Des lampes UV pour tuer le coronavirus ? Attention aux produits miracle, dangereux pour la santé

Attention, l'utilisation des lampes domestique à UV n'est pas recommandées contre le coronavirus

DANGER - Le coronavirus a entraîné l'apparition d'un nouveau marché : les lampes UV à usage domestique, censées tuer le virus. Or, l'utilisation de ses produits - dont l'efficacité est plus que contestable - s'avère extrêmement dangereux pour la peau et les yeux. Scientifiques et autorités sanitaires appellent à la prudence.

A l'heure où les Français se préparent au déconfinement, le nettoyage devient une véritable obsession. Apparaissent alors sur les sites de vente en ligne les solutions les plus miraculeuses pour les particuliers, notamment des nettoyeurs aux ultra-violets. Le rayonnement UV serait, à entendre leurs concepteurs, l'arme la plus redoutable pour éliminer tout type de germes. LCI a sollicité l'avis de Jean-François Doré, directeur de recherche émérite à l'Inserm au sein de l'unité UA 8 Radiations de Lyon qui se montre très inquiet par ce qu'il voit en vente sur internet. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

"Du grand n'importe quoi"

Co-rapporteur de l'avis de l'Anses sur les cabines de bronzage publié en 2018, Jean-François Doré connaît très bien les dangers des UV. Après avoir fait le tour de différentes annonces de "nettoyeurs" aux UV, le scientifique partage son inquiétude. Son regard s'est notamment arrêté sur "une lampe de désinfection Ozone UV-C 38w" dont les rayonnements assureraient une désinfection de la pièce entière. "Rempli de fautes d’orthographe et d’imprécision, le descriptif me laisse pantois", commence-t-il. Et de citer un exemple : "'Saviez vous qui est prouver (sic) scientifiquement que les rayons UV-C sont efficaces pour éradiquer les microbes, germes et virus dont le coronavirus, MERS, SRAS présents dans l'atmosphère et les surfaces ?' Or la longueur d'onde de la lampe est de 275 nm. A cette longueur d'onde il n'y a que peu d'effet germicide. Par contre, il peut y avoir production d'ozone et c'est toxique." Une très mauvaise idée, donc, "comme lampe de chevet", ironise-t-il.

Lire aussi

Autre produit miracle : les "boîtes à UV" conçues pour y placer son téléphone ou encore ses clés pour le décontaminer. Certaines proposent même de parfumer l'objet décontaminé. Là encore, mauvaise piste pour le chercheur. "Le descriptif ne parle que de bactéries, mais une illustration suggère qu'on peut s'en servir pour stériliser en 30 secondes un smartphone, mais aussi des bijoux, de la monnaie et même un masque chirurgical. Sauf qu je ne vois aucune référence sur l'efficacité ou à un possible effet d'ombre dans les plis du masque".

 "Tout ceci me parait être du grand n'importe quoi, s'inquiète Jean-François Doré. Si j'ai de gros doutes sur l'effet germicide, je n'en ai aucun des grands risques pour la peau et les yeux. L'UV-C émis par ces appareils est très dangereux, bien plus que l'UV-B (280-315 nm) des cabines de bronzage." L'utilisation des lampes à UV-C est d'ailleurs déconseillée en présence de plantes ou d'animaux de compagnie dans la pièce, ce qui devrait inquiéter les éventuels acheteurs pour une exposition sur l'homme. 

Les autorités sanitaires déconseillent leur utilisation

Contactée par LCI à ce sujet, la réponse de la Direction générale de la Santé est sans équivoque : "Ni le Haut conseil de la santé publique, ni la Société française d'hygiène hospitalière, ni l’Anses, ni l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ne recommandent à ce jour l’utilisation de 'nettoyeurs UV' pour la décontamination des objets potentiellement contaminés." Une position également partagée par l'OMS.

La DGS tient à rappeler que "les lampes UV ne doivent jamais servir à désinfecter les mains ou d’autres régions de la peau. Les rayons UV peuvent irriter la peau et abîmer les yeux. Se laver les mains à l’eau et au savon, ou à défaut avec une solution hydroalcoolique, est le moyen le plus efficace de supprimer le virus".

Il est possible de signaler un produit douteux

Face aux potentielles arnaques et vendeurs peu scrupuleux qui profitent de l'inquiétude de la population, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) conseille les Français de rester très vigilants. En cas de doute sur un produits mis en vente, la DGCCRF demande ainsi aux consommateurs d'effectuer un signalement sur son site SignalConso.gouv.fr.

Une trentaine d'enquêteurs traquent ces fraudeurs opportunistes. Plus de 10.000 annonces ont déjà été supprimées depuis le début de la crise du coronavirus. Les sites hébergeurs ôtent également des offres trompeuses. 

Les UV sont-ils efficace contre le coronavirus ?

Une question demeure : le recours aux ultra-violets est efficace contre les virus ? Jean-François Doré nous explique que "les UV-C sont utilisés depuis très longtemps comme germicide" pour la stérilisation des surfaces, de l'eau (traitement des eaux de piscine) ou de l'air (colonnes de tubes placés au-dessus d'un ventilateur pour créer un flux d'air, utilisés dans les hôpitaux par exemple pour la désinfection des locaux vides). Des usages professionnels, donc, et menés par des personnes qualifiées :  "Jamais sous forme d'outils de poches nettoyants miracle".

S'agissant des produits pour les particuliers, "l'efficacité dépend aussi de l'organisme visé et de la surface traitée, nous précise le scientifique." Ainsi, passer une simple lampe à UV sur un objet ne garantit pas l'élimination de tous les agents pathogènes. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Couvre-feu à 18h : le ministre des PME ne pense pas qu'il y aura d'impact "significatif"

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter