EN DIRECT - Coronavirus : 44 morts en France ces dernières 24h, la baisse continue en réanimation

EN DIRECT - Coronavirus : 44 morts en France ces dernières 24h, la baisse continue en réanimation
Santé

CORONAVIRUS - Alors que le déconfinement avance en France dans de nombreux secteurs, l'épidémie continue de décroître. Mais la crise économique et sociale, elle, reste bien réelle. Dans le monde, le virus poursuit sa progression. Suivez les dernières informations.

Live

PAYS-BAS


Un juge néerlandais, saisi par des défenseurs des animaux, a ordonné jeudi soir un report de l'abattage de plus de 10.000 visons d'élevage potentiellement infectés au nouveau coronavirus, qui devait débuter vendredi. Les autorités néerlandaises avaient ordonné cet abattage car des cas de Covid-19 auraient été signalés chez les petits mammifère de cet élevage, qui ont "probablement" transmis la maladie à deux employés.


Il est finalement reporté jusqu'à une audience lundi lors de laquelle deux groupes de défense des animaux seront entendus.   Le nettoyage de ces élevages, qui touche sept entreprises réparties sur neuf sites dans le sud des Pays-Bas, vise à éviter qu'ils ne deviennent des foyers de contamination, avaient expliqué mercredi la ministre de l'Agriculture Carola Schouten et le ministre de la Santé publique Hugo de Jonge, suite à un avis des autorités sanitaires.

ESPAGNE


"Un tiers des personnes infectées (par le Covid-19à n'ont pas de symptômes et donc ne se manifesteront pas auprès du système de santé." C'est la conclusion d'une étude de séroprévalence menée par le gouvernement espagnole, qui indique, en outre, que 5,2% de la population, soit 2,4 millions des 47 millions d'Espagnols, possède des anticorps et a donc été contaminé. 


L'étude a été menée sur un échantillon de plus de 60.000 personnes entre le 18 mai et le 1er juin, précise le ministère de la Santé.

EMPLOI


Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont réuni ce jeudi syndicats et patronat en quête de solutions pour "sauver l'emploi", durement touché par la crise du coronavirus. Retour sur les annonces faites à l'issue de cette rencontre.

Emploi : Muriel Pénicaud annonce un plan massif pour l'apprentissage

FRENCH TECH


Le ministre de l'Economie, Bruno le Maire, et le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O, doivent annoncer vendredi 5 juin un plan supplémentaire de plus de 600 millions d'euros pour soutenir la French Tech, ébranlée par la crise du coronavirus, a appris l'AFP de source gouvernementale.


Ce programme vient compléter un premier plan de secours de 4 milliards d'euros annoncé fin mars.


Financé pour l'essentiel à travers le Programme d'investissements d'avenir (PIA), ce plan comprend la création d'un fonds d'investissement, géré par Bpifrance, destiné notamment à défendre les start-ups françaises, fragilisées par la crise, de l'appétit de prédateurs étranger. 


Ce fonds "French Tech Souveraineté" sera initialement doté de 150 millions d'euros, sa taille pouvant être augmentée "en fonction des besoins" à plus de 500 millions l'an prochain.

HYDROXYCHLOROQUINE


Trois des quatre auteurs de l'étude controversée publiée dans The Lancet, consacrée à l'utilisation de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19, ont demandé la rétractation de l'article.


"Nous ne pouvons plus nous porter garant de la véracité des sources des données primaires", écrivent les trois auteurs à l'adresse de la prestigieuse revue scientifique, mettant en cause le refus du quatrième, patron de Surgisphere, la société les ayant collectées, de donner accès à ces données.

BILAN MONDIAL


La pandémie de Covid-19 a fait au moins 387.280 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles ce jeudi 4 juin au soir.


Plus de 6.563.710 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de la pandémie, dont au moins 2.838.800 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

DECONFINEMENT


Depuis qu'il est possible de célébrer des mariages à nouveau, un long marathon a débuté dans toutes les mairies du pays. Avec le nombre d'unions annulées pendant le confinement, les cérémonies sont organisées à la chaîne.

FRONTIERES


La commissaire européenne Ylva Johansson a appelé à une levée d'ici la fin juin de toutes les restrictions et des contrôles aux frontières intérieures de l'UE mis en place pour lutter contre la pandémie, dans une interview accordée ce jeudi 4 juin à Euronews.


"Nous sommes tout près d'une situation où nous devrions lever toutes les restrictions et les contrôles aux frontières intérieures", a-t-elle en effet déclaré, à la veille d'une réunion par vidéoconférence des ministres européens de l'Intérieur. 


"Demain (vendredi 5 juin), je vais proposer que les Etats membres lèvent tous les contrôles aux frontières intérieures aussitôt que possible, et je pense qu'une bonne date pour cela devrait être la fin juin", a enfoncé la commissaire aux Affaires intérieures.

AFRIQUE DU SUD


L'Afrique du Sud a enregistré en l'espace de 24 heures 3.267 nouveaux cas de Covid-19, soit la plus forte augmentation depuis le début de la pandémie dans le pays, a annoncé jeudi le ministère de la Santé.


La première puissance industrielle du continent comptabilise désormais un total de 40.792 cas. Le nombre de décès a, lui, augmenté de 56, pour atteindre un total de 848. 


Plus de la moitié de l'ensemble des patients sont concentrés dans la province du Cap-Occidental (sud-ouest), où les services de santé se retrouvent sous pression. L'Afrique du Sud est le pays d'Afrique sub-saharienne le plus touché par la pandémie.

SONDAGE


Environ sept actifs français sur dix, plus précisément 69% des sondés, jugent "inacceptable"que des entreprises en difficulté économique, du fait de la crise sanitaire, proposent des baisses de salaires pour éviter des licenciements, , contre 31% émettant un avis contraire, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et Le Figaro diffusé ce jeudi 4 juin.

RECYCLAGE


Les viticulteurs français ont payé un lourd tribut au Covid-19, en particulier les producteurs de champagne. A partir de vendredi 5 juin, ils commenceront à distiller quelque 2 millions d'hectolitres de vins non vendus afin de fabriquer... du bioéthanol ou du gel hydroalcoolique.


"Dès demain (vendredi), les 33 distillateurs agréés en France pourront collecter du vin et distiller", a en effet déclaré ce jeudi Didier Josso, le délégué de la filière vins de l'organisme semi-public FranceAgriMer, qui gère les marchés agricoles, lors d'une visioconférence de presse.


Le dispositif exceptionnel, permis par Bruxelles et financé par des fonds publics européens, doit durer jusqu'au 15 octobre. L'objectif assumé : libérer de la place dans les caves avant les prochaines vendanges.

BILAN


L'épidémie de Covid-19 a causé 44 nouveaux décès dans les hôpitaux en France ces dernières 24 heures, portant le bilan total à 29.065 morts, selon le bilan quotidien communiqué par la Direction générale de la santé ce jeudi 4 juin au soir. La baisse se poursuit donc dans les services de réanimation français


Ce bilan n'inclut toutefois pas les morts dans les établissements sociaux et médico-sociaux au cours des dernières 24 heures, dont la prochaine actualisation est, elle, prévue le 9 juin.

ESPAGNE


Des centaines de personnes endeuillées par la pandémie se recueillent ce jeudi soir à la cathédrale de Séville, dans le cadre de l'un des plus grands rassemblements organisés dans le pays depuis le début du déconfinement.


Cette messe de funérailles a débuté à 20h dans l'imposante cathédrale de 11.000 mètres carrés, inscrite au patrimoine mondial de l'humanité, et dans laquelle repose Christophe Colomb. 


Le Requiem de Mozart va y être interprété par un ensemble chœur-orchestre de près de 90 artistes.

BASKET


Les franchises NBA ont voté ce jeudi en faveur de la reprise de la saison, suspendue depuis le 11 mars à cause du coronavirus, avec des matchs disputés à huis clos à Disney World en Floride, rapporte ESPN, l'un des principaux diffuseurs du basket aux Etats-Unis.


Le plan soumis par le patron de la ligue, impliquant 22 équipes, nécessitait le feu vert des trois-quarts des propriétaires des trente clubs. Il a été approuvé par 29 d'entre eux, affirment la chaîne sportive et le site The Athletic.

ROYAUME-UNI


Les usagers des transports en commun anglais devront porter un masque, ou au moins se couvrir le visage avec un tissu, à partir du 15 juin, afin d'éviter de transmettre le nouveau coronavirus, a annoncé ce jeudi le ministre des Transports, Grant Shapps.


"Nous devons veiller à ce que toutes les précautions soient prises", a déclaré le ministre lors de la conférence quotidienne du gouvernement sur la maladie Covid-19. Il a estimé que cette mesure offrait une "protection, quoique limitée, contre la diffusion du virus". Les contrevenants pourront se voir refuser l'accès au transport et écoper d'une amende. 


La mesure a été accueillie favorablement par les syndicats de transports, qui réclamaient le port de masques, jusqu'à présent seulement recommandé. Les employés en contact avec les usagers des transports devront également se couvrir le visage.

DÉCONFINEMENT 


Le Conseil scientifique a planché sur les pistes possibles de sortie de crise du Covid-19. Quatre scénarios sont envisagés. Les voici.

Coronavirus : quels sont les quatre scénarios envisagés par le Conseil scientifique ?

TUNISIE


Un ferry transportant un millier de personnes résidant en France a quitté ce jeudi Tunis pour Marseille, le second depuis le 13 mars et la fermeture des frontières en Tunisie, où quelques centaines de personnes sont encore bloquées, selon l'ambassadeur de France.

PGE


Le distributeur de meubles et d'objets de décoration Maisons du Monde a annoncé ce jeudi avoir obtenu un prêt garanti par l'État (PGE) de 150 millions d'euros pour faire face aux conséquences de la crise du Covid-19 sur son activité. Ce prêt est garanti à hauteur de 90% par l'État français, précise la société dans un communiqué.

À LA LOUPE 


Le médecin marseillais Karim Khelfaoui a dénoncé dans une vidéo l'application StopCovid, qu'il qualifie d'outil "de flicage". Si son utilité peut être discutée, il est faux d'affirmer qu'elle utilise la caméra du smartphone et nous géolocalise.

Gare aux affirmations trompeuses de ce médecin généraliste à propos de StopCovid

EDF


La direction d'EDF et les syndicats ont signé un accord sur la relance d'activité pour "renforcer la mobilisation et la cohésion de l'entreprise" après la crise du Covid-19, a indiqué ce jeudi le PDG Jean-Bernard Lévy.


"Face à cette crise inédite qui va peser sur la situation économique de nos pays d'implantation, mais aussi sur notre entreprise, il va nous falloir redoubler d'efforts pour être performants durant ces prochains mois et années", a-t-il écrit aux salariés, dans un message consulté par l'AFP. 


L'accord "prévoit notamment des aménagements sur certaines règles en matière de congés et de CET (compte épargne temps) et garantit à chacun deux semaines consécutives de congés au minimum cet été", a précisé le dirigeant.

MURIEL PENICAUD


Des discussions sur l'assurance-chômage vont s'ouvrir "dans les semaines qui viennent" avec les organisations syndicales et patronales en vue de parvenir à des décisions "d'ici l'été", a ausi annoncé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, à l'issue d'une réunion à l'Elysée sur les solutions à trouver en termes d'emploi, face à l'épidémie.


Ces discussions permettront de s'accorder sur "les critères ou les mesures à adapter pour tenir compte du contexte" de la crise, de même que sur la date d'application. Alors que toutes les organisations syndicales réclament l'annulation de cette réforme, dont le deuxième volet a été reporté au 1er septembre à cause de la crise, la ministre a pris soin de préciser que "les choses sont très, très ouvertes sur l'assurance-chômage".

MURIEL PENICAUD


Les entreprises qui recruteront un apprenti du 1er juillet au 28 février prochains bénéficieront d'une aide élargie à l'embauche de 8.000 euros pour les majeurs et 5.000 euros pour les mineurs, a annoncé la ministre du Travail Muriel Pénicaud ce jeudi. 


Alors que cette aide est aujourd'hui réservée aux entreprises de moins de 250 salariés et pour des diplômes au niveau inférieur ou égal au bac, le dispositif sera élargi jusqu'au niveau de la licence et à toutes les entreprises, ce qui représentera "un coût supplémentaire supérieur à un milliard d'euros", selon l'entourage de la ministre.

POLITIQUE 


Coronavirus oblige, les candidats au second tour des élections municipales doivent faire preuve d'originalité pour mener campagne. Stand-up au pied des immeubles, séances de yoga dans les parcs et speed-dating remplacent les traditionnels porte-à-porte, meetings et réunions sur les marchés.

Municipales : yoga, stand-up, apéros... les candidats en campagne forcés à l'originalité

COMMEMORATIONS


Les commémorations du 76e anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie se dérouleront sans public, le 6 juin, en raison de la crise du Covid-19, avec en ouverture un unique passage de la Patrouille de France.


La cérémonie internationale, point d'orgue des commémorations, se déroulera samedi à 14h30 au monument de la Garde nationale de Vierville-sur-Mer (Calvados), l'une des cinq plages du Débarquement, a indiqué à l'AFP la préfecture du Calvados.


Contrairement aux foules et aux festivités du 75e D-Day, qui avaient rassemblé de nombreux chefs d’État, cette cérémonie, qui n'excédera pas une heure, se déroulera sans public, sur invitation, en présence de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées. Contrairement à l'an dernier, aucun vétéran ne sera présent, ni aucun membre de leur famille. 

CONFINEMENT


Les Français ont passé trois heures par jour en moyenne sur Internet en avril, au plus fort du confinement, un chiffre en forte hausse qui profite d'abord aux géants américains du web, selon les données de Médiamétrie publiées ce jeudi. 


Sans surprise, le temps passé devant son écran, mobile ou d'ordinateur, a bondi de 46% par rapport à avril 2019, une hausse similaire à celle du temps passé sur son téléphone (+47%), pour atteindre une heure et 52 minutes.


Pendant ce mois d'avril où rester chez soi était une obligation, les trois quarts des Français, soit 46,4 millions de personnes, se sont connectés tous les jours. Cela représente 1,5 million d'internautes quotidiens supplémentaires par rapport au même mois de l'année 2019.

LABEL


La métropole européenne de Lille a dévoilé ce jeudi un label inédit pour l'ensemble des établissements (hôtels, restaurants, magasins, lieux culturels...) respectant une charte sanitaire afin de lutter contre le Covid-19.


Créée en partenariat avec l'Institut Pasteur, cette charte, présentée comme une première en France, rassemble dix engagements visant à lutter contre l'épidémie, comme le respect des gestes barrières, de la distanciation sociale, le nettoyage spécifique et la désinfection des lieux ou encore la sécurisation des systèmes de climatisation et ventilation.


Plus de 200 signataires de cinq secteurs - hôtels, culture, shopping, tourisme et événementiel - se sont déjà engagés à la respecter. 

ESPAGNE


Le bilan de l'épidémie de Covid-19 en Espagne s'élève à 27.133 décès, selon les données publiées ce jeudi par le ministère de la Santé, qui fait état de cinq décès supplémentaires par rapport au chiffre annoncé la veille. 


Le nombre total de contaminations a atteint 240.660, dont 195 nouveaux cas par rapport au bilan donné la veille.


L'Espagne a mis en place une nouvelle méthodologie comptable qui conduit à des révisions fréquentes des ses statistiques et ne précise plus le nombre de décès supplémentaires enregistrés au cours des 24 heures précédentes.

SENEGAL


Le Sénégal a annoncé ce jeudi lever ou alléger bon nombre de restrictions encore en place contre le coronavirus, face à l'exaspération grandissante d'une population affectée jusque dans ses moyens de subsistance.


Le couvre-feu est retardé de 21h à 23h locales, jusqu'à 5h du matin. Les réunions, publiques ou privées, sont à nouveau permises, et les restaurants, les salles de sport, les casinos sont officiellement autorisés à rouvrir, a annoncé le ministre de l'Intérieur Aly Ngouille Ndiaye.


L'interdiction de circuler entre les régions, particulièrement préjudiciable aux échanges, est levée, a-t-il ajouté lors d'une intervention télévisée.

RÉACTION 


Le "don de congés payés" aux soignants "sous forme de chèques vacances", voté mardi soir par les députés, est "une proposition inadaptée et indécente" qui "relève du registre de la charité", a estimé jeudi le collectif Inter-Hôpitaux.

Don de congés aux soignants : le collectif Inter-Hôpitaux refuse cette "charité des députés"

REPORTAGE 


Durant le confinement, des petits marchés de village se sont installés un peu partout dans l'Eure. A l'heure où les grands marchés traditionnels ont rouvert, les commerçants et leurs nouveaux clients souhaitent les maintenir.

SANTE PUBLIQUE


Le Sénat a rejeté ce jeudi une proposition de loi MoDem visant à créer des "points d'accueil pour soins immédiats" (PASI), "chaînon manquant" entre médecine de ville et urgences, des élus sur différents bancs appelant à attendre les conclusions du Ségur de la santé.


Le texte du député MoDem Cyrille Isaac-Sibille avait été adopté à l'unanimité en première lecture par l'Assemblée nationale fin novembre. Mais depuis, la crise du coronavirus est passée par là, avec son corollaire, l'annonce d'une large concertation censée améliorer les conditions de travail des soignants et la prise en charge des malades.

ETATS-UNIS


Les Etats-Unis ont enregistré un peu plus de 1,87 millions de nouveaux inscrits au chômage la semaine dernière, selon les chiffres publiés ce jeudi par le département du Travail.


C'est la première fois que les demandes passent sous la barre des deux millions depuis que les mesures massives de confinement ont mis le pays à l'arrêt, à partir de fin mars.

LIGUE 1


Lyon, Amiens et Toulouse ont contesté ce jeudi les modalités de l'arrêt de la Ligue 1 lors d'une audience de trois heures, émaillée par les répliques combatives du président lyonnais Jean-Michel Aulas, devant le Conseil d'Etat.


L'ordonnance (décision) de la cour administrative suprême est attendue lundi ou mardi, a indiqué le juge des référés.


Au cours de la séance, le dirigeant de l'OL a eu de vifs échanges avec Didier Quillot, directeur général exécutif de la Ligue de football professionnel (LFP), venu défendre la décision du Conseil d'administration de la LFP de mettre un terme à la saison 2019-2020, en raison de la pandémie de coronavirus, et de figer son classement selon un quotient points pris/matches joués.

DETTE


Le ministère de l'Economie et des Finances anticipe, officiellement, une dette de 120,9% du PIB cette année.

GENEROSITE

Les dons aux associations, particulièrement en provenance des hauts revenus, ont repris à la faveur de la crise sanitaire, révèle une étude Ipsos pour la fondation Apprentis d'Auteuil. 


Un Français sur quatre a ainsi effectué un don à un organisme caritatif ou associatif depuis le début de l'année 2020. Dans une enquête déclarative, les plus hauts revenus ont déclaré qu'ils donneraient davantage à partir de 2020 par rapport à 2019.


Pour mémoire, le don moyen en France était de 300 euros. Chez les ménages les plus aisés, qui avaient moins donné du fait de la transformation de l'ISF en IFI, le don moyen était de 2140 euros. La fondation d'Auteuil, qui accuse un retard de 700.000 euros de dons par rapport à l'année dernière, reconnait toutefois que "ce baromètres est optimiste".

AIDE ECONOMIQUE

Bercy a annoncé que 40 milliards d'euros de soutien seraient versés aux différents secteurs en difficulté dans le nouveau projet de budget rectificatif.

COLERE

 Ils ont parfois travaillé la nuit, les dimanche et jours fériées, pour produire. Et pourtant, malgré tout, les salariés n’ont pu empêcher la fermeture de leur usine. Mais rien n'y a fait. La sucrerie de Toury, 145 ans d'existence, va fermer ses portes.

"Nous avons participé à l'effort de guerre" : mobilisés durant le confinement, ces salariés voient malgré tout leur usine fermer

BIEN PUBLIC 


L'ONU souhaite que le futur vaccin contre le coronavirus soit "un bien public mondial". Que recouvre cette notion ? Est-ce vraiment envisageable ? Eléments de réponse.

Coronavirus : le vaccin pourra-t-il vraiment être un "bien public mondial" ?

FINANCE


La Banque centrale européenne a décidé jeudi de renforcer et de prolonger son principal programme d'urgence destiné à soutenir l'économie de la zone euro face à la crise du coronavirus, a annoncé une porte-parole de l'institution.


Le programme de rachat de dette publique et privée "PEPP", introduit mi-mars avec une enveloppe initiale de 750 milliards d'euros, voit celle-ci augmenter de 600 milliards d'euros et a été prolongé jusqu'à "au moins fin juin 2021", contre fin 2020 initialement.

EMPLOI


Après un plongeon de 70% à la fin mars, le secteur de l'intérim a chuté de 61% en avril du fait du confinement en particulier dans le BTP et l'industrie et mai pourrait enregistrer une baisse de 50%, selon la fédération Prism'emploi, qui regroupe les entreprises du secteur.

VACCIN


Un futur vaccin contre le nouveau coronavirus doit être considéré comme un "bien public mondial", a déclaré jeudi le secrétaire général de l'ONU Antonio Gutteres à l'ouverture d'un sommet virtuel international organisé pour récolter des fonds pour l'Alliance pour le vaccin (Gavi).


"Un vaccin contre le Covid-19 doit être vu comme un bien public mondial, un vaccin pour les peuples", a-t-il déclaré dans une vidéo préalablement enregistrée, soulignant que nombre de dirigeants mondiaux ont lancé un appel en ce sens.

DISCOVERY


L'étude européenne Discovery, qui évalue l'efficacité de quatre traitements contre la maladie Covid-19, "va envisager de reprendre les inclusions" de nouveaux patients recevant de l'hydroxychloroquine, 10 jours après les avoir suspendues sur la base d'une étude aujourd'hui critiquée.


"Le comité directeur de Discovery (...) va envisager de reprendre les inclusions dans le bras hydroxychloroquine", a indiqué jeudi à l'AFP l'Inserm, qui chapeaute l'étude.


Le groupe d'experts indépendants chargé d'analyser les données intermédiaires de l'essai clinique s'est réuni mercredi et "recommande, sur la base de l'examen des données actualisées de Discovery, la poursuite de l'étude telle qu'initialement prévue", précise l'institut de recherche. 


La décision du comité directeur sera prise "en lien avec les autorités compétentes dans les pays où se déroulent l'essai (en premier lieu l'ANSM)", l'agence française du médicament, ajoute-t-il.

FRONTIÈRES 


Les frontières terrestres de l'Espagne avec la France et le Portugal rouvriront le 22 juin. Le pays a connu un des confinements les plus strictes au monde.

L'Espagne rouvrira ses frontières avec la France et le Portugal le 22 juin

CYBER-SECURITE


La Cnil va débuter ses contrôles pour vérifier le bon fonctionnement de StopCovid, l'application de traçage de contacts pour lutter contre l'épidémie, et des fichiers Contact Covid et Si-Dep recensant les personnes malades et leurs contacts, a-t-elle indiqué jeudi.


La campagne de contrôles qui commence en juin se poursuivra jusqu'à ce que ces outils ne soient plus en service et que les données qu'ils contiennent soient supprimées, précise la Cnil qui va notamment enquêter dans les bureaux de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) et du ministère des Solidarités et de la Santé mais aussi via des sondages.


Le gendarme des libertés informatiques entend vérifier que StopCovid, disponible depuis mardi dans les magasins d'application de Google et Apple et en tête des téléchargements mercredi, et les fichiers Contact Covid et Si-Dep respectent bien "les droit d'accès et d'opposition" des citoyens, que ces derniers soient dûment informés et consentants, que la sécurité des systèmes d'information soit garantie et que les flux de données ne présentent pas de faille. 

MODÉLISATION 


Une équipe de chercheurs japonais a modélisé la façon dont les gouttelettes chargées de virus se déplacent dans plusieurs situations, au bureau, dans les transports.... 

MOBILISATION

En plein "Ségur de la Santé", plusieurs syndicats et collectifs hospitaliers ont appelé jeudi 4 juin "les personnels et les usagers à se mobiliser le 16 juin", afin que le gouvernement "prenne en compte l'ensemble de leurs revendications". Une annonce qui vient confirmer une date évoquée ces dernières semaines, et lors de laquelle les représentants de ces organisations mobilisent pour "une journée d'action nationale d'initiatives et de grève".


Le collectif appelant à la mobilisation inclut quatre des cinq principaux syndicats de la fonction publique hospitalière (CGT, FO, SUD, Unsa) et les deux collectifs (Inter-Urgences, Inter-Hôpitaux) en pointe depuis plus d'un an dans les grèves et manifestations.


Parmi leurs revendications, une "revalorisation générale des salaires", un "plan de recrutement", un "plan de formation" et "l'arrêt de toutes les fermetures d'établissements, de services et de lits". Autant de demandes qui n'ont pas été "prises en compte" par le gouvernement, à qui ils assurent : "Les professionnels ne se contenteront plus de belles promesses et de demies mesures".

DIALOGUE SOCIAL


Syndicats, gouvernement et organisations patronales se réunissent à partir de 15h, ce jeudi, pour discuter des mesures qui doivent continuer d'être mises en place pour amortir au mieux les effets de la crise économique déclenchée par l'arrêt de l'activité ces trois derniers mois.


Alors que le PIB devrait chuter de 11% en fin d'année, que le chômage partiel concerne 8 millions de personnes et que Pôle emploi a compté 6 millions d'inscrits ces dernières semaines, la présidence entend "travailler à ce qui peut être fait pour préserver l'emploi et l'accompagnement des plus fragiles, notamment les jeunes entrant sur le marché du travail".


Dans ces conditions, les syndicats demandent eux l'abandon de la réforme de l'assurance chômage, dont le premier volet, déjà mis en application, durcit considérablement les conditions d'accès à l'assurance. Le ministère du Travail, lui, propose des accords de performance collective au sein des entreprises, qui permettrait de baisser le temps de travail et les rémunérations. 


Les organisations patronales, elles, s'inquiètent des effets de la crise sur l'apprentissage, prévenant que sans aide, c'est entre 20% et 40% des offres d'alternance qui pourraient disparaître.

ROYAUME-UNI


Un nouveau cas de Covid-19 au Royaume-Uni ? C'est ce que craint le pays, depuis que le ministre des Entreprises Alok Sharma s'est isolé après avoir présenté des symptômes, mercredi 3 juin, à la Chambre des communes. Apparaissant hagard, transpirant, alors qu'il présentait un plan pour aider les commerces, a décidé de s'isoler chez lui et de se faire tester. S'il s'avérait positif, il serait le troisième membre du gouvernement, après Boris Johnson et le ministre de la Santé Matt Hancock, à être dans cette situation.


Situation qui interviendrait le jour même du retour des parlementaires britanniques à la Chambre des communes, faisant suite à une décision hautement polémique de mettre fin au vote à distance. 

IRAN


Les nouveaux cas confirmés d'infection par la maladie Covid-19 ont atteint un record en Iran, avec 3.574 personnes contaminées en 24 heures, a déclaré jeudi le porte-parole du ministère de la Santé iranien, Kianouche Jahanpour.


L'indicateur, orienté à la hausse depuis un mois, a vu la propagation du nouveau coronavirus s'accélérer au cours des derniers jours, jusqu'à dépasser le pic de 3.186 nouveaux cas déclarés atteint le 30 mars. Le nombre de morts provoquées chaque jour par le virus reste relativement faible, selon les chiffres communiqués par M. Jahanpour, avec 59 nouveaux décès entre mercredi et jeudi.

PRINCE CHARLES


Au Royaume-Uni, le prince Charles, héritier de la couronne britannique, a estimé jeudi "avoir eu de la chance" de ne souffrir que légèrement du nouveau coronavirus, une expérience qui l'a rendu encore plus "déterminé" à oeuvrer pour replacer la nature "au centre de tout ce que nous faisons et au centre de notre économie".


Agé de 71 ans, le fils aîné de la reine Elizabeth II avait été testé positif au nouveau coronavirus en mars mais n'a souffert que de légers symptômes. Il a guéri après s'être isolé durant sept jours, conformément aux directives officielles. 

Infos précédentes

Plus de 6,3 millions de cas à travers le monde, plus de 380.000 morts. Alors que les premiers pays européens touchés par l'épidémie poursuivent leur déconfinement, le coronavirus continue de toucher la planète entière, chaque pays s'interrogeant sur les suites à donner à la catastrophe sanitaire. La course aux vaccins, le partage des responsabilités à l'échelle internationale, la peur d'une deuxième vague, les discussions difficiles sur les mécanismes de relance économique. Au-delà de la gestion sanitaire de la crise, le Covid-19 n'en finit pas de bousculer la planète.

Toute l'info sur

Les grands défis du déconfinement

Suivez les dernières informations sur le déconfinementLoisirs, billets de train... Faut-il craindre une flambée des prix avec le déconfinement ?

Tous nos articles sur les grands défis du déconfinement

Tous nos articles sur l'impact économique de la pandémie

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent