Covid : la crainte d'une nouvelle explosion des cas aux Etats-Unis après Thanksgiving

Covid : la crainte d'une nouvelle explosion des cas aux Etats-Unis après Thanksgiving

ÉPIDÉMIE - Au lendemain du week-end de Thanksgiving, l'inquiétude règne au sein des autorités sanitaires en raison du nombre très important d'Américains ayant voyagé pour retrouver leurs familles.

"Je veux être clair avec les Américains : la situation va empirer dans les prochaines semaines". Jerome Adams, le médecin en chef des Etats-Unis, s'est montré pessimiste dimanche sur Fox News à propos de la crise sanitaire. Notamment en raison du comportement d'une partie de la population durant ce weekend de Thanksgiving. 

Au moins 1,1 million de personnes ont pris l'avion aux Etats-Unis la veille de cette fête familiale. Il s'agit ni plus ni moins d'un record depuis le début de la pandémie dans le pays en mars, d'après les données de l'agence TSA, chargée des contrôles de sécurité dans les aéroports. "Ce week-end avec tous ces déplacements, c'est vraiment inquiétant pour nous", a commenté le secrétaire adjoint à la Santé, Brett Giroir, sur CNN.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

Des précédents en mai et septembre

L'immunologue Anthony Fauci, figure scientifique très respectée aux Etats-Unis et ancien conseiller de la Maison Blanche sur la pandémie, anticipe lui aussi une forte hausse de la courbe des contaminations. "Dans deux ou trois semaines, nous pourrions voir une nouvelle flambée s'ajouter à la flambée" actuelle des nouvelles contaminations au coronavirus, a prévenu le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses sur la chaîne ABC. 

Si les autorités anticipent une hausse des cas, c'est aussi car elles ont été confrontées à un précédent. Henry Walke, qui dirige les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), avait expliqué la semaine dernière que le nombre de cas aux Etats-Unis avait fortement augmenté après les week-ends prolongés de Memorial Day (fin mai) et Labor Day (début septembre). "Nous voulions lancer un appel avant la prochaine fête", avait-il estimé il y a deux semaines. En vain ?

Des hôpitaux déjà saturées

Car la situation est toujours critique dans les hôpitaux. "Les hospitalisations connaissent un pic actuellement à près de 95.000. Environ 20% des patients des hôpitaux ont le Covid, donc c'est une période très dangereuse", a estimé dimanche Brett Giroir. Les hospitalisations ont ainsi augmenté dans 46 Etats américains, comme le Nevada, l'Ohio ou encore la Pennsylvanie, selon les données du Washington Post. 

Dans ce contexte, le Dr Fauci a expliqué ne pas envisager un relâchement des recommandations à ne pas voyager ou des restrictions avant Noël. "Fermez les bars et gardez les écoles ouvertes", a conseillé Anthony Fauci. Certains Etats ont d'ores et déjà pris les devants : en Californie, de nouvelles restrictions ont été mises en place face à la flambée des cas : un couvre-feu à été décrété à San Francisco et Los Angeles a interdit la plupart des rassemblements publics et privés à partir de lundi. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Royaume-Uni : des colis envoyés aux plus démunis provoquent l’indignation

Lire et commenter