Débarrassez-vous des pesticides sur vos fruits et légumes

Santé

EMPOISONNEMENT – C'est une fatalité, les pesticides sont partout, notamment dans nos assiettes via les fruits et les légumes que nous consommons quand ils ne sont pas bio. Alors que faire ? Subir sans broncher ou faire des choix intelligents pour notre santé ? Metronews vous aide à devenir proactif dans les allées du primeur et votre cuisine.

Il y a les plus déterminés. Ceux qui, pour faire leurs adieux aux pesticides, consomment leurs fruits et légumes bio, un point c'est tout ! Et puis les autres, ceux pour qui, faute de temps ou de moyen, le bio est difficile à cuisiner au quotidien.

Mais ce n'est pas une raison pour renoncer à préparer ses soupes et autre salade de fruits sans leur cortège de polluants et autres perturbateurs endocriniens qui vont avec.

EN SAVOIR + >> 1 salade sur 10 contient des pesticides interdits

Tout d'abord il faut savoir que devant la pollution des pesticides, les fruits et légumes ne sont pas tous égaux. Certains sont plus enclins que d'autres à se retrouver contaminés dans des proportions inquiétantes. Ainsi plusieurs organismes américains et européens se sont penchés sur la question et ont mesuré les taux de polluants pour chaque fruit et pour chaque légume afin d'établir un classement.

Attention aux pommes, concombres et tomates cerise

Ainsi, l'ONG américaine  Environmental Working Group , a publié ses chiffres pour l'année 2015. Pour elle 12 fruits et légumes sont particulièrement dans son collimateur. Les pommes, nectarines, pêches, les fraises, le raisin, le céleri mais encore les épinards ou les poivrons, les concombres, les tomates cerises, les petits pois importés et enfin les pommes de terre sont à surveiller de très très près.

A l'inverse le chou-fleur, les asperges, la mangue ou encore la patate douce feraient partie des fruits et légumes les moins contaminés.

Le vinaigre blanc et le savon de Marseille à votre secours

Alors que faire ? Bannir les mauvais élèves et se concentrer sur les fruits moins touchés par le fléau des pesticides ? Pas tout à fait car il existe quelques gestes simples qui permettent de nous protéger.

D'abord il faut impérativement laver mais aussi éplucher les végétaux que vous allez cuisiner. Et si bon nombre de vitamines résident dans la peau des légumes n'y renoncez pas nécessairement : une alternative consiste à simplement nettoyer les aliments à l'aide d'une brosse spéciale (que vous trouverez dans toutes les boutiques bio) en les frottant avec du savon de Marseille ou du vinaigre blanc.

A LIRE AUSSI
>> 5 choses à savoir sur le vinaigre blanc
>> Alimentation bio : les pesticides disparaissent de l'organisme dès 2 semaines
>>
3 conseils pour se préserver des perturbateurs endocriniens

Lire et commenter