Dépistage du Covid-19 : la vente d'autotests urinaires suspendue en France

L'ANSM suspend la commercialisation d'autotests urinaires en France.

CONTRÔLE - L'Agence nationale de sécurité du médicament a déclaré ce mercredi suspendre la commercialisation d'autotests urinaires censés dépister le Covid-19. Ces dispositifs, non-conformes ne présenteraient de plus "aucune preuve" d'efficacité.

Dans un communiqué paru ce mercredi, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonce avoir suspendu la commercialisation d'un autotest de dépistage du Covid-19 sur les urines après avoir "été informé(e) de la publicité" qui lui était faite. Appelé "Sars-CoV-2 Urine Antibody Rapid test" et vendu en France par les sociétés Biomadetech et Medic Santé, le dispositif est censé détecter la présence d'anticorps dans les urines. Or, indique l'ANSM, "nous n’avons aucune preuve de l’efficacité de ce test, étant donné que les anticorps, de manière générale, ne se retrouvent pas dans les urines".

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

L'utilisation d'autotests interdite en France dans le cadre du dépistage du Covid-19

De plus, l'utilisation d'autotests dans le but de dépister le Covid-19 et les anticorps qui lui sont associés est pour le moment interdite en France, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire (arrêté du 10 juillet 2020), rappelle l'agence du médicament.

D'autres raisons, plus administratives, ont également motivé la décision des autorités de santé. Le produit était vendu en dehors des pharmacies, alors que la règlementation française impose que tous les autotests, hors tests de grossesse, le soient. De plus, "le fabricant n’a pas obtenu de certificat de conformité d’un organisme notifié pour la mise sur le marché de ce test", ajoute l'ANSM.

Nous demandons donc aux personnes qui auraient acheté ces tests de ne pas les utiliser.- ANSM

Lire aussi

"Nous demandons donc aux personnes qui auraient acheté ces tests de ne pas les utiliser et rappelons que seuls les tests disposant d’un marquage CE et validés par les autorités sanitaires peuvent être utilisés, qu’il s’agisse d’un test sérologique (disponible en pharmacie ou réalisé en laboratoire de biologie médicale), d’un test antigénique (disponible en pharmacie) ou d’un test RT-PCR (en laboratoire de biologie médicale)", indique l'ANSM, rappelant que tous les tests utilisables en France sont listés sur le site du ministère.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Jean Castex débloque 60 millions d'euros pour les éleveurs en grande difficulté

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Lire et commenter