EN DIRECT - Coronavirus : au moins 40 Américains infectés à bord du Diamond Princess au Japon

EN DIRECT - Coronavirus : au moins 40 Américains infectés à bord du Diamond Princess au Japon
Santé

Toute L'info sur

Coronavirus : l'épidémie meurtrière qui inquiète la planète

ÉPIDÉMIE - Le touriste chinois âgé de 80 ans hospitalisé depuis plusieurs jours à Paris dans un état grave en raison du coronavirus est mort. C'est le premier patient décédé à cause du virus en dehors d'Asie. Le bilan de l'épidémie se porte désormais à près de 1700 morts et plus de 60.000 personnes infectées, la plupart en Chine. Suivez les dernières informations.

Live

DIAMOND PRINCESS


Au moins quarante Américains ont été infectés par le nouveau coronavirus à bord du paquebot Diamond Princess, qui se trouve en quarantaine au large du Japon, ont annoncé dimanche les autorités américaines.


"Ils vont être traités dans des hôpitaux au Japon", a précisé sur la chaîne CBS Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des maladies infectieuses, alors que les Etats-Unis ont commencé à évacuer leurs ressortissants bloqués sur le navire depuis le 5 février.

NOUVEAU BILAN 


Le bilan du nouveau coronavirus en Chine continentale a dépassé la barre des 1.600 morts après la mort de 139 personnes dans la province de Hubei (centre), berceau de l'épidémie.


Dans son bilan quotidien, la commission sanitaire de la province a fait état de 1.843 nouveaux cas, ce qui marque une chute par rapport au nombre de nouveaux cas annoncé samedi.

ÉVACUATION DE RESSORTISSANTS DU DIAMOND PRINCESS 


Inquiets de la propagation rapide du nouveau coronavirus sur le paquebot de croisière Diamond Princess en quarantaine près de Yokohama, plusieurs pays ont décidé ce week-end d'évacuer rapidement leurs ressortissants.


Ce dimanche, 355 cas ont été comptabilisés sur ce navire, soit 70 de plus par rapport à samedi, jour où déjà 67 nouveaux cas avaient été confirmés. Mais les 3.711 personnes initialement à bord n'ont pas encore toutes subi les examens permettant d'établir leur éventuelle contamination. Les USA ont annoncé vouloir évacuer leurs ressortissants, Hong Kong vient d'émettre le même souhait, tout comme le Canada et l'Australie, selon les médias du pays. 


Les premiers départs en avion spécialement affrété devraient avoir lieu dans la nuit de dimanche à lundi, le débarquement des Américains étant fixé à 21HOO (12H00 GMT) selon les annonces faites à bord et retransmises via les réseaux sociaux.

FIN DE QUARANTAINE POUR LE 2e GROUPE DE CARRY-LE-ROUET


Le 2e groupe de Français rapatriés de Wuhan qui avaient été placés en quarantaine à Carry-le-Rouet a pu commencer à quitter le centre ce dimanche matin. Il s'agit de la deuxième vague de rapatriés en France à pouvoir sortir du centre de vacances que 181 personnes avaient déjà pu quitter vendredi.


19 Français et 59 ressortissants  d'autres pays qui avaient été placés en quarantaine dans un centre de formation des officiers de sapeurs-pompiers à Aix-en-Provence (Ensosp), à une trentaine  de kilomètres de Marseille devaient eux aussi quitter dans la journée de  dimanche leur lieu de quarantaine.

DIAMOND PRINCESS : 355 CAS À BORD


Le nombre de cas de coronavirus parmi les passagers du Diamond Princess ne cesse de croître avec 70 nouveaux cas recensés ce dimanche soit 355 au total. Et ce chiffre risque encore d’augmenter. Car les 3711 personnes à bord n'ont pas encore toutes subi les examens  permettant d'établir leur éventuelle contamination. "Jusqu'à présent, nous avons effectué des tests sur un total de 1.219  personnes", a déclaré le ministre japonais de la Santé Katsunobu Kato, sur la  chaîne publique nippone NHK, précisant que 73 des 355 personnes contaminées ne  présentaient pas de symptôme à ce stade.

PRES DE 1700 MORTS EN CHINE


Près de 1700 personnes sont mortes en Chine continentale depuis le début de l'épidémie de coronavirus après le décès de 139 personnes dans la province de Hubei (centre), berceau de l'épidémie, selon un nouveau bilan des autorités.


Dans son bilan quotidien, la commission sanitaire de la province a fait état de 1.843 nouveaux cas, ce qui marque une chute par rapport au nombre de nouveaux cas annoncé samedi.

 UN 12e CAS EN FRANCE


Dans un communiqué, le ministère de la Santé a annoncé samedi soir qu'une nouvelle personne a été diagnostiquée positive au coronavirus en France, portant leur nombre à 12.


"Le patient, de nationalité britannique, est une des personnes qui avaient séjourné dans le chalet des Contamines-Montjoie où, à l’issue de la découverte d’un premier cas, cinq personnes (cas secondaires) avaient ensuite été diagnostiquées positives la semaine dernière", explique le ministère.


"Depuis son arrivée à l’hôpital, il était régulièrement évalué et testé. Un prélèvement s’est révélé positif ce jour au coronavirus. Cela souligne la pertinence des mesures d’isolement préconisées pour les personnes contacts à risque élevé mises en place en France", peut-on lire dans le communiqué.


Après le décès d'un patient chinois de 80 ans infecté par le nouveau coronavirus et quatre guérisons parmi les 12 cas confirmés en France, il reste sept personnes hospitalisées: une Chinoise à Paris et six Britanniques contaminés par un même compatriote dans la région lyonnaise.

ARGENT

Coronavirus : pour endiguer l'épidémie, la Chine met en "quarantaine" des billets de banque

DÉCÈS DU PATIENT CHINOIS EN FRANCE 


Le professeur  Yazdan Yazdanpanah, chef du service maladies infectieuses à l'hôpital Bichat à Paris, directeur de l'institut d'infectiologie à l'Inserm et expert auprès de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) soignait le patient octogénaire chinois, dans son service. Dans un entretien au Parisien, il explique que lui et son équipe "ont fait tout ce que nous avons pu, mais son état était particulièrement grave". 

CAS DE CORONAVIRUS DANS LE MONDE HORS CHINE AU 15 FEVRIER 


Les quatre continents touchés selon Santé Publique France :


Asie hors chine :  282 cas

Europe : 46 cas

Amérique : 22 cas

Océanie : 15 cas

+ 221 cas sur le Diamond Princess

A BORD DU DIAMOND PRINCESS 


Les autorités japonaises indiquent que trois nouveaux cas de coronavirus ont été détectés, ce samedi, sur le Diamond Princess.

GRANDE BRETAGNE 


Huit des neuf personnes hospitalisées au Royaume-Uni pour avoir contracté le nouveau coronavirus sont sorties de l'hôpital, annonce, le service public de santé britannique, le NHS. 


Ces patients ont pu quitter l'endroit où elles étaient soignées après deux tests négatifs, a indiqué le NHS, précisant que les 94 personnes qui se trouvaient en quarantaine dans un hôpital de Liverpool (ouest de l'Angleterre) avaient aussi pu rentrer chez elles. 


"Au cours des prochaines semaines, nombre d'entre nous devront peut-être passer du temps confiné chez nous pour réduire la propagation du virus", a prévenu le professeur Keith Willett, de la NHS, saluant "l'excellent exemple" qu'avaient donné ces patients "calmes et responsables" face à "une situation éprouvante". En revanche, plus d'une centaine de personnes sont toujours en observation à Milton Keynes, au nord de Londres, a précisé le service public de santé. 

LE POINT SUR LES MALADES EN FRANCE 


Après le décès du patient octogénaire chinois, il reste 6 personnes hospitalisées en France mais leur "état n'inspire pas d'inquiétude", selon Agnès Buzyn. La fille du patient décédé, une femme chinoise de 50 ans dont la contamination avait été annoncée le 29 janvier "devrait pouvoir sortir prochainement" de Bichat, a annoncé la ministre.


Les derniers cas en date ont été annoncés le 8 février : il s'agit de cinq Britanniques - quatre adultes et un enfant de 9 ans - hospitalisés à Lyon pour deux d'entre eux et Grenoble pour les trois autres.


Ils ont été contaminés par le même homme: un compatriote de retour de Singapour, qu'ils avaient côtoyé dans un chalet des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie) où il avait séjourné quelques jours fin janvier.

BILAN 


Ce samedi 15 février, ce ne sont pas moins de 1500 personnes qui sont mortes du coronavirus, depuis le début de l'épidémie, en décembre dernier, selon les autorités chinoises. 

LE TOURISTE OCTOGÉNAIRE CHINOIS PRIS EN CHARGE A PARIS EST MORT 

Touriste chinois mort du Coronavirus à Paris : il n'avait pas été immédiatement diagnostiqué

A BORD DU DIAMOND PRINCESS 


Le mari de cette touriste français a été testé positif au Coronavirus ... Elle témoigne. 

Coronavirus : 70 nouveaux cas à bord du Diamond Princess, les Américains commencent à quitter le navire

Urgent

MORT DU TOURISTE CHINOIS PRIS EN CHARGE A PARIS 


Agnès Buzyn annonce le décès du touriste chinois de 80 ans, atteint du Coronavirus, pris en charge à l'hôpital Bichat à Paris. Il était depuis plusieurs jours, dans un état sévère. Les huit autres cas porteurs du coronavirus en France sont dans un état stable, a ajouté la ministre.  

ETATS-UNIS ET LE DIAMOND PRINCESS 


Les autorités américaines ont annoncé qu'elles allaient évacuer les touristes américains se trouvant à bord du paquebot Diamond Princess, ce paquebot mouillant dans un port japonais depuis le début du mois de février. 


Washington a indiqué dans une lettre adressée aux ressortissants américains présents sur le navire son intention d'envoyer un avion dimanche, ajoutant que ces personnes devront respecter une quarantaine supplémentaire de 14 jours à leur arrivée aux Etats-Unis.


La date de départ de cet avion pour les Etats-Unis n’est pas précisée mais la lettre, affichée sur le site internet de l’ambassade des Etats-Unis au Japon, indique qu’il atterrira sur la base aérienne de Travis, en Californie.


"Les passagers seront examinés pour détecter d'éventuels symptômes et nous travaillons avec nos partenaires japonais pour nous assurer que tout passager présentant des symptômes recevra les soins nécessaires au Japon s'il n'est pas en état de prendre l'avion", peut-on lire. "Si vous choisissez de ne pas monter à bord de cet avion, il ne vous sera pas possible de retourner aux Etats-Unis pendant un certain temps", poursuit le message.

A BORD DU DIAMOND PRINCESS 


Les autorités japonaises font état d'un nouveau bilan de cas détectés à bord : 67 nouveaux cas ont été détectés. 

DES BILLETS DE BANQUE EN QUARANTAINE !


La Chine nettoie et met en quarantaine les  billets de banque usagés dans l'objectif affiché de limiter la propagation du  coronavirus, a annoncé samedi la banque centrale; Les banques font usage de rayons ultraviolets ou de hautes températures  pour désinfecter les billets, avant de les placer sous scellés et de les isoler pendant sept ou quatorze jours, a expliqué Fan Yifei, vice-gouverneur de la  Banque centrale chinoise (PBOC). Les transferts de billets entre provinces ont été suspendus.


Après cette période de "quarantaine", dont la durée dépend de la sévérité  de l'épidémie du coronavirus dans la région concernée, les billets de banque  peuvent être remis en circulation, a-t-il indiqué lors d'une conférence de  presse.


La PBOC semble répondre à une réticence accrue des Chinois d'utiliser de  l'argent liquide par peur de contamination. Et ce même si les paiements mobiles  sont omniprésents depuis des années dans le pays, la plupart des consommateurs  chinois recourant à leur smartphone pour régler leurs achats au quotidien.

LE BILAN S'ALOURDIT


L'épidémie de nouveau coronavirus a fait 139 morts supplémentaires dans la province du Hubei, la plus fortement touchée, portant le bilan pour l'ensemble de la Chine à plus de 1.500 décès, ont annoncé samedi les autorités sanitaires locales.


Un total de 2.420 nouveaux malades ont été recensés dans cette province du centre du pays, soit environ moitié moins que la veille, a-t-on ajouté de même source.

DIAMOND PRINCESS : UN FRANÇAIS CONTAMINÉ


Un couple de Français a dû être séparé, l'homme - âgé de 80 ansayant été contaminé par le coronavirus malgré le confinement en cabine. "C'est très triste, confie à TF1 Linda Vittori, l'épouse du Français contaminé. Ca faisait 11 jours que nous étions confinés dans notre cabine... et bien le virus est arrivé à nous." Le couple avait pourtant suivi minutieusement les consignes. 

Coronavirus : 70 nouveaux cas à bord du Diamond Princess, les Américains commencent à quitter le navire

Urgent

PREMIER CAS EN AFRIQUE 


Le ministère égyptien de la Santé annonce la découverte d'un cas de coronavirus dans le pays, en faisant le premier sur le continent africain, jusqu'à présent épargné. Il ne s'agit pas d'un ressortissant égyptien, indiquent les autorités, sans toutefois préciser sa nationalité.  

L'OMS DÉFEND PÉKIN


L'OMS a pris la défense de la Chine après les critiques américaines sur le "manque de transparence" supposé de Pékin. "Nous avons un gouvernement qui coopère avec nous, qui invite des experts internationaux, qui a partagé des séquences (du virus), qui continue à œuvrer avec le monde extérieur, qui a publié encore et encore dans des revues médicales internationales crédibles", a souligné le chef du département des urgences sanitaires de l'OMS, Michael Ryan. "Je trouve que cela cadre difficilement avec les commentaires de M. Kudlow, mais chacun est libre d'avoir son opinion", a-t-il ajouté devant la presse, en référence aux critiques du conseiller économique du président Donald Trump, qui avait déploré jeudi le "manque de transparence" de Pékin. 

JO DE TOKYO 


L'Organisation mondiale de la santé (OMS) assure ne pas avoir émis d'avis sur la tenue des JO-2020 à Tokyo au regard de l'épidémie de coronavirus, se disant cependant prête à apporter toute l'assistance technique nécessaire aux organisateurs pour qu'ils prennent leur propre décision. "Nous n'avons pas donné d'avis au CIO (Comité international olympique) pour les Jeux olympiques dans un sens ou dans un autre, et nous ne le ferons pas", a déclaré à la presse le chef du département des urgences humanitaires de l'OMS, Michael Ryan, interrogé sur les craintes de voir l'épidémie peser sur la tenue des JO de Tokyo, qui doivent se tenir du 24 juillet au 9 août.


Plus tôt dans la journée, John Coates, président du Comité de coordination du CIO, avait assuré depuis Tokyo que "le conseil que nous avons reçu de l'OMS est qu'il n'y a aucune raison de prévoir un plan d'urgence pour l'annulation ou le déplacement des Jeux".

SOUTIEN


Le FC Barcelone témoignera son soutien envers la Chine, pays le plus affecté par le nouveau coronavirus, et envers les citoyens chinois victimes de discriminations dues à la peur de cette maladie,  lors de la réception de Getafe samedi, a annoncé le club vendredi.


Au début du match, les joueurs du Barça et de Getafe entreront sur la pelouse accompagnés "d'enfants d'origine chinoise membres de la Peña (groupe de  supporters) 'Dracs Units Xinesos pel Barça'", avec des tee-shirts floqués du  message "Stronger Together" ("Plus forts ensemble", en anglais), a déclaré le  club blaugrana ce vendredi via communiqué.

VOLS


La compagnie aérienne allemande Lufthansa a annoncé ce vendredi qu'elle prolongeait la suspension de ses vols vers deux grandes villes de Chine, alors que l'épidémie du nouveau coronavirus continue sa progression. Lufthansa et les autres compagnies du groupe Swiss et Austrian Airlines s'abstiendront ainsi de tout vol vers Pékin et Shanghai "jusqu'au 28 mars",  indique le groupe dans un communiqué.

TRAITEMENT


Le patient de 48 ans infecté par le nouveau coronavirus et sorti du CHU de Bordeaux, jeudi, après 22 jours d'hospitalisation a été traité avec du remdesivir, un antiviral "prometteur", qui "agit directement sur le virus pour  empêcher sa multiplication". Le Pr Denis Malvy,  responsable de l'unité maladies tropicales et du voyageur du CHU Pellegrin, a précisé que le médicament était administré par voie intraveineuse pendant dix jours et que le patient l'avait "parfaitement toléré".

RUSSIE


La Russe qui s'était évadée de l'hôpital après y avoir été placée en quarantaine à cause d'un séjour en Chine a été convoquée par la justice et risque d'être à nouveau hospitalisée, selon l'AFP.

CHINE

Six membres du personnel soignant sont décédés en Chine du nouveau coronavirus et un total de 1.716 ont été contaminés, selon un bilan annoncé vendredi par le gouvernement, soulignant les risques encourus dans les hôpitaux.


L'annonce survient une semaine après la mort, due au virus, d'un médecin qui avait tenté d'alerter les autorités au tout début de l'épidémie mais avait été réprimandé par la police. Son décès avait provoqué la colère sur les réseaux sociaux.

CARRY-LE-ROUET 


Fin de quarantaine pour les 181 rapatriés de Wuhan, restés isolées pendant 14 jours au centre de vacances de Carry-le-Rouet, dans les Bouches-du-Rhône. Les premières sorties ont eu lieu ce matin dès 7 heures. Des certificats qui attestent la non-contamination au coronavirus ont été distribués. 


Des navettes conduiront les personnes à la gare de Saint-Charles à Marseille ou à l'aéroport Marseille Provence. Une trentaine de personnes seront directement récupérées par leur famille. 


Marc Zyltman, administrateur national de la Croix-Rouge française a indiqué que les rapatriés étaient "sereins, plutôt heureux de quitter le site." Il a souligné la "solidarité collective" qui s'est mise en place durant les 14 jours d'isolement. "Ils ont vécu une expérience inédite."  


La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn est attendue à Carry-le-Rouet à 13 heures. 

CARRY-LE-ROUET

Coronavirus : fin de quarantaine pour les premiers rapatriés de Wuhan

116 NOUVEAUX DÉCÈS EN CHINE


Le nombre de nouveaux décès dus au coronavirus dans les dernières 24 heures dans la province chinoise du Hubei, épicentre de l'épidémie, a été de 116, en forte baisse par rapport à la veille (242 décès recensés), ont annoncé vendredi les autorités.


Un nouveau bilan qui fait monter à 1483 le nombre de morts liés au virus depuis le début de l’épidémie en Chine, où plus de 64 600 ont été contaminées en tout.

DÉSESPOIR 


Ils sont plus d'une cinquantaine, bloqués à Wuhan, épicentre de l'épidémie de coronavirus : s'estimant "abandonnés", des ressortissants nigérians implorent leurs dirigeants de les aider...

"Au fil des jours, l'espoir s'éloigne" : des Nigérians "abandonnés" à Wuhan appellent leurs dirigeants à l'aide

EXPLICATIONS

Coronavirus : quel est ce nouveau mode de calcul qui fait exploser le nombre de cas ?

LE PATIENT BORDELAIS SORT DE L'HÔPITAL


Le patient de 48 ans aurait quitté le CHU Pellegrin, à Bordeaux, où il était hospitalisé depuis le 23 janvier. C'est en tout cas ce qu'il a déclaré à Vitisphère, témoignant de ses 22 jours en quarantaine.Interrogé par l'AFP, le CHU a refusé de commenter l'information, renvoyant à une conférence de presse prévue vendredi matin. L'ARS s'est également refusée à toute confirmation, renvoyant au ministère de la Santé.


"Cet isolement forcé m'a fait prendre conscience à quel point le quotidien d'une vie est précieux. J'étais enfermé. C'était dur. Cette liberté banale mais fondamentale, d'être libre de ses mouvements, comme sortir dans la rue, aller venir, sont essentiels", a-t-il témoigné.

"PAS DE CHANGEMENT SIGNIFICATIF"


Il n'y a pas de "changement significatif" dans la propagation de l'épidémie, selon l'OMS.

PREMIER DÉCÈS AU JAPON


On en sait un peu plus sur le premier décès de personne porteuse du nouveau coronavirus au Japon. La femme a été testée positive selon des résultats obtenus post mortem, a annoncé le ministre japonais de la Santé Katsunobu Kato. Le ministre est néanmoins resté prudent sur ce qui a réellement provoqué la mort de cette habitante de la région de Kanazawa, au sud de Tokyo. "La relation entre le nouveau coronavirus et la mort de cette personne n'est pas encore établie", a-t-il déclaré au cours d'un point de presse organisé dans la soirée. Elle avait développé des symptômes le 22 janvier avant d'être hospitalisée le 1er février.

15ÈME CAS AUX ÉTATS-UNIS


Un 15ème cas de coronavirus confirmé aux États-Unis, annonce le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Le patient état déjà soumis à une quarantaine au Texas. 

DES NOUVELLES DU MS WESTERDAM


Rejetés par cinq pays d'Asie, les 2257 passagers du navire de croisière américain sont arrivés à Sihanoukville, au Cambodge, où ils restent en quarantaine. Sur Twitter, le chef de l'OMS fait savoir que 20 personnes, qui présentaient des symptômes, sont soumises à des analyses. Les tests sont actuellement envoyés au laboratoire via un hélicoptère.

BIG BROTHER 


Quand la technologie - et la surveillance de masse - se mettent au service de la lutte contre le nouveau coronavirus.

"Close Contact Detector" : la Chine lance une appli qui localise les personnes infectées par le coronavirus

ESPAGNE


21 personnes ont pu rentrer chez elles après avoir terminé leur mise en quarantaine. Isolées à l'hôpital Gomez Ullah de Madrid depuis leur retour en Espagne, emmes rentraient de Wuhan, épicentre du virus. 

CORONAVIRUS À LONDRES


On en sait un peu plus sur le premier cas de coronavirus confirmé à Londres. Il s'agit d'une ressortissante chinoise récemment arrivée dans la capitale, selon le Guardian. D'abord hospitalisée à Lewisham, dans le sud de Londres, elle est désormais prise en charge à Saint-Thomas. 


La femme n'a pas suivi les recommandations des autorités sanitaires, conduisant plusieurs personnes à devoir rester isoler chez elles. Le quotidien écrit ainsi qu'elle n'est pas arrivée en ambulance ou par ses propres moyens, et qu'elle s'est rendue directement à la réception de l'hôpital, sans prévenir de son arrivée préalablement. Les deux membres du personnel sont aujourd'hui en quarantaine chez eux. 

TOURNÉE REPORTÉE


Stormzy, un rappeur britannique, annonce sur Instagram avoir reporté sa tournée en Asie. Les informations concernant les prochaines dates seront données "en temps voulu", écrit le le lauréat des Brit Awards . "Je promets que je serai de retour."

PREMIER DÉCÈS AU JAPON?


Les autorités japonaises ont annoncé qu'une personne contaminée au coronavirus est décédée, ce jeudi. Cependant, pour le moment, il n'est pas encore certain que le Covid-19 soit la cause directe de sa mort. La femme de 80 ans, originaire d'une région proche de Tokyo, ne faisait pas partie des passagers du bateau de croisière arrêté au large de l'archipel, a tenu à préciser le ministre de la Santé.

LES JO AURONT BIEN LIEU


Le comité d'organisation des Jeux olympiques de Tokyo ne cesse de le marteler : oui, les JO auront lieu, malgré le coronavirus. Fustigeant des "rumeurs irresponsables", le président du comité, Yoshiro Mori, a une nouvelle fois souligné qu'il n'envisageait pas de "reporter ou d'annuler les Jeux". 


A seulement 162 jours de la cérémonie d'ouverture, l'épidémie inquiète pourtant dans ce pays qui compte une trentaine de cas positifs. Lors d'une réunion avec des membres du CIO, la gouverneure de la capitale a promis de mettre en oeuvre des "mesures rigoureuses" pour protéger la population, tandis que maire du village olympique fonde ses espoirs sur une augmentation de l'humidité dans l'air pour tuer la maladie. "Nous avons la saison des pluies qui pourrait vaincre le virus", a-t-il estimé.

LE MS WESTERDAM ACCOSTE AU CAMBODGE 


Rejeté par cinq pays d'Asie, le navire de croisière américain MS Westerdam est arrivé au Cambodge. Un dénouement heureux pour les 1.455 passagers et 802 marins. 


Bien qu'aucun cas de coronavirus n'avait été détecté à bord, le paquebot avait fait escale à Hong Kong le 1er février où une cinquantaine de cas de Covid-19 furent détectés. Les autorités portuaires de Taïwan, des Philippines, du Japon ou encore de Thaïlande refusèrent aux passagers de débarquer sur leur territoire. 

DIAMOND PRINCESS


Les prélèvements se poursuivent à bord du Diamond Princess, ce paquebot placé en quarantaine au large du Japon depuis la découverte de plusieurs passagers infectés par le virus. 

VICTIME


Le ministre japonais de la Santé a annoncé jeudi 13 février un premier cas de décès au Japon d'une personne porteuse du nouveau coronavirus, tout en restant prudent sur la cause de la mort de cette femme de 80 ans.


"La relation entre le nouveau coronavirus et la mort de cette personne n'est pas encore établie", a déclaré Katsunobu Kato au cours d'un point de presse jeudi soir. "Il s'agit du premier cas de décès d'une personne ayant été testée positive", a-t-il précisé.

LES BÉNÉFICES DE NISSAN PLONGENT


Le coronavirus fait des ravages dans l'industrie automobile mondiale, et Nissan ne déroge pas à la règle. Le constructeur automobile japonais a annoncé que ses bénéfices d'exploitations ont chuté de 54,3 milliards de yens (455 millions d'euros). Soit une baisse de 83% par rapport à la même période l'an dernier.

En cause : le manque de pièces fabriquées en Chine. Nissan, General Motors, Renault, Honda et le groupe PSA possèdent tous de grandes usines à Wuhan, fermées depuis fin janvier.

Infos précédentes

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent