Covid-19 : vaccination ou contamination passée, quelle est la meilleure protection contre l'infection ?

Covid-19 : vaccination ou contamination passée, quelle est la meilleure protection contre l'infection ?

INTERVIEW - Des chercheurs du CHU de Toulouse ont comparé le taux d'anticorps induit par une infection au Covid-19 et celui généré par le vaccin. Quand est-on le mieux protégé face à une nouvelle contamination ? Chloé Dimeglio, biostatisticienne et directrice de l'étude, nous éclaire.

C'est une étude qui va (encore) accentuer les arguments en faveur de la vaccination. Des chercheurs du CHU de Toulouse ont suivi plus de 9000 personnels hospitaliers depuis juin 2020 afin d'estimer le niveau d'anticorps présents dans le sang après une contamination ou après la vaccination. Et leurs résultats sont sans appel.

Selon les scientifiques, le niveau de protection face à une nouvelle infection demeure quasiment nul trois mois après contracté la maladie. En revanche, selon les travaux publiés dans la revue Journal of infection, recevoir deux doses de vaccin permet en grande partie d'être protégé contre une infection au virus dans les semaines qui suivent l'injection. Une protection quasi totale pour les malades ayant été vaccinés quelques semaines après leur guérison est même observée. Chloé Dimeglio, biostatisticienne au CHU de Toulouse, qui a dirigé l'étude en collaboration avec le service de médecine du travail et les infectiologues du CHU, nous explique ces résultats.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Il ne fait aucun doute que la vaccination protège beaucoup mieux que l'infection- Chloé Dimeglio, biostatisticienne

Votre étude montre qu'un ancien malade, en théorie immunisé naturellement, présente des risques importants de contracter à nouveau le virus s'il n'est pas vacciné. Pourquoi ?

Parmi le personnel hospitalier, nous avons recherché les anticorps totaux sécrétés à la suite de la rencontre avec le virus, que ce soit lors de l'infection ou lors de la vaccination. Nous avons trouvé que les personnes présentant un niveau d'anticorps inférieur à 141 unités par millilitre de sang n'ont que 12,4% de chances d'être protégées contre une infection ou une réinfection. Et en effet, trois mois après leur guérison, 79% des anciens malades non-vaccinés se situent dans cette catégorie. Cela signifie que dans la majorité des cas, contracter le Covid-19 ne protège pas contre une réinfection.

Qu'en est-il pour les personnes doublement vaccinées ?

Un mois après la deuxième dose, la plupart des doubles vaccinés présentent un niveau d'anticorps compris entre 141 et 1700 unités par millilitre de sang. À ce niveau, que nous qualifions d'intermédiaire, en moyenne, la protection contre une infection ou une réinfection se situe à quasiment 90%.

Si j'ai contracté le Covid-19 et que j'ai été vacciné par la suite, suis-je bien protégé ?

Oui. C'est même la protection optimale. En effet, lorsque le taux d'anticorps dans le sang est supérieur à 1700 unités par millilitre, la protection contre une infection est de l'ordre de 100%. Cette catégorie concerne surtout les personnes préalablement infectées par le Covid-19 et qui ont, par la suite, reçu une dose de vaccin, comme recommandé. Il ne fait donc désormais aucun doute que la vaccination protège beaucoup mieux que l'infection.

Lire aussi

Quel peut être l'impact de vos travaux sur l'administration d'une troisième dose ?

Ces résultats, obtenus à un instant T, permettent de calibrer correctement l'injection de la troisième dose. Nous n'avons pas tous la même réactivité au vaccin ou à l'infection. Pour les personnes fragiles ou à risque, nos résultats incitent à la réalisation d'une sérologie. Cette dernière permettrait d'estimer la quantité d'anticorps dans leur sang. Ainsi, elles pourraient savoir si une troisième dose est nécessaire, ou non.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

Pilule anti-Covid de Merck : "Le médicament final n'est pas produit en France", confirme Pannier-Runacher

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.