centres de vaccination."

Lire aussi

Quelques centres étaient encore disponibles jeudi du côté de Maiia (filiale du groupe d'informatique médical Cegedim), dont un porte-parole affirme que "les équipes sont dans les starting-blocks" et attendent "le feu vert du gouvernement". Aucun centre de vaccination n'était en revanche référencé  sur Keldoc (filiale de la mutuelle MNH), qui tenait le même discours : "Nous sommes prêts et attendons l'ouverture de Sante.fr".

Il sera possible de prendre rendez-vous par téléphone, une option utile pour les personnes dépourvues d'accès internet. D'ici la fin janvier, 600 centres de vaccination doivent ouvrir sur tout le territoire. Depuis mi-décembre, entre 15.000 et 20.000 nouveaux cas sont recensés quotidiennement, soit trois ou quatre fois plus que l’objectif fixé par le président de la République. Les Français se font toutefois moins tester depuis la fin des fêtes de fin d'année.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

EN DIRECT - La Moselle classée en zone à haut risque par l'Allemagne : la France opposée à une "quasi-fermeture de la frontière"

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Lire et commenter