Des dérivés d'hydrocarbure dans des produits de consommation courante

Des dérivés d'hydrocarbure dans des produits de consommation courante
Santé

CONTAMINATION – L'ONG FoodWatch dénonce la présence d'huile dérivées d'hydrocarbures dans des produits types, riz, pâtes ou légumineuses. L'origine de la contamination proviendrait des emballages cartonné, particulièrement ceux issus du recyclage.

A chaque jour son lot de révélations concernant l'industrie agroalimentaire. Et cette fois, ce sont les emballages qui sont pointés du doigt. Jusque-là rien de bien neuf me direz-vous. On sait déjà depuis longtemps que les plastiques qui entourent nos aliments peuvent potentiellement être toxiques pour notre santé.

Mais les travaux de l'ONG Foodwatch vont encore plus loin en pointant du doigt les cartons dans lesquels sont conditionnés des produits de grande consommation tels que les pâtes, le riz, certaines légumineuses ou encore les céréales. En effet, après analyse de ces aliments les équipes de cette organisation ont relevé des traces d'huiles dérivées d' hydrocarbures .

EN SAVOIR + >>  Perturbateurs endocriniens : 3 conseils pour limiter votre exposition

Intermarché, Carrefour, Auchan, Monoprix : la France très concernée

Riz, pâtes, lentilles, couscous, cacao ou corn flakes : de nombreux produits, très courants, sont passé au crible par l'ONG. Parmi les plus mauvais élèves : des pâtes pour enfant Carrefour, du riz long Marque Repère et Casino, les corn flakes de marque Intermarché et Monoprix, de nombreux couscous (dont un couscous bio Carrefour), des lentilles de marques Auchan, Reflets de France ou Dia, ou encore des poudres de cacao 100% Van Houten et Nestlé Dessert (consulter le rapport complet ici ).

© Foodwatch - Retrouvez la pétition de l'ONG ici

Les cartons recyclés particulièrement visés

Une contamination qui serait liée aux emballages cartonnés à savoir les cartons recyclés, des cartons non recyclés mais contaminés par l'environnement extérieur et les résidus des produits lubrifiants des machines lors de la fabrication.

"Les emballages recyclés restent néanmoins l'une des sources principales de contamination", détaille Foodwatch. Ce sont entre autres les encres et les solvants accumulés au fur et à mesure des différentes phases de recyclage qui sont en cause. Deux huiles dérivés d'hydrocarbures sont visées : les MOAH, suspectées d'être cancérigènes et mutagènes, et les MOSH. 

A LIRE AUSSI
>> Gare aux perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques >>  Aliments : bientôt un code couleur obligatoire sur tous les emballages ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent