Coronavirus : l'AP-HP lance son appli pour suivre les patients confinés à domicile

Coronavirus : l'AP-HP lance son appli pour suivre les patients confinés à domicile

NUMÉRIQUE - L'épidémie de coronavirus s'étend en France et les hôpitaux doivent se concentrer sur les cas les plus graves. Les patients ne présentant pas de signe de gravité sont soignés à domicile et l'AP-HP veut progressivement mettre en place un télé-suivi via une application mobile : Covidom.

L'hôpital au temps du coronavirus s'expérimente en version mobile. Une application pour smartphone a été lancée par l'AP-HP pour faire le suivi médical des patients en quarantaine. Elle est destinée aux personnes confinées, soit parce qu'elles sont suspectées d'être contaminées, soit car elles sont déclarées porteuses du Covid-19 sans manifester de signe de gravité.

"L’objectif est d’assurer un télésuivi à distance des patients ne nécessitant pas une hospitalisation, sans surcharger les établissements de santé et les médecins généralistes, leur permettant ainsi de se consacrer sur les patients le nécessitant", expose l'AP-HP qui a été aidé de plusieurs partenaires dont Nouveal e-Santé pour fournir l'application le plus rapidement possible.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Des questionnaires quotidiens, pouvant déclencher l'alerte

Covidom, de "Covid" et "home" est disponible depuis le 9 mars, gratuitement sur l’AppStore et sur Google Play. Il faut cependant être passé par les hôpitaux publics Bichat et Pitié-Salpêtrière pour accéder au contenu de l'appli. Pour l'instant, seuls les médecins de ces deux établissements référents sur le Covid-19 peuvent fournir l'identifiant nécessaire pour se connecter sur la plateforme. Les données médicales du patient sont ensuite intégrées pour permettre le suivi.

Le télésuivi à domicile s'organise ensuite autour de questionnaires médicaux quotidiens, à remplir en ligne, depuis un ordinateur ou via l’application. "En fonction de la réponse au questionnaire, il peut être généré des alertes", précise l'AP-HP. Lorsque nécessaire, "par exemple en cas de forte fièvre ou de gêne respiratoire importante signalée par le patient", l’équipe soignante est alertée et contacte le patient pour éventuellement adapter le suivi et la prise en charge", précise l'organisme. L'application rappelle également aux usagers qu'en cas d’urgence immédiate, ils ne doivent pas attendre mais contacter le 15.

Lire aussi

L'utilisation de Covidom devrait prochainement être élargie aux autres hôpitaux de l'AP-HP. Depuis le 12 mars, un centre de télésurveillance médicale a d'ailleurs été mis en place pour suivre les alertes de l’ensemble des patients suivis par l'appli. A terme, cet outil devrait aussi permettre d'aider à l’accompagnement de la prise en charge des patients par les médecins de ville, qui prendront le relais des hôpitaux pour les cas bénins.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Couvre-feu : en Italie, la Sardaigne passe en "zone blanche"

Golden Globes : Chadwick Boseman sacré meilleur acteur, sa veuve livre un émouvant discours

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Covid-19 : Moselle, Haute-Garonne, Nice... Les mesures de restrictions locales se multiplient

Nouvelles restrictions en Île-de-France et à Paris : Hidalgo et Pécresse consultent

Lire et commenter