Coronavirus : Agnès Buzyn, un grand oral pour défendre son action

Coronavirus : Agnès Buzyn, un grand oral pour défendre son action

AUDITION - A peine tournée la page de sa cuisante défaite aux élections municipales à Paris, l'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn s'est expliquée pendant plus de 4 heures, mardi 30 juin, sur la gestion de la crise du coronavirus face aux députés.

Live

MASQUE OBLIGATOIRE DANS LE NORD


La préfecture du Nord a pris ce matin un arrêté pour rendre obligatoire le port du masque dans toutes les rues des communes du département à partir de vendredi de 6h à 18h. 

CANCERS CHEZ LES ENFANTS


Selon une étude parue jeudi 4 mars, l'épidémie du Covid-19 a eu des conséquences négatives sur les soins apportés aux plus jeunes atteints d'un cancer. En particulier dans les pays les moins riches.

La prise en charge des cancers des enfants dégradée par la pandémie

MASQUE OBLIGATOIRE DANS LE NORD


La préfecture du Nord a pris ce matin un arrêté pour rendre obligatoire le port du masque dans toutes les rues des communes du département à partir de vendredi de 6h à 18h. 

VACCINATION D'ICI LA "FIN DE L'ÉTÉ" DANS L'UE


Le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton a déclaré ce jeudi que l'Union européenne devrait être en mesure de vacciner tous ses citoyens  "d'ici la fin de l'été". "La situation sur les vaccins est rassurante. C'est un défi énorme et pourtant nous avons réagi avec une grande rapidité", s'est-il satisfait précisant que l'Europe serait en capacité de "produire 2-3 milliards de vaccins par an" dès la fin 2021.

AIRBUS : PAS DE LICENCIEMENT EN FRANCE


Airbus a annoncé ce jeudi qu'aucun licenciement sec n'était prévu en France, en Allemagne ou au Royaume-Uni, pays les plus visés par le plan de 15.000 suppressions de postes mis en place pour s'adapter à la crise provoquée par le Covid-19. 


Cette annonce reste sujette au "déploiement réussi des mesures de mobilité interne en cours", précise le groupe dans une déclaration transmise à l'AFP. En Espagne, la situation n'est pas néanmoins pas encore tranchée en Espagne où "le processus social a débuté plus tard".

ASTRAZENECA POUR LES PLUS DE 65 ANS EN ALLEMAGNE 


Après le feu vert de la commission allemande des vaccins, le ministère de la Santé a confirmé ce jeudi que le vaccin AstraZeneca pouvait désormais être utilisé pour les personnes de 65 ans et plus. 


"La commission des vaccins recommande désormais le vaccin AstraZeneca pour les personnes de plus de 65 ans également. C'est une bonne nouvelle pour les personnes âgées qui attendent une piqûre", s'est réjoui le ministre de la Santé, Jens Spahn.


 Hier, Angela Merkel avait déjà largement ouvert la porte à une telle mesure. 

COLLABORATION NORVATIS ET CUREVAC 


Le laboratoire allemand CureVac a annoncé jeudi avoir signé un accord avec le géant pharmaceutique suisse Novartis. Ce dernier contribuera dès 2021 à la production du vaccin contre le Covid-19 à ARN messager, actuellement toujours en développement. La production pourrait commencer "au cours du deuxième trimestre 2021". 


Le fabriquant - qui attend encore une approbation du régulateur européen - vise une production de "50 millions de doses au maximum" d'ici la fin de l'année et d'environ 200 millions de doses en 2022. 

EXAMEN DU VACCIN RUSSE 


Après avoir autorisé trois vaccins en Europe, l’Agence européenne des médicaments a annoncé avoir commencé l’examen du vaccin russe Spoutnik V. Dans la foulée, la Russie se dit déjà prête à fournir des doses à 50 millions d’Européens dès le mois de juin.

Vaccin russe Spoutnik V : l'Europe a débuté son examen en vue de son futur déploiement

LE POINT SUR LA PANDÉMIE 


La pandémie de coronavirus a désormais fait au moins 2.560.789 morts dans le monde depuis son apparition. Les États-Unis demeurent le pays le plus touché (519.064 décès) devant le Brésil (259.271), le Mexique (188.044), l'Inde (157.435) et le Royaume-Uni (123.783). 

UN PLAN DE RELANCE EN ÎLE-DE-FRANCE


La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé ce jeudi avoir signé un accord de relance de 13, 8 milliards d'euros avec l'État. Il vise à soutenir l'économie et "répondre à l'urgence sociale" à l'heure où la crise sanitaire impacte particulièrement jeunes et entreprises.


Ce plan de relance, le plus important des huit signés en France, se donne trois axes prioritaires: transition écologique, soutien à l'économie et cohésion sociale.


L'Île-de-France "est la plus touchée économiquement par le Covid, il était normal que la région vote le plan de relance le plus ambitieux de France", a commenté l'élue, rappelant que le plan venait s'ajouter à un "acte I" de 1,3 milliard d'euros annoncé en mai et "exécuté à 100%".

FOOTBALL 


L'UEFA a annoncé ce jeudi que le huitième de finale retour de la Ligue des champions entre Liverpool et Leipzig se déroulerait à Budapest, en raison des restrictions de déplacements liés à la pandémie de Covid-19. La capitale hongroise avait déjà été choisie pour les mêmes raisons lors du match aller (2-0 pour Liverpool). 

REMONTÉE DES CAS EN EUROPE


La direction régionale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé ce jeudi que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 augmentait de nouveau  en Europe, après six semaines de déclin. 


"La semaine dernière, les nouveaux cas de Covid-19 en Europe ont augmenté de 9% pour atteindre un peu plus d'un million. Cela met fin à une baisse prometteuse de six semaines des nouveaux cas, avec plus de la moitié de notre région enregistrant un nombre croissant de nouvelles infections",  a notamment déclaré Hans Kluge, le directeur Europe de l'institution.

AUGMENTATION DES PLACES DANS LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES


Dans un contexte de crise sanitaire et de tension sur le système hospitalier, le gouvernement a annoncé jeudi qu'il allait ouvrir des places supplémentaires dans les formations sanitaires et sociales.


"La crise sanitaire que nous traversons a renforcé l’expression du besoin en recrutement de personnels soignants  [...] C’est pourquoi, le Gouvernement et Régions de France s’unissent pour former davantage de personnels soignants en augmentant le nombre de places dans les instituts de formation, en améliorant l’orientation et les parcours des candidats à ces formations", peut-on lire dans un communiqué. 


Cette mesure, entrant dans le cadre du Ségur de la Santé, va permettre la création de "16 000 nouvelles places d’ici 2022 au sein des instituts de formation : 6 600 pour les métiers d’infirmiers, 6 600 pour les aides-soignants, 3 400 pour les accompagnants éducatifs et sociaux". 12.600 places supplémentaires seront à disposition dès la rentrée 2021-2022. 

STAGNATION DU CHÔMAGE DANS LA ZONE EURO


Selon le dernier rapport de l'office européen des statistiques publié ce jeudi, le chômage dans la zone euro a stagné en janvier par rapport au mois précédent. Il touche ainsi toujours 8,1% de la population active. 


À noter toutefois un léger reflux chez les jeunes, qui restent tout de même - plus que jamais - les plus touchés par la pandémie et ses conséquences. Ainsi le taux de chômage parmi les moins de 25 ans, a atteint 17,1%, en repli de 0,1 point par rapport à décembre 2020. 

VERS UNE SORTIE DE CRISE PROGRESSIVE EN AVRIL ? 


Sur le plateau de LCI, le chef du service prévention et contrôle des infections aux Hôpitaux universitaires de Genève a déclaré que d'ici "six à huit semaines", la France pourra "relâcher" la pression progressivement.

Vers une sortie de crise mi-avril ? : "On commence à voir la lumière au bout du tunnel", estime le Pr Pittet

LE TEXAS ET LE MISSISSIPI AU COEUR DES CRITIQUES


L'immunologue américain a sévèrement critiqué les autorités du Texas et du Mississipi qui ont récemment autorisé une levée des restrictions sanitaires. "Il est tout simplement inexplicable" de desserrer l'étreinte sanitaire aussi rapidement affirme-t-il. 


"Je comprends la nécessité de vouloir revenir à la normalité, mais rejeter complètement les directives de santé publique est contreproductif, en particulier dans un contexte où 55 000 à 70 000 personnes sont infectées chaque jour aux États-Unis", ajoute le scientifique.


Plus tôt dans la semaine, l'emblématique coach des San Antonio Spurs (NBA), Gregg Popovich s'en était également pris au gouverneur du Texas. 

LE VACCIN SPOUTNIK V EXAMINÉ PAR L'UE


L'Agence Européenne du médicament a débuté ce jeudi l'examen du vaccin russe Spoutnik V en vue d'une possible homologation. "L'AEM a débuté une étude continue du Spoutnik V, un vaccin contre le Covid-19 développé par le centre national russe Gamaleya d'épidémiologie et mircobiologie", a indiqué l'instance dans un communiqué. En cas de décision favorable, les pays européens pourraient commencer à utiliser ce sérum. 


Dans la foulée, les autorités russes ont annoncé qu'elles étaient prêtes à livrer jusqu'à 50 millions de doses aux pays européens d'ici juin prochain en cas d'issue positive.

FLAMBÉE DES CONTAMINATIONS EN HONGRIE


Les autorités sanitaires hongroises ont annoncé que 6 278 nouveaux cas avaient été enregistrés ces dernières 24 heures dans le pays, un plus haut depuis trois mois. 152 personnes sont également décédées dans ce laps de temps, une nette augmentation.

CAMPAGNE DE VACCINATION EN FRANCE


Après un Conseil de défense dans la matinée, une réunion consacrée aux mesures sanitaires en cas de sortie de crise s'est tenue mercredi soir à l'Elysée. Julien Arnaud nous emmène ce jeudi dans les coulisses de ces événements.

Conseil de défense sanitaire : vers une accélération de la campagne de vaccination ?

COUP D'ENVOI DE LA COLLECTE NATIONALE DES RESTOS DU COEUR VENDREDI


Les Restos du cœur lancent ce vendredi leur traditionnelle collecte nationale. Cette année, elle prend une dimension "vitale" compte tenu de la crise sanitaire et économique. Cette situation devrait se traduire par une "hausse significative" des bénéficiaires de denrées alimentaires et de produits d'hygiène. Cette action s'achèvera dimanche soir.  


"Ce qui nous inquiète c'est l'augmentation significative probable du nombre de personnes que nous devrons accueillir avec des besoins sans doute différents qui fait que cette collecte est essentielle et qu'elle revêt un caractère absolument vital", souligne le président de l'association, Patrice Douret.


Lors de la précédente campagne en 2020 l'association avait récolté 7.400 tonnes de denrées - soit l'équivalent de 7 millions de repas.


Parallèlement, une étude publiée en février nous apprend que plus de 2,1 millions de personnes bénéficient de l'aide alimentaire en ce début d'année 2021. Plus de la moitié (51 %) des personnes aidées déclarent y avoir recours depuis moins d'un an.

6 MILLIONS DE DOSES ASTRAZENECA D'ICI FIN MARS EN FRANCE


Interrogé par BFMTV, le président d'AstraZeneca France a annoncé ce jeudi qu'environ six millions de doses auront été livrées d'ici la fin du mois de mars en France.


Parallèlement, Olivier Nataf a fait le point sur l'efficacité de son sérum contre les différents variants. "Contre le variant anglais, les vaccins disponibles sont efficaces". "Contre le variant sud-africain, il semble y avoir une diminution de l’efficacité. Cela ne signifie pas ‘pas d’efficacité du tout’. Il faut quand même activer le système immunitaire", indique-t-il ainsi.

RETAILLEAU CONTRE L'ENFERMEMENT DES PERSONNES ÂGÉS


Le président du groupe Les Républicains au Sénat a salué la récente décision du Conseil d'État de mettre fin à l'interdiction de sortie des résidents des Ehpad. "J'en ai marre qu'on enferme, depuis des mois et des mois, nos anciens dans la solitude", s'emporte-t-il. "La civilisation c'est quoi ? La civilisation c'est pouvoir accompagner quelqu'un qui est au crépuscule de ses jours, c'est d'être là des plus fragile", souligne-t-il encore sur les ondes de France Info.

PARIS ÉGRATIGNE L'AUTRICHE ET LE DANEMARK


La porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a fustigé le projet d'alliance du Danemark et de l'Autriche avec Israël en matière de vaccins anti-Covid. Le "cadre européen" reste le plus approprié pour garantir la "solidarité" au sein de l'UE, martèle-t-elle. "Notre conviction reste de façon très claire que la solution la plus efficace pour répondre aux besoins de vaccination doit continuer de reposer sur le cadre européen", ajoute le Quai d'Orsay. "C’est en effet lui qui garantit la solidarité entre États membres plus que jamais indispensable et notre efficacité collective", a-t-elle ajouté.


Pour rappel, le chancelier autrichien Sebastian Kurz et son homologue danoise Mette Frederiksen doivent rencontrer jeudi en Israël le Premier ministre Benyamin Netanyahou afin de lancer un partenariat pour les vaccins de deuxième génération, portant à la fois sur la production et la recherche.

MOTIF D'ESPOIR


Dans les colonnes de France Info, le professeur Bruno Lina s'est montré optimiste sur l'évolution du virus à moyen terme. "À un moment donné, le potentiel évolutif" du Covid-19 "va arriver à une fin. Quand il arrivera à cette fin, il va rentrer dans les rangs des virus saisonniers banals qui donneront des rhumes ou des infections pas sévères", assure le membre du Conseil scientifique ce jeudi. 

LES INÉGALITÉS D'ACCÈS AU SOIN RENFORCÉES PAR LA PANDÉMIE


Selon une étude menée sous l'égide de l'Assurance maladie et de l'Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore) et publiée ce jeudi, le premier confinement a accentué les inégalités d'accès aux soins. Le renoncement à consulter un médecin est notamment plus marqué chez les catégories les plus fragiles. 60% des personnes interrogées ont indiqué ne pas avoir réalisé "au moins un soin ou acte dont elles avaient pourtant besoin" durant le confinement de mi-mars à mi-mai 2020. 


"La crise a touché tout le monde, mais a été plus fortement ressentie chez les populations pour lesquelles une fragilité préexistait", conclut l'étude. 

MANQUE D'AIDES DES INDÉPENDANTS DU SPECTACLE 


Le violoniste français, Renaud Capuçon, s'est désolé ce jeudi sur RTL que les indépendants du spectacle n'aient reçu que "1.500 euros d'aides en un an" au maximum. "C'est un scandale", assène-t-il. 


Pour rappel, les professionnels de la culture manifestent partout en France ce jeudi pour réclamer un relâchement des restrictions sanitaires qui les étouffent.

STRATÉGIE ZÉRO COVID


Constatant les limites des "stratégies nationales différenciées", la maire de Paris défend la mise en place d’une stratégie "zéro Covid" à l’échelle européenne, afin de réduire le nombre de cas de contaminations. L’élue se montre toutefois critique envers la notion de confinement, qui va généralement de pair avec cette stratégie.

Anne Hidalgo prône une stratégie "zéro Covid" européenne… sans confinements

PANDÉMIE BAVARDE ET ANXIOGÈNE 


Le sociologue et philosophe français Jean-Pierre Le Goff a estimé sur Europe 1 que la pandémie de coronavirus était "anxiogène et bavarde". 

ASTRAZENACA : "CETTE MAUVAISE PRESSE  N'A AUCUNE RAISON D'ÊTRE"


Sur le plateau de LCI, le Pr Didier Pittet, chef du service Prévention et Contrôle des infections aux Hôpitaux universitaires de Genève, s'est exprimé sur la crise sanitaire. Au micro de Jean-Michel Aphatie, le professionnel de santé a rassuré sur le vaccin Astrazenaca : "Cette mauvaise presse n'a aucune raison d'être." Le Pr Didier Pittet a ajouté que l'"on ne s'en sortira pas sans une vaccination planétaire."

PR DIDIER PITTET : "RENDRE LA VACCINATION AU COVID-19 OBLIGATOIRE, CE N'EST PAS LA SOLUTION"


Ce jeudi, le Pr Didier Pittet, le chef du service Prévention et Contrôle des infections aux Hôpitaux universitaires de Genève s'est exprimé sur la crise sanitaire au micro de Jean-Michel Aphatie. Il a admis que "parfois les soignants sont difficiles à convaincre" sur la question de la vaccination. Cependant, le Pr Didier Pittet a estimé que "rendre la vaccination au Covid-19 obligatoire, ce n'est pas la solution". 

Et le personnel soignant est-il plus exposé au virus ? Dr Didier Pittet a répondu : "l'essentiel de la contamination des soignants se fait dans l'activité sociale."

VERS DES JO SANS SPECTATEURS ÉTRANGERS ?


Plusieurs médias japonais ont annoncé ce jeudi que les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo prévus cet été penchent pour l'interdiction des spectateurs venus de l'étranger en raison de la situation sanitaire. Les responsables craignent en effet qu’un afflux de visiteurs étrangers ne mette en danger le public japonais, très réticent à la tenue des Jeux. 


La sécurité des Japonais "est la priorité", avait déclaré mercredi la présidente du comité d’organisation Seiko Hashimoto après un entretien avec des responsables du CIO, du gouvernement japonais et de la ville de Tokyo. 


Une décision finale devrait être prise d'ici la fin du mois. 

PR DIDIER PITTET : MI-AVRIL " DANS CE DÉLAI, ON POURRA COMMENCER Â RELACHER EN DOUCEUR" LES RESTRICTIONS


Sur le plateau de LCI, le Pr Didier Pittet, chef du service Prévention et Contrôle des infections aux Hôpitaux universitaires de Genève, s'est exprimé sur la crise sanitaire. Au micro de Jean-Michel Aphatie, le professionnel de santé a déclaré ce jeudi : "L'idée c'est de se dire d'ici 6 à 8 semaines, on aura certainement fait beaucoup de progrès en matière de vaccination (...) Dans ce délai, on pourra commencer à relâcher en douceur" les restrictions. Il a aussi ajouté : "On commence à voir une certaine lumière au bout du tunnel."

GESTION DE LA DETTE COVID


Invité de France 2 ce jeudi, Guillaume Peltier a proposé une solution pour l'avenir de la dette liée à la crise du coronavirus. "Nous proposons d'isoler la dette Covid et de la rembourser sur un temps plus long avec des recettes nouvelles (...) pour relancer la croissance", indique le député LR. Trois solutions sont envisagées pour lever des fonds en vue de rembourser cette dette : une "taxe sur les Gafam", une "taxe sur les transactions financières" et une "taxe carbone aux frontières de l'UE".

SUSPENSION DE L'INTERDICTION DE SORTIE DES RÉSIDENTS D'EHPAD 


Le Conseil d’Etat a estimé mercredi 3 mars que la décision prise par le gouvernement de suspendre pour les résidents d’Ehpad les sorties dans les familles était maintenant "disproportionnée", compte tenu notamment de la campagne de vaccination qui a été menée dans ces établissements.

Le Conseil d’Etat suspend l’interdiction de sortie des résidents d’Ehpad, jugée "disproportionnée"

VACCIN ASTRAZENECA AUX PLUS DE 65 ANS EN ALLEMAGNE 


Comme la France, l'Allemagne a décidé d'autoriser l'usage du vaccin AstraZeneca pour les personnes de plus de 65 ans. "Des études très récentes ont fourni des éléments" permettant de relever l’âge maximum d’utilisation du vaccin, souligne la chancelière.

SUIVRE LES RÈGLES POUR STABILISER LA SITUATION


Invité de LCI, François-Guy Trébulle, a confié "que la France ne pourra tenir une absence de confinement que si les gens respectent un certain nombre de règles, de responsabilités élémentaires". Dans le cas contraire, le maire (DVD) de Verrières-le-Buisson (Essonne) estime qu'il n'y aura "pas d'alternative".


L'édile a par ailleurs dénoncé un problème de "cohérence" et de "proportionnalité" dans la gestion sanitaire actuelle du gouvernement.

ANNONCES À VENIR 


Ce jeudi, le Premier ministre devrait annoncer un confinement le week-end dans le département du Pas-de-Calais, mais pas en Ile-de-France. Il devrait aussi faire évoluer la liste des territoires placés sous vigilance.

Confinement dans le Pas-de-Calais, nouveaux départements sous vigilance... Ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi

LE POINT SUR LA PANDÉMIE 


La pandémie a désormais fait au moins 2,54 millions de morts dans le monde depuis l'apparition de la pandémie.


Les Etats-Unis demeurent le pays le plus touché (519.064 décès) devant le Brésil (259.271), le Mexique (187.187), l'Inde (157.346) et le Royaume-Uni (123.296).

IMPACT DE LA PANDÉMIE SUR LES SOINS DE CANCER DES ENFANTS


Selon une étude parue ce jeudi, la pandémie de Covid-19 a eu un impact négatif sur les services qui soignent les cancers de l'enfant à travers le monde, en particulier dans les pays les moins riches. Les données récoltées auprès de 311 professionnels de santé (répartis dans 213 établissements de 79 pays différents) démontrent que les soins des cancers pédiatriques ont été affectés par la pandémie dans plus de trois-quarts (78%) des hôpitaux entre juin et août  2020.


Près de la moitié (43%) des interrogés ont fait moins de diagnostics de nouveaux cancers qu'attendu (ce qui laisse supposer que des cancers ont échappé au diagnostic), et un tiers (34%) ont noté une augmentation du nombre de patients qui ont abandonné leur traitement. Près de 7% des hôpitaux rentrant dans le cadre de l'enquête, essentiellement dans les pays pauvres, ont totalement fermé leur service de cancers pédiatriques à un moment ou un autre. 


"Nos résultats suggèrent que la pandémie de Covid-19 a eu un impact plus important sur les soins des cancers pédiatriques au niveau mondial que ce que les études focalisées sur une seule région laissaient supposer", a souligné Daniel Moreira, l'un des auteurs de cette étude publiée par la revue The Lancet Child and Adolescent Health.

PERTE RECORD POUR LA LUFTHANSA


La compagnie aérienne allemande, Lufthansa, a annoncé ce jeudi une perte nette de 6,7 milliards d'euros en 2020. Ce déficit record s'explique notamment par la crise liée au Covid-19. 


Par ailleurs, la société a revu ses prévisions de trafic à la baisse pour l'année à venir. Concrètement, Lufthansa compte atteindre entre 40% et 50% de l'offre sur l'ensemble de cette année, alors qu'elle espérait jusqu'à 60% précédemment. Pour autant, elle table sur une perte opérationnelle "plus faible" en 2021 que lors de l'exercice écoulé. 


La Lufthansa ne prévoit un retour à 90% de l'offre, comparé au niveau de 2019, que d'ici "le milieu de la décennie".

SITUATION CATASTROPHIQUE AU BRÉSIL 


Le Brésil affronte en ce moment une vague épidémique des plus violentes sans véritable stratégie nationale. Ces derniers jours, le pays est confronté à des records de morts quotidiens, des hôpitaux au bord de l'effondrement et une campagne vaccinale qui peine à s'accélérer. 


L'État sud-américain a enregistré 1.910 morts ces dernières 24 heures, battant le triste record établi la veille (1.641 décès). Cette nouvelle funeste journée porte le total du Brésil à 259.271 morts du Covid-19. Il est le deuxième pays le plus endeuillé, derrière les États-Unis. 


"Pour la première fois depuis le début de la pandémie (il y a plus d'un an) on assiste dans tout le pays à une détérioration des différents indicateurs", a indiqué mardi la Fondation Fiocruz, qui dépend du ministère de la Santé. Le "scénario est alarmant", alerte l'institution qui pointe un système hospitalier au bord de la saturation. 

JEUX OLYMPIQUES



Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo-2020 prévus cet été penchent pour l'interdiction des spectateurs venus de l'étranger, indiquent des médias japonais jeudi, alors qu'une décision finale devait être prise au plus tard fin mars. Le gouvernement nippon, la ville de Tokyo et le comité organisateur des JO seraient favorables à la tenue de l'événement devant un public local seulement, ont indiqué plusieurs médias locaux, dont le quotidien Yomiuri. 


Les responsables craignent en effet qu'un afflux de visiteurs étrangers ne mette en danger le public japonais, très réticent à la tenue des Jeux. "Alors que la propagation du coronavirus se poursuit dans tous les pays, ils ont décidé qu'autoriser la venue de visiteurs étrangers à grande échelle ne ferait que rendre les gens anxieux", a affirmé le Yomiuri. La sécurité des Japonais "est la priorité", avait déclaré mercredi à la presse la présidente du comité d'organisation, Seiko Hashimoto.

JOE BIDEN


Joe Biden a publié sur Twitter une courte vidéo dans laquelle il appelle les Américains à continuer de porter un masque. Le président des Etats-Unis a déjà fustigé plus tôt mercredi la levée des restrictions anti-Covid dans les Etats du Texas et du Mississippi, dénonçant "un raisonnement préhistorique qui affirme que tout va bien actuellement".

NBA


Sept joueurs de la NBA ont été testés positifs au coronavirus sur les 456 qui ont été testés au cours de la semaine écoulée, a annoncé mercredi la ligue nord-américaine de basket-ball.


La NBA ne communique pas nommément les résultats des tests, mais tout joueur positif est isolé ou placé en quarantaine jusqu'à ce qu'il soit déclaré négatif selon les règles de la ligue en termes de santé et de sécurité. Ces protocoles requièrent aussi que les joueurs identifiés comme ayant été en contact proche avec une personne infectée observent une période de quarantaine.

VENEZUELA


Des cas du variant brésilien du coronavirus ont été signalés pour la première fois au Venezuela, a annoncé mercredi son président, Nicolas Maduro. "Nous avons détecté au Venezuela la présence du variant brésilien" du virus responsable du Covid-19, a déclaré le chef d'Etat à la télévision. Ce variant est "plus contagieux" et "plus dangereux, plus grave", a-t-il prévenu.


Ce premier cas a été signalé sur un employé de l'aéroport de Maiquetia, qui dessert Caracas, où deux cas ont déjà été confirmés. Deux autres cas de ce variant ont été annoncés dans l'Etat voisin de Miranda et six autres dans l'Etat de Bolivar, frontalier du Brésil.


Le Venezuela, qui compte près de 30 millions d'habitants, a enregistré 139.934 cas de Covid-19 jusqu'à mardi, et 1.353 décès, selon des chiffres officiels qui sont remis en cause par des ONG telles que Human Rights Watch. Le pays sud-américain a lancé le 18 février une campagne de vaccination, en commençant par les agents de santé, après l'arrivée de 100.000 doses du vaccin russe Spoutnik V, sur les 10 millions que doit envoyer Moscou. Quelque 500.000 doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées lundi.

COLOMBIE



Le bilan de l'épidémie de coronavirus en Colombie a dépassé ce mercredi les 60.000 morts, a annoncé le ministère de la Santé, un an après l'apparition du virus dans ce pays le 6 mars 2020. Dans son communiqué, le ministère indique que 60.082 décès liés au Covid-19 ont été enregistrés et que le nombre des contaminations est proche de 2,3 millions.


La Colombie avait dépassé la barre des 50.000 morts le 21 janvier, alors qu'elle luttait contre la deuxième vague de l'épidémie.Elle a maintenant dépassé la phase critique et les nombres quotidiens de décès et d'infections ont baissé depuis plusieurs semaines.


Le gouvernement du président Ivan Duque a lancé le 17 février une campagne massive de vaccination.La Colombie est actuellement le deuxième pays d'Amérique latine en termes de contagions, derrière le Brésil, et le troisième en termes de décès derrière le Brésil et le Mexique.

ETATS-UNIS


Lors de sa conférence de presse, le gouverneur de New York a aussi commenté la levée des restrictions dans certains Etats américains, comme le Texas qui a annoncé mardi la fin du port du masque obligatoire. Andrew Cuomo a appelé à rester vigilant, notamment en raison des incertitudes liées aux nouveaux variants du coronavirus : "A mon avis, certains Etats vont trop loin, trop vite", a-t-il déclaré. "Vous relâchez les restrictions trop vite, et vous allez voir la bête surgir à nouveau". 

NEW YORK


Après le retour des matches de la NBA au Madison Square Garden, puis la réouverture ce vendredi de certains cinémas, le gouverneur de New York a annoncé mercredi que les salles de spectacle pourraient rouvrir le 2 avril, avec une capacité encore limitée.


Fermées depuis le 12 mars, elles pourront rouvrir à 33% de capacité ou 100 personnes au maximum, avec port du masque et distanciation obligatoires, a annoncé le gouverneur Andrew Cuomo lors d'un point presse. En extérieur, les spectacles pourront accueillir jusqu'à 200 personnes. Les seuils seront relevés pour les salles capables de tester préalablement leurs spectateurs - à 150 personnes en intérieur ou 500 en extérieur. 


Certaines salles prestigieuses, comme le théâtre Apollo de Harlem, ou l'immense hall de Park Avenue Armory dans l'Upper East Side, pourraient saisir l'occasion. Avec de tels seuils en revanche, les grosses productions de Broadway - comme "Frozen", "Le Roi Lion", etc - "ne pourront pas repartir encore", a indiqué à l'AFP Martine Sainvil, porte-parole de Broadway, sans donner de nouvelle date. "Mais nous sommes heureux que certains lieux artistiques, y compris certains théâtres du quartier de Broadway, puissent rouvrir leurs portes et redonner au public le goût de ce qui nous manque tellement depuis ces sombres mois", a-t-elle ajouté.

Urgent

DÉCONFINEMENT PROGRESSIF EN ALLEMAGNE  


Angela Merkel a accepté mercredi soir un déverrouillage progressif du dispositif anti-Covid en Allemagne, cédant à un mécontentement croissant dans l'opinion et au sein de son propre gouvernement. 


"Aujourd'hui, nous pouvons parler d'espoir et d'espérance", a affirmé lors d'une conférence de presse la chancelière allemande, estimant que son pays entrait "dans une nouvelle phase" de la lutte contre l'épidémie rendue possible notamment par l'accélération des vaccinations.


L'Allemagne va ainsi autoriser le vaccin AstraZeneca aux plus de 65 ans. Les délais entre l'administration de deux doses vont aussi être allongés, pour permettre la vaccination de plus de patients.


Si la plupart des restrictions sont prolongées au moins jusqu'au 28 mars pour contrer la hausse des cas et la propagation du variant britannique, les réunions privées seront possibles à partir du 8 mars, entre deux foyers, à condition de ne pas dépasser cinq personnes au total. Librairies, fleuristes et auto-écoles, qui ont déjà rouvert dans certains Länder, pourront par ailleurs de nouveau accueillir des visiteurs dans tout le pays.

JOURNÉE NOIRE AU BRÉSIL


Avec 1910 morts supplémentaires, le Brésil enregistre un nouveau record de décès du Covid en 24 heures, confirmant la nette détérioration de la situation sanitaire dans le pays frappé par une deuxième vague de pandémie.


Selon les données du ministère de la Santé considérées comme sous-évaluées par de nombreux scientifiques, 71.704 nouveaux cas de contaminations ont par ailleurs été enregistrés en une journée, le deuxième pire chiffre depuis le début de la pandémie qui a fait au total 259.271 morts en un an au Brésil.

LA BELGIQUE VA ADMINISTRER LE VACCIN ASTRAZENECA À SES SENIORS


Le vaccin d'AstraZeneca va finalement être administré aux plus de 55 ans en Belgique, permettant aux autorités de "commencer immédiatement" la vaccination anti-Covid des personnes âgées, a annoncé mercredi soir le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke.


Il y a un mois, la Belgique avait décidé de réserver dans un premier temps le vaccin d'AstraZeneca aux 18-55 ans, faute de données suffisantes sur son efficacité au-delà de cet âge.

Infos précédentes

Le moment est venu de rendre des comptes. Quatre ex-ministres de la Santé vont être entendus cette semaine par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur la gestion de la crise du coronavirus, à commencer par Agnès Buzyn ce mardi 29 juin.

Attendue au tournant après avoir quitté son poste mi-février, la candidate malchanceuse à la mairie de Paris, battue par Anne Hidalgo et devancée par Rachida Dati, sera suivie mercredi 1er juillet par Marisol Touraine (ministre de 2012 à 2017) et Roselyne Bachelot (2007-2010), avant que Xavier Bertrand (2005-2007 puis 2010-2012) ferme le bal jeudi.

L'objectif est de répondre de concert à cette question : qui est responsable de l’évaporation du stock stratégique d’Etat de masques de protection ? En avril 2010, il se montait à 1 milliard de masques chirurgicaux et 700 millions de masques FFP2, plus protecteurs, a indiqué le 24 juin à la commission d’enquête Didier Houssin, directeur général de la Santé (DGS) de 2005 à 2011. Mais début 2020, ce stock avait fondu à 117 millions de masques chirurgicaux pour adultes, 40 millions de masques pédiatriques, et plus aucune réserve de FFP2.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

La passation de pouvoir entre Olivier Véran et Agnès Buzyn mal perçue

Ces deux dernières semaines, la commission d’enquête a entendu tous les DGS, c’est-à-dire les numéros 2 du ministère, de la période 2003 à 2011. C’est maintenant au tour de l’étage supérieur. La première ex-ministre interrogée sera donc Agnès Buzyn, mardi à partir de 17h.

Lire aussi

Les députés s’étaient montrés peu satisfaits des réponses de l’actuel DGS, Jérôme Salomon, le 16 juin, lors de la première audition, ils auront assurément envie d'en savoir plus et d’interroger Buzyn sur les suites données à un courrier de l’agence sanitaire Santé publique France, qui recommandait en 2018 de reconstituer le stock de masques à hauteur d’un milliard d’unités.

Agnès Buzyn sera d’autant plus attendue qu’on lui a souvent reproché d’avoir quitté le ministère précipitamment. Elle avait cédé la place à Olivier Véran le 16 février, en pleine montée du risque épidémique, pour être candidate LaREM aux élections municipales à Paris. Et au lendemain de son décevant score du premier tour, elle avait livré une interview alarmante au Monde, où elle confiait son impression de participer à une "mascarade" en se présentant aux municipales, alors que l'épidémie couvait.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Confinement dans le Pas-de-Calais, nouveaux départements sous vigilance... Ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi

EN DIRECT - Covid-19 : le port du masque obligatoire dans toutes les communes du Nord dès vendredi

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

REPLAY – Revoyez l’interview de Nicolas Sarkozy au JT du 20h de TF1

Restaurants : les solutions envisagées pour les rouvrir

Lire et commenter