Covid : "Nous sommes en guerre contre un virus", déclare le chef de l’ONU

António Guterres, secrétaire général des Nations Unies, le 29 avril 2021 , lors d'une conférence de presse à Chypre.

LUTTE TOUJOURS - Le monde est "en guerre" contre le Covid-19, a assuré lundi António Guterres à Genève. Il appelle la communauté internationale à aller au-delà de la solidarité pour stopper le virus.

Après plus d’un an de pandémie, la métaphore martiale est toujours d’actualité. Ce lundi, c’est par la bouche du Secrétaire général des Nations Unis qu’elle est reparue. "Nous sommes en guerre contre un virus, a déclaré António Guterres à Genève pour l’ouverture de l’Assemblée mondiale de la Santé. Nous avons besoin de la logique et de l'urgence d'une économie de guerre."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Un combat dont le bilan qui ne cesse de s’alourdir. Le Covid-10 est la cause d’au moins 3.465.398 décès à travers le monde depuis 2019. Un chiffre officiel sans doute sous-estimé, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) évaluant à "environ 6 à 8 millions" le nombre de morts directes et indirectes sur la même période.

Sur le front économique, "quelque 500 millions d'emplois ont été détruits ; des milliers de milliards de dollars ont été soustraits des bilans d'entreprises", a comptabilisé António Gueterres, qui a ajouté :  "Les plus vulnérables sont ceux qui souffrent le plus, et je crains que ce soit loin d'être terminé." Il demande notamment au G20 d’installer un groupe de travail des acteurs clefs de la vaccination, considérant que de nouvelles flambées épidémiques pourraient "ralentir la reprise économique mondiale".

Des propos auxquels s’ajoutent les déclarations du directeur général de l’OMS. Tedros Adhanom Ghebreyesus a affiché pour objectif que 10% des habitants de chaque pays soient vaccinés d'ici septembre, bien que la majorité des vaccins soient captés par un "petit groupe de pays".

Les campagnes de vaccination connaissent des trajectoires inégales à travers le globe. L’île de Malte estime déjà avoir atteint "l’immunité collective", avec 70% de ses 500.000 habitants qui ont pu bénéficier d’une première injection ce lundi. À l’opposé, le Japon a ouvert le même jour ses premiers vaccinodromes. À moins de deux mois des Jeux de Tokyo, seuls 2% de la population de l’archipel ont reçu deux doses. Toujours en Asie, l’Inde est devenu le troisième pays à dépasser officiellement les 300.000 morts du Covid, après les Etats-Unis et le Brésil.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 72.000 contaminations en 24 heures, un pic jamais atteint, selon O. Véran

Macron présente ses priorités pour la présidence française de l'UE ce jeudi lors d'une conférence de presse

Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.