Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Dans les Landes, une cinquantaine de cas de variant indien - dit variant Delta - ont été détectées. L'Agence régionale de santé lance un plan d'action pour contenir sa diffusion.

CIRCULATION - Alors que l’épidémie de Covid-19 se fait moins virulente en France, Santé publique France prévient, vendredi 11 juin, que le variant Delta, dit indien, pourrait favoriser une nouvelle vague.

"On n’est pas sauvés." C’est l’alerte qu’a lancée Daniel Lévy-Bruhl, le responsable de l'unité infections respiratoires de Santé publique France, vendredi 11 juin, alors que les chiffres de la situation sanitaire confirment le recul de l’épidémie.

L’infectiologue a prévenu que le risque d’un rebond épidémique reste bien présent. Une des principales menaces qui pourraient favoriser ce scénario est la propagation du variant Delta, dit "indien". "Pour l'instant, on arrive à le circonscrire, mais personne ne peut dire ce qu'il va en advenir dans les prochaines semaines. Il faut garder à l'esprit cette épée de Damoclès qui est au-dessus de nous", a-t-il alerté.

Toute l'info sur

Covid-19 : déjà un an de pandémie...

Selon les résultats préliminaires de l'"enquête flash" de séquençage réalisée le 25 mai, ce variant n'a été retrouvé que dans 0,5% des prélèvements en France, contre près de 88% pour le variant Alpha, dit "britannique". "Mais on voit l'augmentation progressive de situations (...) de transmission autochtone", c'est-à-dire sans lien direct avec un cas importé de l'étranger, "qui invitent à la plus grande vigilance pour les prochaines semaines", souligne de son côté Julie Figoni, de la direction des maladies infectieuses de Santé publique France.

Un variant beaucoup plus contagieux que les autres

Plusieurs cas de variant Delta ont, d’ailleurs, été détectés dans les Landes. Didier Couteaud, le directeur départemental de l’Agence régionale de santé, a confirmé auprès du quotidien Ouest France, vendredi 11 juin, que de nouveaux cas avaient été confirmés et venaient s’ajouter aux 29 signalés le 7 juin dernier. "La situation reste sous contrôle, mais on est vigilant, car ce variant est encore mal connu, a-t-il expliqué. Nous sommes dans une course contre la montre. Nous avons bien vu que les premiers cas concernaient des non-vaccinés. D’où l’importance d’accélérer la vaccination pour éviter d’autres mutations, c’est l’élément prioritaire", a déclaré le directeur, confirmant que le variant avait été relevé dans d’autres lieux du département.

Le variant Delta inquiète particulièrement, car il est très virulent. Selon une étude publiée ce vendredi 11 juin, par les autorités sanitaires britanniques, qu'il serait 60% plus contagieux que le variant Alpha qui s’est propagé peu avant. Au Royaume-Uni, 90% des nouveaux cas de Covid-19 sont porteurs du variant Delta.

Lire aussi

D’une manière générale, la circulation du virus continue de décroître en France, elle est même "plus favorable que ce que nous pouvions prédire il y a quelques semaines", reconnaît Daniel Lévy-Bruhl. Lors de la semaine du 31 mai au 6 juin, la circulation du coronavirus a chuté de 38% par rapport à la semaine précédente.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Nouvelle vague orageuse ce dimanche : 28 départements en vigilance orange

VIDÉO - Pluies "tropicales", grêlons, tornades : les images de la France frappée par les orages

VIDÉO - RER inondé à Evry, toit arraché à Alfortville... vent violents et pluies diluviennes sur l’île-de-France

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Nouvelle sortie hors de l'ISS pour Thomas Pesquet : quelle mission après les incidents de mercredi ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.