Des miels "aphrodisiaques" jugés "illégaux et dangereux" par les autorités sanitaires

Ces produits "illégaux et dangereux", sont vendus "notamment via internet ou les réseaux sociaux" sous les marques Black Horse Honey ou Jaguar Power.

CONSOMMATION - Les autorités sanitaires ont mis en garde ce mardi contre des miels et gelées se présentant comme des produits "aphrodisiaques" et "naturels", mais qui contiennent en réalité de nombreux principes actifs de médicaments comme le Viagra.

Attention à ce que vous mettez dans vos assiettes. Les autorités sanitaires ont mis en garde ce mardi contre des miels et gelées se présentant comme des produits "aphrodisiaques" et "naturels", mais qui contiennent en réalité de nombreux principes actifs de médicaments comme le Viagra, exposant ceux qui les consomment à des "effets indésirables graves", ont alerté la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), la Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI) ainsi que l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). 

Black Horse Honey et Jaguar Power visés

Ces produits jugés "illégaux et dangereux", vendus "notamment via internet ou les réseaux sociaux" sous les marques Black Horse Honey ou Jaguar Power, sont présentés comme "des compléments alimentaires à finalité aphrodisiaque (...) contenant des ingrédients d'origine naturelle (plantes, ndlr)", expliquent les autorités dans un communiqué.

Cependant, des analyses menées conjointement par les laboratoires de la DGCCRF et de la DGDDI "démontrent qu'ils contiennent des substances actives médicamenteuses non mentionnées sur les étiquetages telles que le sildénafil ou le tadalafil", les principes actifs du Viagra et du Cialis, médicaments contre les troubles de l'érection, vendus uniquement sur ordonnance.

Or, ces substances peuvent être toxiques. Elles "sont en particulier contre-indiquées chez les personnes souffrant de pathologies cardiaques, en raison des effets indésirables graves qu'elles peuvent générer", ajoutent les trois autorités. "Plusieurs centres antipoison ont répertorié ces derniers mois de nombreux signalements d'effets indésirables graves consécutifs à la consommation de ces produits, ayant engendré des convulsions répétées, des hémorragies d'origine pulmonaire, des œdèmes cérébraux, ou des insuffisances rénales aiguës majeures ayant, pour certains, entrainé des hospitalisations", assurent-elles.

Lire aussi

Lorsque des produits alimentaires sont identifiés comme dangereux par les autorités, ils "sont systématiquement retirés du marché et rappelés auprès des consommateurs", conclut le communiqué des laboratoires. Ils appellent ainsi les personnes ayant acheté ces miels "à ne surtout pas les consommer et à les détruire" voire "à consulter un médecin" si nécessaire. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

"The Voice All Stars" : ces 6 talents qu’on aimerait voir en finale

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

VIDÉO - Une manifestation contre le pass sanitaire dégénère en Martinique, trois interpellations

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.