Vaccination du personnel médical : un soignant sur deux a reçu au moins une dose

Les 10 millions de premières injections ont été atteints aujourd'hui. Le gouvernement s'était fixé cet objectif pour la mi-avril. Mais nous en sommes encore très loin de l'immunité collective. Combien faut-il pour retrouver une vie normale ?

SANTÉ - Tandis que la défiance des personnels de santé à l’égard de la vaccination a été pointée du doigt début mars, il apparait, à la fin du mois, que plus de la moitié d’entre eux ont bénéficié d’une première injection.

C’est avec une certaine inquiétude que le ministre Olivier Véran s’est adressé par écrit à l’ensemble des soignants le 5 mars dernier. Le ministre de la Santé les enjoignait alors à se faire vacciner rapidement, expliquant qu’il en allait "de notre sécurité collective, et de la capacité de notre système de santé à tenir". 

Début mars, le constat était le suivant : seulement 40% des personnels en Ehpad et 30% des soignants en ville et à l’hôpital avaient jusqu’ici été vaccinés contre le Covid-19. Le débat s’est cristallisé autour de cette question, conduisant même le gouvernement à se demander s’il ne fallait pas rendre la vaccination obligatoire pour les professionnels de santé.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

Une large majorité de femmes concernées

Aujourd’hui, la campagne a progressé au sein de ces professions. Selon les derniers chiffres de Santé Publique France, 53,5% des soignants ont bénéficié d’une première injection d’un vaccin au 30 mars, représentant 1.189.719 personnes, contre 47,5% sept jours plus tôt. 26,6% de ces soignants ont reçu deux doses, soit 591.415 personnes. Ces données concernent l’ensemble des personnels de santé, qu’ils soient de profession libérale, qu’ils officient dans le public, le privé ou dans un établissement médico-social, comme un Ehpad. 

Dans le détail, 71,1% des primo-vaccinés sont des femmes, contre seulement 28,8% d’hommes. Chez le personnel des hôpitaux franciliens, la barre symbolique des 50% de premières injections a également été franchie. "Depuis février, le nombre de contaminations dans le personnel de l’AP-HP augmente beaucoup moins vite que dans la population d'Île-de-France", s’est réjouie l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris jeudi 8 avril.

Les hôpitaux sont majoritairement concernés par la vaccination des personnels de santé. Sur les 1,8 millions de doses administrées aux soignants, 62% ont été réalisées auprès du personnel des établissements de santé, selon la Direction générale de la Santé (DGS). 16% de ces injections ont été réalisées auprès du personnel des établissements médico-sociaux, 13% auprès du personnel ambulatoire et enfin 7% auprès d’autres catégories de soignants.

Lire aussi

En regardant la part des vaccins ayant été injectés, on s’aperçoit que le vaccin AstraZeneca, pourtant proposé à l’hôpital, ne fait toujours pas l’unanimité chez les soignants. Comme le souligne Santé Publique France, "la majorité des personnes vaccinées l’ont été avec le vaccin Pfizer-BioNTech, qui a été distribué dès le début de la campagne vaccinale en France", le 27 décembre 2020. S’agissant des primo-vaccinés, 65,4% des vaccinations ont été réalisées avec le vaccin Pfizer/BioNtech, 27,9% avec le vaccin AstraZeneca et 6,8% avec celui de Moderna.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid long : des traitements d'ici à la fin de l'année ? L'UE encourage la recherche

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

EN DIRECT - Procès Lelandais : les légistes détaillent les blessures sur le corps d'Arthur Noyer

Avignon : un policier tué par balles dans le centre-ville, le tireur en fuite

Disney : le baiser de Blanche-Neige fait polémique

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.