Covid-19 : ce que l'on sait de la progression de l'épidémie chez les 0-11 ans

Covid-19 : ce que l'on sait de la progression de l'épidémie chez les 0-11 ans

CORONAVIRUS - Cet été, les contaminations chez les enfants de moins de 10 ans sont passées de 167 début juillet à 1478 au 19 août. En cause, la propagation du variant Delta et la vaccination, pas d'actualité chez les 0-11 ans.

Alors que le variant Delta représente désormais plus de 98% des cas recensés en France, et à quelques jours de la rentrée des classes, la question de la vaccination des moins de 12 ans fait débat. Relativement épargnés par l'épidémie de Covid-19 jusqu'à présent, les cas de contamination chez les enfants ne cessent d'augmenter. 

Chez les 0-9 ans, le nombre de cas positif a ainsi été multiplié par 10, passant de 856 entre le 21 et le 27 juin à 8516 entre le 2 et le 8 août, d'après les données de CovidTracker. Actuellement, 56 enfants de moins de 10 enfants sont hospitalisés en France pour une infection liée au Covid-19, dont 7 en réanimation, et au 18 août, 124 hospitalisations parmi les moins de 19 ans ont été recensées, dont 18 en réanimation.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Rien qu'en Martinique, 10 enfants sont actuellement "hospitalisés en services de pédiatrie, dont un en soins intensifs", a expliqué sur LCI Jérôme Viguier, directeur de l'ARS de Martinique. "C'est quelque chose qu'on n’avait pas du tout eu lors des vagues précédentes", a-t-il ajouté.

Le variant Delta en cause

D'après les scientifiques, cette flambée des cas chez les enfants s'explique par la progression du variant Delta. Pour le Pr Jean-Louis Teboul, chef du service de réanimation de l'hôpital Bicêtre, dans le Val-de-Marne, lors des précédentes vagues, "c’était rare, voir exceptionnel" que les enfants soient touchés. "Le variant Delta a changé complétement la donne, car il est plus transmissible et comme les enfants ne sont pas vaccinés, ce virus va aller directement vers eux. En particulier, ceux qui sont en contact de personnes non vaccinées", regrette le professeur sur le plateau de LCI ce lundi 23 août. 

En vidéo

Covid-19 : le point sur l’épidémie chez les enfants

Dans une tribune publiée le 19 août dans Le Monde, une trentaine de médecins et enseignants, dont l'épidémiologiste William Dab et l'infectiologue Gilles Pialoux, soulignent que "le taux d’hospitalisation des 0–19 ans augmente dans les pays où le variant Delta est majoritaire". "En France, au cours de l’année écoulée, 1,2 % des 0–9 ans testés positifs ont été hospitalisés et le nombre d’hospitalisations est aujourd’hui le double de celui de l’année dernière à la même date, celui des 10–19 ans, le quadruple", s'inquiètent les signataires. 

S'ajoute à cette augmentation des hospitalisations une nouvelle inquiétude qui porte sur les nourrissons. Ce vendredi, un bébé est mort en Occitanie. Sa mère a été testée positive au Covid-19, ainsi que le nourrisson, même si, pour le moment, aucun lien n'a été formellement fait entre le virus et son décès. Au total, en France, sept enfants âgés de 0 à 7 ans "avec diagnostic Covid-19" sont morts depuis avril 2020, d'après Santé Publique France. 

Des formes graves très rares chez les enfants

Si les cas se multiplient parmi les 0-11 ans, les formes graves restent très rares. "Quelques uns sont hospitalisés, car ils sont très jeunes, ils ont des fortes fièvres. Certains font des tableaux comme des bronchiolites qui nécessitent quelques heures de surveillance hospitalière. Dans l'immense majorité des cas, ça reste des formes tout à fait bénignes", souligne le Pr Christèle Gras-Le Guen, présidente de la Société française de pédiatrie (SFP) au micro du 20H. 

Alors que la vaccination chez les moins de 12 ans "n'est pas d'actualité", comme l'a rappelé récemment le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, les spécialistes s'accordent, que pour les protéger, la vaccination des parents est importante. "Il faut absolument que les parents se vaccinent, il ne faut pas risquer de transmettre ce virus au bébé", abonde Edwige Antier, médecin pédiatre à Paris, invitée de LCI. 

L'école est la situation la plus complexe qui nous attend cet automne- Arnaud Fontanet, épidémiologiste

Tandis que la rentrée des classes approche à grands pas, et qu'un nouveau protocole sanitaire a été annoncé dans les écoles, 50.000 enfants et adolescents pourraient être infectés chaque jour à partir de septembre, d'après les modélisations de l'Institut Pasteur. "Il faut s'attendre probablement, et pas que chez les 0-12 ans, qu'il y ait de nouvelles contaminations à la rentrée", explique le Pr Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), sollicité dans le sujet du 20H. 

Lire aussi

"L'école est la situation la plus complexe qui nous attend cet automne", a de son côté prévenu l'épidémiologiste et membre du Conseil scientifique Arnaud Fontanet, au micro de France Inter ce lundi. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars": Anne Sila remporte la finale

Présidentielle 2022 - "Il n'y a pas de Jupiter" : pour son premier meeting, Anne Hidalgo s'en prend à Emmanuel Macron

Turquie : Erdogan annonce l'expulsion d'une dizaine d'ambassadeurs, dont celui de France

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

Colombie : Otoniel, le plus grand trafiquant de drogue du pays, capturé dans la jungle

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.