Déconfinement : Anne Hidalgo demande l'ouverture des parcs et jardins à Paris, Olivier Véran dit "non"

Déconfinement : Anne Hidalgo demande l'ouverture des parcs et jardins à Paris, Olivier Véran dit "non"
Santé

SÉCURITÉ - Le ministre de la Santé a indiqué ce mardi que les espaces verts de la capitale ne rouvriraient pas à Paris, malgré la demande formulée ce jour par la maire de la capitale.

Le premier jour du déconfinement lundi 11 mai a été plutôt bien respecté. Mais sur certains sites, il a été un fiasco total. Ainsi, sur le canal Saint-Martin, dans le 10e arrondissement de Paris, des dizaines d'individus rassemblés en petits groupes n'avaient pas trouvé mieux que de trinquer pour l'apéro, sans respecter ni la distanciation ni la limitation du nombre de personnes à dix ni le port du masque pas obligatoire, certes, mais recommandé. 

Résultat, la police a évacué tout le monde et le préfet de police de Paris Didier Lallement a interdit la consommation d'alcool au bord du canal mais aussi sur les voies sur berges, en bord de Seine. 

"Il faut plus de place"

Interrogée à ce sujet, la maire du 10e arrondissement a regretté elle aussi certains comportements, demandé plus de surveillance mais a dans le même temps défendu les besoins de certains, après deux mois de confinement. "Il faut plus de place pour que les gens puissent se promener, ce qui permettra que tout le monde puisse prendre l'air. C'est un besoin très fort pour chacune et chacun d'entre nous, et aussi pour que nous n'assistions pas à ce genre de scène", a déclaré l'édile sur France Info.

Ce mardi matin, sur Twitter, la maire de Paris Anne Hidalgo a rejoint cette position. Dans un post, l'élue a renouvelé sa demande "d'ouvrir à la promenade les parcs et jardins avec port du masque obligatoire". 

La réponse du gouvernement ne s'est pas fait attendre. Moins de trois heures plus tard, Olivier Véran, ministre de la Santé, en déplacement dans un centre de la Croix-Rouge de Limeil-Brévannes dans le Val-de-Marne, a répondu par la négative, indiquant notamment avoir vu comme beaucoup les images du canal Saint Martin lundi. "Non, nous n'ouvrirons pas les parcs et jardins à Paris ni en Ile-de-France ainsi que dans les autres régions qui sont classées rouges", a déclaré le ministre. 

La mairie espère trouver "un terrain d'entente"

Olivier Véran a toutefois dit comprendre que la population ait envie de prendre l'air. "Ça peut être extrêmement tentant avec le soleil que nous avons aujourd'hui", mais il a regretté que certains ne respectent ni les gestes barrières, ni la distanciation, ni les regroupements limités à dix. Le ministre de la Santé a rappelé que le virus était encore présent dans l'Hexagone et que des personnes avaient été admises encore hier en réanimation et que d'autres avaient perdu la vie. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Anne Hidalgo a réagi à ce refus dans l'après-midi, estimant pouvoir trouver "un terrain d'entente" avec l'exécutif. "C'est une question de santé public", affirme-t-elle. "Je vais proposer un protocole pour rassurer le gouvernement sur les conditions d'ouverture. Nous devrions pouvoir trouver un terrain d'entente. On ne pourra pas contenir les Parisiens sur les trottoirs, à proximité des parcs et jardins. Il faudra être pragmatique et très sérieux." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent