Quel est l'impact du reconfinement sur le taux de reproduction du virus ?

Quel est l'impact du reconfinement sur le taux de reproduction du virus ?

RESTRICTIONS - Selon une étude publiée dans The Lancet, la fermeture des écoles et l'interdiction des grands rassemblements auraient un effet non négligeable sur le taux de reproduction du virus. Sans surprise, celui-ci remonte quelques semaines après la levée des restrictions.

Depuis bientôt un an, chaque pays cherche, à sa façon, à limiter les conséquences sanitaires du Covid-19. La mesure la plus radicale pour stopper l'épidémie, le confinement, est de nouveau évoquée en France, alors que le pays fait face à une deuxième vague brutale. Mais quel effet cette restriction a-t-elle vraiment sur la propagation virale ?

Des chercheurs de l'université d’Édimbourg (Écosse) ont analysé les effets des mesures sur le taux de reproduction du virus (R) dans 131 pays. Ce facteur R, déterminant depuis le début de la crise, est le reflet de la circulation virale. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie qu'un malade contamine en moyenne plus d'une autre personne, et que l'épidémie se propage. En revanche, s'il est inférieur, cela témoigne d'une extinction progressive de la pandémie.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

L'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes, la restriction capitale

Selon les chercheurs, dont les travaux ont été publiés ces derniers jours dans la revue médicale The Lancet, le confinement produirait bien des effets non négligeables sur le taux de reproduction. En effet, "une tendance à la baisse de R a été constatée" suite à l'application de mesures restrictives, telles que la fermeture des écoles, la fermeture des lieux de travail, l'obligation de rester à la maison ou l'interdiction des événements publics. C'est d'ailleurs cette dernière mesure qui serait la plus efficace pour lutter contre l'épidémie, puisqu'elle diminuerait, à elle seule, d'un quart le facteur R au bout de 28 jours.

Lire aussi

En revanche, lorsqu'il y a un relâchement dans l'application des mesures, le virus se remet à circuler massivement. "Une tendance à la hausse au fil du temps du facteur R a été observée suite à l'assouplissement de la fermeture des écoles, de l'interdiction des événements publics, de l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes ou de l'incitation à rester à la maison", écrivent les auteurs. La réouverture des écoles (+24%) et la levée de l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes (+25%) font bondir le taux de reproduction du virus au bout de 28 jours.

Le facteur R actuellement supérieur à 1,3

Dans le contexte de résurgence épidémique, les scientifiques suggèrent que l'interdiction des rassemblements publics de plus de dix personnes "serait associée à une réduction de R de 6%" au bout d'une semaine, "de 13% au jour 14 et 29% au jour 28". Si les lieux de travail sont également fermés, la réduction du taux de reproduction pourrait alors être de 38% au bout d'un mois, poursuivant les auteurs.

Actuellement, selon le dernier bulletin épidémiologiste de Santé publique France, le facteur R oscille entre 1,3 et 1,4 en France métropolitaine. En juin, un mois après le début du déconfinement, il était descendu à 0,9.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques chirurgicaux : pourquoi il ne faut pas s'en débarrasser

"Ma femme est sénégalaise, je n’ai pas de leçons à recevoir" : l’humoriste Philippe Chevallier défend son vote pour Marine Le Pen

Covid-19 : hospitalisations, taux d'incidence... faut-il s'inquiéter du léger rebond des indicateurs ?

EN DIRECT - Covid : près de 6.000 nouveaux cas positifs en 24H

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.