Des autotests de cannabis bientôt disponibles en France

Des autotests de cannabis bientôt disponibles en France

DirectLCI
PREVENTION - Des tests permettant l'auto-dépistage du cannabis seront désormais en vente dans les bureaux de tabac. Un produit qui s'adresse avant tout aux fumeurs occasionnels.

Comme un éthylotest, mais pour les fumeurs de cannabis. Environ 3 000 bureaux de tabac français vont bientôt être équipés d'autotests de dépistage permettant de détecter le THC, la substance psychotrope du cannabis . Une phase d'essai a déjà débuté avec 100 000 tests vendus actuellement sur l'ensemble du territoire. Un chiffre qui pourrait être porté à 500 000 si le succès est au rendez-vous. À l'origine de cette initiative, Elicole, une société montpelliéraine spécialisée dans la prévention des addictions en milieu professionnel.

Il s'agit de tests urinaires différents des tests salivaires réalisés par les forces de l'ordre  et complétés par des prises de sang. Avantage : le THC est détectable par voie urinaire jusqu'à une semaine après la prise d'un stupéfiant, contre une vingtaine d'heures avec un examen salivaire. Les résultats apparaissent dans les cinq minutes et seraient fiables à 99 %. "Ce produit qui détient une norme CE est utilisé en milieu hospitalier et a été adapté pour un usage grand public", explique au Figaro Marc Elie fondateur de Elicole.

Jusqu'à 4500 euros d'amende

Il s'adresse avant tout aux fumeurs occasionnels qui veulent être sûrs de pouvoir reprendre le volant sans danger. Mais ce dispositif pourrait également permettre aux fumeurs réguliers de se rendre compte du temps que met le THC à être totalement éliminé de l'organisme, entre 40 et 50 jours. Une durée beaucoup plus longue qu'avec de l'alcool. Son rôle de prévention serait double "puisqu'on ne peut pas empêcher des parents d'y recourir pour vérifier si leurs enfants prennent cette drogue", ajoute Marc Elie.

Selon Drogues Info Service, le cannabis est, de loin, la drogue illicite la plus consommée : les jeunes français restent parmi les plus gros consommateurs de cannabis en Europe. Les chiffres de la Sécurité Routière indiquent que les conducteurs positifs au cannabis représentent 13,4 % des accidents mortels. En cas de contrôle, un automobiliste présentant des traces de THC est passible de 4 500 euros d'amende, d'un retrait de 6 points sur le permis et de deux ans d'emprisonnement.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter