Déconfinement : "la liberté d'aller et venir", nouvelle règle dans les Ehpad à partir du 19 mai

Environ 87 % des pensionnaires des Ehpad ont reçu au moins une dose de vaccin. Le gouvernement autorise enfin un allègement du protocole sanitaire : le retour des activités en groupe, les visites de la famille dans les chambres.

LIBÉRATION - Le gouvernement a présenté mercredi soir le protocole sanitaire qui sera en vigueur dans les établissements pour personnes âgées à partir du 19 mai. À cette date, "la liberté d'aller et venir" (re)devient la règle pour les résidents et leurs proches.

Un retour à un semblant de normalité pour les résidents d'Ehpad et leurs proches. Mercredi soir, le gouvernement a présenté les mesures de protection contre le Covid-19 qui seront en vigueur dans ces établissements à compter du 19 mai. Ainsi, à compter de cette date et après plusieurs mois de restrictions strictes, les résidents des Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), des USLD (unités de soin de longue durée) et des résidences autonomie pourront bénéficier, "comme le reste de la population générale, de la possibilité de voir leurs proches et du respect de leur liberté d'aller et venir". Tous les accueils de jour, y compris ceux qui n'ont pas d'entrée séparée, sont également autorisés à rouvrir.

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

Dans certains cas, des mesures restrictives pourront ponctuellement être maintenues. Mais elles devront, pour cela, faire l'objet d'un dialogue préalable "entre les représentants de l'établissement, les résidents et les familles, via une consultation du conseil de la vie sociale (CVS) de l'établissement". Parallèlement, "à partir de trois cas" de Covid-19 détectés, "c'est-à-dire l'apparition d'un cluster", les restrictions seront automatiquement restaurées, précise le communiqué du gouvernement.

Lire aussi

Ce virage dans la politique du gouvernement vise à accompagner "un retour progressif à la normale", indique la ministre déléguée à l'Autonomie, Brigitte Bourguignon. "Le succès de la campagne vaccinale ainsi que l'amélioration de la situation sanitaire justifient aujourd'hui d'assouplir les mesures de protection et d'organiser réellement les retrouvailles entre les résidents et leurs proches", ajoute-t-elle.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Angleterre : dépassé par le variant Delta, Boris Johnson décale d'un mois le déconfinement

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination s'ouvre aux adolescents

Bac : diplômé à 13 ans en 2015, que devient Pierre-Antoine ?

Que se passe-t-il à la centrale nucléaire de Taishan, en Chine ?

VIDÉO - Mila dans Sept à Huit : "Peut-être que je serai morte dans cinq ans"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.