Cupping therapy : au fait, c’est quoi les taches sur l’épaule de Michael Phelps ?

Cupping therapy : au fait, c’est quoi les taches sur l’épaule de Michael Phelps ?

Santé
DirectLCI
PRÉPARATION PHYSIQUE – A peine entré dans la compétition, le nageur américain fait déjà bien parler de lui. En cause, une médaille d’or mais aussi trois gros suçons visibles sur son épaule. Décryptage de sa nouvelle méthode de préparation avec un spécialiste de la médecine des ventouses.

A Rio, Michael Phelps a bien l’intention d’exploser tous les records. Loin d’être rassasié de ses 23 médailles olympiques, le nageur compte marquer ses Jeux Olympiques au fer rouge… à l’image de ses taches visibles sur son épaule. Une maladie de peau ? Que nenni.

L’athlète olympique le plus décoré de tous les temps a innové dans sa préparation physique. Son arme secrète ? La cupping therapy. Traduisez la médecine des ventouses. Décryptage d’une méthode ancestrale avec Daniel Henry , kinésithérapeute, ostéopathe, kiné-chinoise, acupuncteur et président de l’Association Internationale des Praticiens Médecine des Ventouses (AIPMV).


Qu’est-ce que la médecine par les ventouses ?
C’est un mélange de trois disciplines : la kinésithérapie, l’ostéopathie et la médecine traditionnelle chinoise. Le but ? Éliminer les toxines du corps en améliorant la circulation sanguine et en éliminant le stress et les tensions accumulées.

Thanks @arschmitty for my cupping today!!! #mpswim #mp 📷 @chasekalisz

Une photo publiée par Michael Phelps (@m_phelps00) le



"La technique permet de tonifier la circulation locale dans les tissus mous (muscles, ligaments, tendons…) et lorsque ces zones sont mieux vascularisées, l’athlète est plus performant", détaille Daniel Henry. Elle améliore aussi la précision des gestes des sportifs. "Selon l’endroit où est posée la ventouse, il est possible d’améliorer l’action par voie réflexe et l’action antalgique évite l’apparition de douleurs dues à l’effort. La méthode permet aussi de décongestionner certaines zones inflammatoires, redoutables donc pour prévenir les crampes. Enfin, en stimulant certains points (issus de la médecine chinoise), la ventouse peut aider à mieux gérer ses émotions. Une sorte de "dopage soft physiologique", comme le décrit le spécialiste. 

 


 Comment se déroule une séance ?
Des ventouses, en verre le plus souvent, sont chauffées et disposées sur certaines zones du corps. Lorsqu’elles refroidissent, un vide se forme et exerce une pression sur des points stratégiques. "La pose de ventouse n’est pas douloureuse, affirme le praticien. Une sensation de pincement de la peau peut être ressentie tout au plus."
 

 

 La médecine est-elle réservée aux sportifs de haut niveau ?
"L’application des ventouses traite les pathologies de tous les jours", explique Daniel Henry. La méthode est à privilégier pour soigner les douleurs articulaires et musculaires mais elle peut aussi être utilisée pour éliminer la cellulite, traiter les problèmes de peau tels que l’eczéma, les troubles digestifs ou encore gynécologiques. Ce serait d’ailleurs pour assouvir son envie de maternité que Jennifer Aniston s’est fait "ventouser", sur les bons conseils de son amie…Gwyneth Paltrow. 

 Est-ce qu’il y a des contre-indications ?
"Il n’y a pas de danger particulier si les gestes sont effectués par un professionnel", nous affirme Daniel Henry. Cependant la technique peut être déconseillée si vous prenez certains médicaments comme des anticoagulants. Pas de gros danger donc mais de vilaines traces. Mais pas de panique, ces énormes suçons disparaissent entre 1 et 15 jours selon le spécialiste. Si vous souhaitez tenter l’expérience, comptez environ 40 euros la séance. Le prix varie en fonction du motif de la consultation et les résultats souhaités. Michael Phelps, lui, vise l’or.

A LIRE AUSSI
>> 
JO 2016 : le coup de colère anti-dopage de Michael Phelps fait pleurer Yulia Efimova
>> 
Notre page spéciale JO

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter