Douleurs articulaires : les sports à privilégier et ceux à éviter

Douleurs articulaires : les sports à privilégier et ceux à éviter

BOUGER – Près de la moitié des Français souffrent de rhumatismes et la moitié d’entre eux sont gênés dans la pratique de leurs loisirs. Pourtant, l’activité physique est bénéfique pour les articulations. Découvrez les sports que vous pouvez pratiquer en fonction de vos douleurs.

Quand on souffre de douleurs articulaires, le sport peut passer à la trappe. Un sondage IFOP pour l’INSERM révèle ainsi que 56% se sentent gênés dans la pratique de leurs loisirs. Mais "l’activité physique, contrariée par les difficultés à bouger (…), est aussi un remède pour préserver son capital ostéoarticulaire", prévient Francis Berenbaum, le président de la Société française de rhumatologie et chercheur à l’Inserm.

Alors quelle activité choisir pour continuer à se dépenser sans aggraver ses douleurs ? "Il est recommandé de choisir son sport en fonction de son terrain articulaire, et des risques d’usure ou d’aggravation des lésions arthrosiques débutantes ou avérées", conseille le Dr Odile Picard-Paix dans son livre Longue Vie à nos articulations (ed. Marabout). En clair, un sport est plus ou moins conseillé selon l’articulation qui vous fait souffrir. A l’occasion de la journée mondiale contre les rhumatismes, célébrée ce mercredi 12 octobre, on fait le point. 

Lire aussi

    Les lombalgies

    "La majorité des activités sportives, pratiquées dans d’excellentes conditions, ne représentent pas un risque majeur pour les lombaires", note la spécialiste. Cependant, la pratique de certains sports doit rester modérée.

    Les sports déconseillés : l’escalade, la boxe et autres sports de combat, le rugby, le parapente et le parachutisme. De manière générale, ils peuvent occasionner des risques traumatiques. 

    Les sports recommandés : la marche, la randonnée pédestre, la natation et le crawl et dos crawlé en particulier, le golf (si les postures sont bien exécutées), le tai-chi et le stretching doux. Le badminton et le tennis ne sont pas contre-indiqués si les gestes sont amples et le rythme peu intensif. 

    Les douleurs à la hanche

    Pour ne pas prendre de risque, "la méthode la plus efficace consiste à conserver des activités physiques adaptées, selon l’âge et le degré de handicap éventuel", préconise le Dr Picard-Paix. Une activité physique est particulièrement indiquée en cas de douleur car une surcharge pondérale sollicite d’autant plus les hanches. 

    Les sports déconseillés : la course à pied, le tennis, le ski, les sports de ballon et les sports de combat. 

    Les sports recommandés : la natation, le vélo, l’aviron ou encore le tai-chi. 

    Les douleurs au genou

    Grand mal qui frappe les joueurs de football, les jeunes sportifs sont très touchés. "Les traumatismes augmentent fortement le risque d’arthrose, qu’ils aient lieu pendant ou en dehors de l’activité sportive", alerte le médecin. 

    Les sports déconseillés : le football, le rugby, le tennis, le judo, la musculation ou le marathon.

    Les sports recommandés : la natation, le vélo (jambes tendues) ou la marche après avis médical. 

    Dans tous les cas, pensez à consulter un médecin qui pourra vous conseiller selon votre situation personnelle. Il vous prescrira sûrement un traitement des plus efficaces : des séances de sport.

    VIDÉO - Et si vous soigniez vos douleurs par -100°C ?

    En vidéo

    Et si vous soigniez vos douleurs par -100°C ?

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 62 blessés parmi les forces de l'ordre, 81 interpellations

    93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

    Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

    Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

    Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

    Lire et commenter