30 millions de vaccinés d’ici l’été : "C’est une sortie de crise mais ce n’est pas la fin du virus"

Pfizer recommande de ne pas effectuer de pli avec la peau au moment de l'injection.

VACCINATION – 30 millions de Français devraient être vaccinés d’ici l’été, a annoncé Jean Castex ce jeudi 4 mars. Plus de la moitié de la population serait ainsi immunisée contre le Covid-19. Peut-on voir là la fin de l’épidémie dans le pays ? Le docteur Gérald Kierzek répond à LCI.

Tandis que la vaccination auprès des personnes âgées commence à montrer ses premiers effets, avec une baisse des contaminations de 17,5% ces deux dernières semaines chez les plus de 80 ans, quand peut-on espérer des bénéfices durables sur le reste de la population ? Et sur la circulation du virus en général ? Ce jeudi 4 mars, le Premier ministre Jean Castex a donné lors de sa conférence de presse sur l’épidémie un nouveau calendrier de la vaccination en France et deux horizons bien définis : "D’ici mi-mai, nous devrions avoir vacciné au moins 20 millions de personnes, soit la totalité de la population volontaire de +50 ans. D’ici l’été, nous aurons reçu suffisamment de doses pour avoir proposé la vaccination à 30 millions de personnes, soit les 2/3 de la population de plus de 18 ans". 

Ces 30 millions de vaccinés correspondent à deux tiers des adultes en France donc, mais aussi à un peu moins de la moitié de la population. Ce qui nous approche du fameux seuil de 60 % de vaccinés, décrété par le Conseil scientifique comme celui permettant d’atteindre l’immunité collective. À la lumière de ce nouveau calendrier fixé par le gouvernement, peut-on espérer la fin de l’épidémie dans le pays d’ici cet été ? Éléments de réponse avec le docteur Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP) à Paris et consultant TF1-LCI. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

LCI : 30 millions de Français seront vaccinés à l'été. Cela va-t-il sonner la fin de l'épidémie ?  

Gérald Kierzek : C’est une sortie de crise, sans aucun doute, mais ce n’est pas la fin du virus. Il y aura encore des formes graves mais qui pourront se gérer. Ce que l’on voit, c’est que le gouvernement veut accélérer la vaccination pour accélérer le relâchement des gestes barrières. Car l’objectif est toujours d’avoir une immunité collective, avec toutes les réserves qu’elle comporte : on ne sait pas combien de temps cette immunité peut durer, on ne connait pas l’efficacité des vaccins sur les variants. Mais il faut savoir raison garder : si l’on recrée des conditions propres à un cluster comme celui de Mulhouse il y a un an, l’épidémie peut repartir même avec plus de la moitié de la population vaccinée.

Un premier "relâchement" des contraintes mi-avril semble-t-il envisageable ? 

Ça me parait raisonnable. Je pense que ce relâchement est possible grâce à la vaccination, à la baisse des hospitalisations mais aussi à la meilleure connaissance que l’on a sur la maladie, qui se propage à l’intérieur et non pas à l’extérieur. On pourrait donc reprendre une vie plus normale dans quelques semaines et on pourrait même relâcher les mesures dès maintenant dans plusieurs territoires en France où le virus ne circule pas, comme l’abandon du masque à l’extérieur qui n’est pas utile. On pourrait donc relâcher les contraintes en gardant les gestes barrières, comme le masque à l’intérieur, et en "bio-sécurisant" les lieux fermés, à l’aide de tests salivaires par exemple.

Lire aussi

Peut-on envisager de se refaire vacciner chaque hiver comme la grippe pour éviter une nouvelle épidémie ? 

Oui, c’est tout à fait possible, pour deux raisons : soit il y aura une mutation virale qui demandera d’adapter le vaccin, soit l’immunité ne sera pas suffisamment solide. Aujourd’hui, on est incapable de mesurer l’immunité totale, qui ne se résume pas seulement aux anticorps mais aussi à l’immunité cellulaire qui, elle, est difficile à évaluer. Ne plus avoir d’anticorps ne veut pas dire que l’on n’a plus d’immunité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Les premiers enseignants "sans doute vaccinés dès la semaine prochaine"

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Aurélien éliminé de "Koh-Lanta" : "Avec Thomas, on peut clairement parler de trahison"

Funérailles du prince Philip : avec ou sans Meghan et Harry ?

Lire et commenter