Les chiens plus efficaces que les tests PCR pour dépister le Covid ? Une expérimentation lancée

Les chiens plus efficaces que les tests PCR pour dépister le Covid ? Une expérimentation lancée

DÉPISTAGE - Une expérience a été lancée mercredi pour confirmer l’efficacité scientifique de chiens renifleurs dans la détection du coronavirus. Cette initiative, impulsée par la région Île-de-France, va être menée auprès de 2000 jeunes à Maisons-Alfort (Val-de-Marne).

Vers une alternative aux tests traditionnels ? En coopération avec la région Île-de-France, l'École nationale vétérinaire d'Alfort a lancé officiellement ce mercredi une expérimentation sur le dépistage du coronavirus par des chiens. Au total, 2000 jeunes - des étudiants, des lycéens, des collégiens et des apprentis - vont être testés par les animaux durant les prochains jours à Maisons-Alfort. 

Concrètement, les canidés vont renifler des compresses imbibées de la sueur des volontaires. Quand le flair de l'animal détecte les effluves de la maladie, il marque un arrêt et obtient une récompense par son maître. Les résultats sont ensuite comparés avec ceux obtenus à l'issue de prélèvements nasopharyngés par les scientifiques de l'AP-HP. Ils seront connus dans "15 jours, trois semaines" selon Constance Delaugerre, professeur de virologie à l'hôpital Saint-Louis. Si l'expérience donne satisfaction, le dispositif pourrait être démocratisé et déployé sur l'ensemble du territoire. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?
"Ça marche à tous les coups"- Valérie Pécresse

Cet essai prometteur soulève déjà l'enthousiasme. "C'est hyper impressionnant, ça marche à tous les coups !", souligne Valérie Pécresse, présidente de l'Île-de-France. "On ne se pose plus de questions sur l'efficacité du chien", ajoute auprès du Parisien le professeur Grandjean. Il tempère toutefois : "On se heurte à une frange du milieu médical qui a du mal à imaginer un animal dans ce rôle et aux arguments financiers car les chiens coûtent moins cher que les tests". 

Les avantages d'une telle forme de dépistage semblent pourtant évidents, la rapidité étant le principal d'entre eux. "Comme le chien détecte une compresse de transpiration positive au Covid-19 en moins de 60 secondes, on peut imaginer du dépistage dans des situations où il y a un grand nombre de personnes, les aéroports d'une part, mais aussi les universités, où les chiens dépisteraient et où les seules personnes négatives pourraient entrer, on a besoin d'élargir les tests, quoi qu'il arrive", explique Constance Delaugerre. 

Lire aussi

Parfois, les animaux ont même une longueur d'avance sur les tests traditionnels. "Lors de tests précédents, ils ont marqué des compresses dont les personnes étaient pourtant asymptomatiques avec un PCR négatif. Ces gens ont été recontactés : ils avaient développé des symptômes entre-temps et avaient désormais un PCR positif", raconte ainsi le professeur Grandjean, chercheur à l'EnvA. La stratégie de dépistage du coronavirus pourrait donc bien, d'ici peu, prendre un nouveau tournant. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Jean Castex débloque 60 millions d'euros pour les éleveurs en grande difficulté

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Lire et commenter